Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2005 6 26 /11 /novembre /2005 13:03

Publié dans l'Humanité du 8 Décembre 2005


Le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, ancien maire de Neuilly-sur-Seine, commune épinglée pour son retard dans l'application de la loi Solidarité et renouvellement urbain (SRU), qui a imposé en décembre 2000 un quota de 20% de logements sociaux, a critiqué la décision du Chef de l’Etat et du Gouvernement d'appliquer la loi.

"Sanctionner ? Mais quand il n'y a pas de terrain, vous faites quoi ? Vous mettez le maire en prison ?", demande le ministre de l'Intérieur, qui serait un des premiers concernés. "Pour moi, la bonne politique du logement ne consiste pas à couvrir la France de logements sociaux", déclarai Nicolas Sarkozy dans un entretien publié le 24 novembre par "Ouest France". "Je veux permettre aux salariés modestes d'être propriétaires de leur logement, et ainsi de libérer des HLM pour ceux qui n'ont pas les moyens d'être propriétaires". "La rotation à l'intérieur du parc HLM doit s'accélérer", estime-t-il.

Il fait valoir que la ville de Neuilly est passée "de 400 logements sociaux à 800" en quatre ans et que de toute façons "la loi n'impose pas les 20% tout de suite", mais "exige de faire chaque année des dépenses en faveur des logements sociaux pour aller vers cet objectif". Selon lui, "certaines communes ont un foncier si rare et si cher qu'elles ne peuvent pas faire face à cette obligation".

La ville de Neuilly comptait 2,6% de logements sociaux au 1er janvier 2005, selon le dernier rapport de la Fondation Abbé Pierre

Certaines communes dans l'obligation de construire 20% de logement social s'en sortent avec une amende minimaliste qui fait plus office d'euros symboliques que de véritable sanction.

Evidemment de nombreux maires (plutôt de Droite) ne souhaite pas implanter de logements sociaux car évidemment le prix des maisons risques de baisser et ainsi l’électorat ne serait pas content.

Pour véritablement sortir de la crise du logement (qu'il soit social ou pas) il est nécessaire d'être fermes avec ces communes qui ne respect pas la loi.

Partager cet article

Repost0

commentaires

DJ CC Jung 08/12/2005 09:30

A quand le respect de la loi ? Bon titre parce que ces mêmes "élus" font des lois qu'ils sont les premiers à ne pas respecter. et après, ils viennent nous faire des leçons sur les droits et devoirs des citoyens. PFFFFFF!!!!

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr