Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 09:41



L’hiver approche, l’ouverture des restos du cœur aussi.

Comme tous les ans, environ 43.000 bénévoles vont s’activer pour aider des personnes en grandes difficultés. C’est une réelle lutte contre l’exclusion qui est ouverte chaque année à cette période. Ainsi, l’hiver dernier plus de 75 millions de repas ont été servis. L’utilité de cette association n’est donc plus à prouver, elle est nécessaire.

Pourtant rappelez-vous, en 1985 lorsque Coluche lance un appel aux français pour distribuer des repas aux plus démunis, son action se voulait avant tout exceptionnel, répondant à un état d’urgence. L’idée que chaque année il faudrait recommencer à soutenir un nombre de personne de plus en plus grand, était bien loin de ce que recherchait Coluche. Il voulait en réalité faire avancer les lois. Seulement voila, Coluche est mort en 1986 et il n’est plus là pour pousser ses coups de gueule. Les restos du cœur continuent leur action et plus personne ne s’en étonne. Aujourd’hui l’association utilise comme slogan pour inciter aux dons : «sans lui ça n’existerait pas, sans vous ça n’existerait plus».

Les restos du cœur devraient néanmoins faire remarquer que ce que souhaitait Coluche c’est que justement les restos n’existent plus 20 ans plus tard ! Ce devrait être à l’Etat de nourrir les personnes qui n’en ont pas les moyens.

Alors que l’on peut constater que l’on a toujours plus de gens à aider. Or, l’obligation alimentaire, l’aide d’urgence, elle est quand même bien de la compétence des pouvoirs publics.

 
Lien : http://www.restosducoeur.org/

Partager cet article

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Actualité-Politique
commenter cet article

commentaires

Help 18/12/2006 11:36

Bonjour.
Je vous ramène à cet article du jour sur le blog
http://devotionall.over-blog.com
Ou de la médiatisation impérieuse pour le droit à l'entraide et la solidarité.

Sylvain B 06/12/2006 09:51

C’est même pire que cela : en instaurant le don populaire pour pallier aux insuffisances gouvernementales, le capitalisme ne fait que perpétuer une vieille tradition.
Donner, c’est se situer dans l’échelle sociale, c’est se sentir riche et privilégié par rapport à "la lie". Et diviser les couches populaires, le capital, il aime.
Donner, c’est aussi s’acheter une vertu plus facilement qu’en luttant contre les disparité de notre société. Et lorsque les consciences s’endorment, le capital, il adore.
Bref, que d’excellentes raisons pour lesquelles nos gouvernements capitalistes ont tout intérêt à faire perdurer ce type "d’actions".
Sylvain B., Montpellier.

jips 06/12/2006 09:50

Tout à fait d’accord avec A. Mouillard. L’état se defausse complètement de ses responsabilités en laissant le soutien aux plus démunis à la charité publique. Cette logique va loin puisque meme la recherche médicale est financée par la charité comme lors du téléthon.
A quand un educathon pour avoir les fonds necessaire pour rénover toutes les écoles et collèges et embaucher des profs pour diminuer le nbr d’élèves par classe ?
Ou un logementhon : puisque L’Etat n’investit pas assez pour loger decemment tout le monde, organisons la charité pour construire des logements !

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé près de Rouen.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "A Gauche pour Gagner !" à l'occasion du dernier congrès du Parti socialiste.

 

Secrétaire de la section PS de Pavilly.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr