Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2006 4 22 /06 /juin /2006 10:25
Le 30 juin 2006, le sursis donné par Nicolas Sarkozy accordé aux élèves sans papiers et à leurs parents tombera.
Ainsi, des milliers d’enfants, de jeunes et leurs familles risquent l’expulsion en masse et verront leur avenir s'assombrire un peu plus.


Pour des milliers d’enfants et de jeunes majeurs, le 30 juin 2006 ne marquera pas le début des vacances d’été, mais bien le commencement d’un calvaire.
En effet, à cette date, le sursis que M. Sarkozy avait dû accorder aux jeunes majeurs sans papiers scolarisés et aux parents d’enfants scolarisés tombera.
Suspendues parce que les mobilisations d’écoles et de lycées se multipliaient, les expulsions reprendront.

De ce faite des milliers de jeunes et d’enfants devront jouer aux fugitifs, avec ou sans leurs parents tout en vivant dans la hantise de perdre à jamais leur école, leurs enseignants, leurs copains.
S’ils sont arrêtés, les parents auront droit à 48 heures de garde à vue puis entre deux et quatre semaines en rétention, et pour terminer un aller-simple vers un pays qu’ils ne connaissent pas ou plus, dont certains ne parlent pas (ou plus) la langue.

A l’arrivée, ce sera pour la plupart l’extrême misère, pas de logement, pas de travail et pas d’espoir d’en trouver.
Pour les enfants, pas d’école, dans des pays où la scolarisation est un luxe.


Voici ce qui se cache derrière les chiffres records d’expulsions annoncés avec satisfaction par le ministre de l’Intérieur.

Quand d'ici quelques jours, la loi sur l'immigration sera définitivement voté, les justifications officielles d'expluser des familles et des enfants seront de plus en plus nombreuses, le Réseau éducation sans frontière estime entre 15.000 et 50.000 le nombre d'enfants sans papiers menacés de reconduite à la frontière.

 

Signez la pétition contre l'immigration jetable : http://contreimmigrationjetable.org/

Lien : http://bellaciao.org/fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Coups de gueules
commenter cet article

commentaires

hern 24/07/2006 10:12

Sans-papiers: Sarkozy réunit les préfets place Beauvau, la lutte continue sur le terrain AFP 24.07.2006 - 7:53 Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy réunit lundi place Beauvau tous les préfets autour de l'épineux dossier des familles sans papiers d'élèves scolarisés, tandis que sur le terrain militants et associations luttent sans répit contre les expulsions. Cette réunion intervient plus d'un mois après la circulaire (du 13 juin) de Nicolas Sarkozy qui attribue six critères de régularisations pour ces familles. Le réseau éducation sans frontières (RESF) et la Cimade, seule association autorisée à entrer dans les centres de rétention, ont vigoureusement critiqué son application qualifiée d'inégalitaire selon les préfectures. "Ici on refuse les Roumains, là on demande autre chose, l'interprétation de la circulaire est toujours folklorique, chaque préfet comprend le texte comme bon lui semble!", explique vendredi Richard Moyon, porte-parole de RESF. Précédée d'une conférence de presse, la réunion de lundi devrait être l'occasion pour Nicolas Sarkozy de rendre public un "bilan d'étape" des régularisations, et de révéler le nombre de dossiers déposés par les familles concernées, ainsi que celui de ceux ayant fait l'objet d'une réponse positive. Le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'environ 30% des demandes de régularisation des familles sans-papiers dont les enfants sont scolarisés en France devraient être satisfaites, soit 6 à 7.000 personnes en situation irrégulière dans une interview parue lundi dans le Figaro. "Au total, les services du ministère estiment que nous ne devrions pas dépasser les 20.000 demandes (des familles sans-papiers avec enfants scolarisés, ndlr)", annonce le ministre de l'Intérieur dans le Figaro. Il ajoute néanmoins qu'"il est évidemment trop tôt pour donner un chiffre précis, mais les premiers dossiers examinés sont représentatifs de l'ensemble des demandes, la proportion devrait tourner autour de 30%". Selon un premier bilan également transmis dans le quotidien par M. Sarkozy, "les préfets ont enregistré 14.000 demandes d'adultes candidats à une régularisation. Ils ont d'ores et déjà délivré des titres de séjour à 580 personnes et les ont refusé à 700 autres". "Toutes les situations n'ont pas encore été étudiées: le 13 juillet dernier, 9.000 convocations avaient été envoyées", a-t-il ajouté. Surnommé "ministre de la chasse à l'enfant" par le réseau Education sans frontières (RESF) qui milite pour les régularisations des familles sans-papiers, Nicolas Sarkozy a confirmé qu'il expulserait les familles auxquelles il refuserait le séjour. "Il y a tous les jours des départs organisés. Il n'y aura pas de +chasse aux enfants+ contrairement à ce que certains ont cherché à faire croire, mais les personnes qui ne répondent pas à nos critères ont vocation à partir, soit volontairement, soit de manière contrainte". En attendant, ceux qui ne semblent pas correspondre exactement aux critères de la circulaire (avoir un enfant scolarisé depuis septembre 2005, un des parents résidant en France depuis deux ans et si l'enfant est né en France ou arrivé avant 13 ans notamment) ont commencé à être expulsés. Jeudi une délégation de RESF et de militants a ainsi tenté en vain d'empêcher à l'aéroport de Roissy l'expulsion d'Aminata Diallo, une lycéenne malienne de 19 ans, née en France mais ayant passé son enfance au Mali. Dans le Maine-et-Loire, une Marocaine de 26 ans sans papiers, Sabah Hamioui, interpellée lundi à Cholet en vue d'une reconduite à la frontière, a été épargnée temporairement et assignée à résidence pour 15 jours par le juge des libertés et de la détention. Cette jeune femme est sortie jeudi en larmes du commissariat d'Angers où elle était retenue tenant dans les bras son bébé de cinq mois, dont elle avait été séparée depuis son arrestation. Pour tenter d'apaiser les esprits, le ministre de l'Intérieur a nommé l'avocat Arno Klarsfeld "médiateur national" dans ce dossier délicat. Ce dernier a confié recevoir une trentaine de lettres chaque jour de personnes n'entrant pas dans la circulaire. Il écrit aussi des notes au ministère de l'Intérieur "qui sont ensuite répercutées auprès des préfectures". "J'ai rédigé entre 80 et 100 notes au ministère, jusqu'à présent il n'y a pas eu d'expulsions d'enfants ayant des attaches fortes avec la France et il n'y en aura pas", a affirmé Arno Klarsfeld.

Richard 14/07/2006 18:54

Les directives sont claires, ils ne sont pas expulsables!JE t'ai donné 2 liens!

hern 14/07/2006 16:40

Par contre pour les enfants scolarisé qui n'ont connu que la France et qui menace d'être explusé je suis totalement contre ces explusions.

Richard 14/07/2006 15:28

Donc la régularisation au cas par cas avec des conditions assez claires comme actuellement ne te gêne pas?Les circulaires le sont pourtant et il serait bon de s'y réferrer et pas seulement écouter les médias ou la seule voies de REDSF:http://permanent.nouvelobs.com/dossiers/documents/sans-papiers_circulaire_13_juin.pdfhttp://permanent.nouvelobs.com/dossiers/documents/sans-papiers_circulaire_14_juin.pdf

hern 14/07/2006 11:03

Tu peut ragarder mon commentaire le numéro 2 pour voir ma position dessus.

Richard 13/07/2006 21:57

Il a jamasi été questions d'en virer des millions... écoute donc l'interview d'Arno Klarsfeld sur le sujet:http://www.1001podcast.com/podcast/RMCInfo/channel49/5-07_ggjour.mp3Et puis faut arrêter avec cette histoire d'enfants sans papiers... c'est pas juste les gamins qui sont en situation d'expulsion, mais leur parents et de ce fait eux aussi....Moi j'ai une question. Est-il normal que la France héberge des gens qui ont fait des demandent de naturalisations dans les autres pays en attente que leur dossier soit examiné?Moi je dis non!La France c'est pas une zone de transit. Si des étrangers veulent venir, soit. Mais est-il normal qu'on laisse faire l'ensemble des réseau mafieux qui profitent de cette misère et du mirage de "la belle vie". Ma réponse c'est non !Je te rappelle une promesse électorale de Jospin en 1997: régularisation de tous les sans papiers (formulé après l'Eglise St Bernard). Résultat: régularisation 0. Pourtant PCF et Verts étaient au gouvernement. Il y avait du pognon à l'époque (les cagnotes).C'est bien joli de prendre des postures quand on est dans l'opposition, mais quand on gouverne on ne fait rien. C'est comme pour les logements sociaux, on s'offusque à gauche, mais à Paris la politique des logements sociaux elle est pas brillante!Et puis c'est bien joli de vouloir accueillir tout plein d'illégaux, mais on les loge ou?Dans les super banlieues pourries? Chez des marchands de someil? Dans les magnifiques hotels prêt-à-bruler?C'est vraiment trop facile de dire "yaka tous les régulariser"...

hern 13/07/2006 16:30

Diosn que du coup il va certainement virer moins d'enfants sans papier que prévu.

Richard 13/07/2006 16:13

Qu'est-ce qu'il aurait revu depuis le décret de juin?Encore une belle démonstration de démagogie et d'instrumentalisation d'un sujet douloureux. Ah, elle est belle la gauche à jouer sur la misère des autres.

damius 12/07/2006 22:28

il semblerais que le mouvement pour lutter contre le renvoi des sans papiers prend de l'empleur au vu du nombre de parrainage. et il semblerais que sarko serais en train de revoir sa copie selon certaine source journalistique...

Jacques 03/07/2006 02:02

Pétitionnaires pro-immigration clandestine. Bonjour signataires de pétitions anti-républicaines. Bonjour les inconscients. A part le couple Aubrac dont les actes de Résistance contre l'occupant nazi sont dignes de respect et peuvent leurs faire bénéficier de circonstances atténuantes, on peut se souvenir de l'égarement historique d'un autre héros, Philippe Pétain à qui son grand âge et son passé héroïque évitèrent la peine capitale pour trahison. Le reste de ces signataires sont difficiles à situer comme des personnalités françaises. Car pour beaucoup d'entre eux leurs principales activités remarquables est le dénigrement et la destruction de l'identité Nationale au bénéfice d'une anarchie pacifico-socialo-islamophile digne de leur prédécesseurs pacifico-gaucho-germanophile de 1939. L'histoire est un perpétuel recommencement avec sa majorité de collabos apeurés et un noyaux de résistants défendant la République et la Liberté. Gérer notre état, c'est en faire appliquer les lois votées par les deux chambres , elles mêmes élues par les citoyens. Ne pas appliquer ce schéma simple, c'est ouvrir la porte à tous les dangers, c'est inciter le peuple a se substituer à la loi, c'est semer les graines du désordre, c'est ouvrir la voie à la guerre civile. Signataires violant les édits de la République, petits défenseurs d'idéologies médiocres où seul prédomine l'émotionnel et la cogitation intellectuelle stérile , improductive de solutions réalistes, destructrice des libertés par abus de pseudo démocratie. Sinistre petit cortège de solliciteurs et mendiants professionnels vous entraînez le pays vers un gouffre sans fond ; parmi vous se trouvent des politiques ayant briller par leurs incompétences que le vox populi renvoie régulièrement dans les oubliettes de l'histoire et en têtes des défilés de la gay pride... Pitié. Restez y. Pauvres héros sans consistance, pérorer et pleurnicher devant les micros et caméras gracieusement complices de votre suffisance et de votre bêtise n'est pas la solution pour diriger une Nation de 60 millions d'âmes. La seule solution devant laquelle vous devez vous plier c'est le respect de la République et de ses lois. Si les représentants de cette République ne prennent pas actes de vos comportements qu'ils remettent le pouvoir au peuple, nous nous chargerons de vous juger et les sentences seront sans appel. Jacques Castel

hern 29/06/2006 12:53

De nombreux étrangers eraient près à effectuer certains travail que des français ne veulent pas effectuer car trop pénible selon eux,Hotellerie ou batiment par exemple.La "chasse" aux enfants sera ouverte à compter du 1er juillet, il y a 65 ans c'étais les juifs.

Marius 28/06/2006 23:40

Aimer les autres et vouloir leur bien, ce n'est pas accueillir qui le veut sans pouvoir leur assurer travail et logement : il y a assez de Français en difficulté pour en plus accepter de régulariser des familles entrées clandestinement sur notre territoire, avec le coût que cela suppose pour la collectivité !!!! Comment croyez-vous, bonnes âmes, que vous seriez accueillis à l'Etranger (n'importe où) dans les mêmes conditions ? Allons !! Stop à l'angélisme mortifère pour notre pays. Commençons par résoudre notre pb de croissance, de chômage etc et on verra plus tard.De toutes façons, il n'y a aucune raison d'accepter des étrangers qui, à l'évidence ne trouveront pas de travail et qui ne peuvent pas bénéficier du Droit d'Asile. Ce n'est que du bon sens.

Isis 26/06/2006 13:03

Les volontés électoralistes et la démagogie pure, rien d'autre que celàLes régularisations de masse non seulement ne s'expliquent pas mais sont d'une gravité évidente dans un pays à 3 millions de chômeursLa démagogie prend le dessus sur le raisonnement politiqueDe la même façon que le mariage homosexuel qui n'est rien d'autre qu'un outil à vocation électoraliste de bien pensance mais peut-être aussi à double tranchant car beaucoup de sympathisants socialistes sont contre le mariage homosexuel comme ils sont contre la régularisation de masse évidemment aussi

Maldo 26/06/2006 12:46

Pourquoi régulariser les sans-papiers?La France, et l'Europe, subit de plein fouet une crise identitaire grave ayant pour principale cause une immigration massive extra-européenne qui ne s'est en grande partie ni intégrée ni assimilée, et surtout une immigration massive qui n'a été décidé que par qqs élites, pas par le peuple qui lui la subit et a juste le droit de fermer sa gueule.Mon identité n'est pas à brader, comme disait de gaulle (cet immonde raciste):« C'est très bien qu'il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle. Mais à condition qu'ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne […] Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l'intégration, si tous les Arabes et les Berbères d'Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s'installer en métropole alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s'appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées !». Quelle est donc cette pulsion suicidaire qui anime certains qui voudraient voir tous les sans papiers régularisés? Si ça se faisait, qu'aurions nous de plus? Un flux incessant de gens à qui nous devrions également donnner la nationalité française? Et après? Et après?Expliquez moi, quelle est la finalité des régularisation de masse, j'avoue, ça m'échappe complètement, mais j'aimerais savoir ce qui se cache derrière ça, au delà de la bienpensance et des intérêt électoraliste de certains? Mais peut être au fond il n'y a que ça, tant cela manque de logique.

Adrien 24/06/2006 18:51

PETITION CONTRE LA CHASSE A L'ENFANT ETRANGER

Sandra 23/06/2006 20:47

Ségolène Royal, qui vient très nettement de se positionner pour la double peine envers les étrangers, continue de se qualifier, contrairement à Lionel Jospin lors de sa campagne de 2002, de socialiste. En outre, elle vient de changer d'avis sur le mariage des personnes de même sexe et leur droit à l'adoption. Son sens aigu du bon positionnement politique semble pleinement se concrétiser dans sa réthorique. Le populisme opportuniste de Nicolas Sarkozy n'a qu'à bien se tenir ! Que de similitudes entre les portes étendards de la "pleine gauche affirmée" et de la "pleine droite affirmée" !

hern 22/06/2006 12:59

Perso je ne suis pas pour une régularisation massive des sans papiers, cela pourrai appeler un "appel d'air" qui ferais venir d'un pays hors UE chaque personne souhaitant vivre en france afin de bénéficier des avantage de notre pays, je suis pour une régularisation avec un nombre maximal par an. Pour le cas des enfants sans papier qui ont toujours vécu en france, qui parlent français et qui sont scolarisé je suis totalement contre leur expulsion vers le pays d'origine de leur parents.

Socrate 22/06/2006 12:58

doit en on en déduire qu'il faut régulairser tous les sans-papiers et ainsi ne plus avoir aucun contrôle sur notre flux migratoire? Doit on régulariser tout le monde et ainsi faire de chaque personne entrant sur le sol français un français à part entiére? Ne serait-il pas mieux d'essayer de faire en sorte que toutes les personnes vivant légalement en France est un niveau de vie correct, qu'il puisse tous trouver un travail et construire leur vie? Il faut être réaliste, nous ne pouvons accueillir et traiter toute la misère du monde, alors soyons lucide et essayons de faire le maximum avec les moyens dont nous disposons plutot que de faire de belle régularisation bien publique qui n'aboutieront qu'à déplacer la misère jusqu'ici et non pas à leur proposer un avenir. Plutot que de régulariser, il serait temps que les pays du nord travaille à favoriser le développement au sud et arrête de piller les cerveaux formés au sud et qui seraient beaucoup plus utiles dans leur pays d'origine. Arrêtons la démago et passons au pragmatisme...

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé près de Rouen.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "A Gauche pour Gagner !" à l'occasion du dernier congrès du Parti socialiste.

 

Secrétaire de la section PS de Pavilly.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr