Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 23:01

star-wars---la-guerre-des---toiles-hern.jpg


Ce 19 octobre 2007, c'est l'anniversaire de Star Wars puisque c'est à cette même date de l'année 1977 que sort dans les salles françaises le premier épisode réalisé par George Lucas.

Trente ans, déjà ! Après deux trilogies, des ressorties numériques et des coffrets DVD, la ferveur des fans de Star Wars reste intact.
Que l'on aime ou non Star Wars, l'impact de cette saga aura été énorme sur une génération entière de spectateurs marqués par le célèbre "Luke, je suis ton père" et autres combats mytiques au sabre laser.
Star Wars aura accompagné les trente dernières années de cinéma tout comme son réalisateur George Lucas qui depuis 1977 est passé du statut de jeune Padawan à celui d'Empereur tout puissant de sa propre société indépendante à Hollywood.

"Fan" de Star Wars, je suis devenus "accro" de la saga à partir de la sortie en 2002 de l'épisode II - L'Attaque des Clones et totalement après la sortie en 2005 de l'épisode III - La revanche des Sith.
Depuis j'ai acheté de nombreux livres et BD sur Star Wars (qu'on appel l'Univers Etendu), racontant la suite du dernier épisode de la saga (le retour du Jedi) ou bien encore sur la guerre des clonesavec de nouveaux héros au destin souvent tragique. Ces lectures sont vraiment passionnantes et je conseil à tout ceux qui ont aimés les deux trilogies de les lire car la suite des aventure de Luke Skywalker et de ses amis sont vraiment passionnante.

Donc si vous voulez savoir comment évolue l'histoire ainsi que ces personnages principaux vous avez ce qui vous reste à faire !

Liste des livres et BD ici


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans STAR WARS
commenter cet article

commentaires

Hern 19/10/2007 23:14

Star Wars, la genèse d'un mythe Par La rédaction du Post , le 18/10/2007 Un film auquel personne ne croyait, avec des acteurs inconnus et qui a failli ne jamais sortir... c'était Star Wars il y a 30 ans. On vous raconte. D'où vient la galaxie lointaine, très lointaine? Chewbacca et Han Solo. DR Très influencé par Joseph Campbell, spécialiste des mytholgies, George Lucas cherche à comprendre le mécanisme des mythes, ce qui les rend universels. Il s'inspire de Homère et son Odyssée, des Légendes Arthuriennes (les chevaliers, les magiciens, les conflits dantesques), et même chez Tolkien et dans la Bible. Pour lui, l'évidence apparaît vite: tous ces mythes se basent sur l'éternelle lutte entre le Bien et le Mal. "Star Wars": le concept que personne n'achète. George Lucas, influencé depuis son enfance par la science-fiction et les comics, veut créer un conte de fées spatial, dans lequel les forces du Bien (les chevaliers Jedi et l'Alliance rebelle) tenteront de ramener la paix dans une Galaxie tombée aux mains d'un sorcier malfaisant (l'Empire). Il présente d'abord son projet aux grands studios de l'époque (Universal, Paramount ect...) qui refusent de le produire, n'y voyant qu'un obscur film délirant qui ne donnera pas grand chose (belle erreur!). George Lucas, au désespoir, croise alors Alan Ladd, nouveau directeur créatif de la 20th Century Fox, qui lui, croit immédiatement au potentiel de ce film atypique.   "Ce sera une trilogie". Le script original s'étalait sur des centaines de pages et se terminait par la défaite de l'Empire sur la lune d'Endor (ce qui est aujourd'hui l'ultime fin de la saga toute entière, et qui est le final du Retour du Jedi, réalisé en 1983). Pour réaliser un tel film, il aurait fallu un budget colossal, une durée totale de six heures. George Lucas décide de découper son récit en trois parties. Lorsqu'il établit son contrat avec la Fox, le réalisateur ne demande pas de salaire élevé, même pas de couverture de frais excessive, mais il veut conserver la totalité des droits sur d'éventuelles suites (puisque son script avait de quoi faire encore deux autres films), et surtout, sur le merchandising (les produits dérivés), un concept totalement inconnu à l'époque. Devant des conditions aussi peu exigentes, il obtient gain de cause et en 1975, la légende Star Wars est lancée. Quels acteurs pour des personnages pareils? Le scénario met en scène un groupe de rebelles qui s'oppose au despotique Empire Galactique, régnant sur la galaxie toute entière. C'est un lieu commun de dire que le scénario s'inspire très largement de La Forteresse Cachée d'Akira Kurosawa, de même que les chevaliers Jedi, leurs tenues et leur code s'inspirent énormément des samouraïs. La forteresse cachée de Kurosawa Très vite, le casting se met en place, et George Lucas l'organise en collaboration avec Brian de Palma, alors en préparation de Carrie (1976). Les rôles vont à de parfaits inconnus : Mark Hamill et Carrie Fisher (Luke et Leia Skywalker), respectivement âgés de 24 et 19 ans, mais aussi Harisson Ford, qui avait déjà collaboré avec Lucas sur American Graffiti. La photo promo du premier star wars. 1975: l'été de tous les dangers. Une fois le casting au complet, tout le monde débarque en Tunisie pour le début du tournage. Dans les annales du mythe, sans doute le meilleur et le pire moment de son histoire. Arrivé sur place, Lucas comprend vite les difficultés qui l'attendent. La chaleur est insoutenable, atteignant les 45°C bien avant midi. Les acteurs et les cascadeurs ont bien du mal à se concentrer et à travailler dans de bonnes conditions. Puis vient l'épisode de la tempête. Un matin, l'équipe se retrouve sous un déluge, la plus grosse précipitation enregistrée sur place depuis des décennies ! Outre un retard de plusieurs jours, les décors sont en partie détruits. Tout rentre dans l'ordre lorsque l'équipe repart en Angleterre, pour la suite du tournage. De pire en pire...Jusqu'au triomphe. Malgré tout, La Guerre des Etoiles continue à prendre du retard, le budget s'alourdit, et les dents grincent de plus en plus dans les couloirs de la Fox. Le film devait sortir en décembre 1976, il ne sera sur les écrans que dans le courant de l'année 1977. Mark Hamill... Alan Ladd, celui qui a donné sa chance à Lucas, et qui faisait tampon depuis des mois, se voit confronté à un ultimatum: dans 15 jours, le film doit être bouclé. Pas un de plus. Une vraie dead-line au sens propre du terme, Lucas étant épuisé par son film et les effets spéciaux ne donnant pas encore le résultat espéré: pas un plan n'est utilisable alors que la moitié du budget a été engloutie ! Lucas retrousse les manches, travaille deux jours par semaine personnellement sur les effets spéciaux, le reste du temps étant consacré au montage.   Mais l'ensemble reste catastrophique. Etrangement, le sauveur s'appelle John Williams (qui travailla avec Spielberg sur les Dents de la Mer en 1975): lorsqu'il livre sa partition, le film trouve enfin sa cohérence. Et dès sa sortie, La Guerre des Etoiles rencontre un succès sans précédent. En quelques mois, le film rapporte 79 millions de dollars, à une époque où les plus grosses productions atteignaient tout juste les 37 millions ! La petite série B sans avenir est une réussite éclatante, révolutionne la science-fiction, les effets spéciaux, le cinéma tout entier: un mythe est né. Par La rédaction du Post , le 18/10/2007

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé près de Rouen.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "A Gauche pour Gagner !" à l'occasion du dernier congrès du Parti socialiste.

 

Secrétaire de la section PS de Pavilly.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr