Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 18:45



Le 6 mars 2007, lors d'un discours à Cormeilles en Parisis près d'Argenteuil, Nicolas Sarkozy a crtiqué ouvertement le travail des éducateurs :



"L’enfant est innocent, l’enfant n’est pas responsable, la pauvreté et la misere l’enfant la subie, il n’y est pour rien, il faut donc protéger l’enfant, lui donner sa chance détecter le plus tôt possible ces difficultés, ne pas le laisser s’abîmer, ne pas le laisser s’enfermer, ne pas le laisser se replier sur lui même.
Protéger l’enfant c’est faire en sorte que tout les éducateurs se sentent concerné par ce qui arrive à l’enfant ou qu’il se trouve et tout les éducateurs de France doivent être conscient que dresser l’enfant contre la société, ne lui enseigner à l’enfant que la rancoeur ; ce n’est pas protéger l’enfant, c’est trahir l’enfant, monter l’enfant contre la société c’est trahir l’enfant, c’est trahir sa confiance, c’est trahir son innocence, infantiliser l’enfant au lieu de l’aider à devenir adulte, apprendre les codes, les règles de la vie en société, c’est cela qu’il convient de faire, mais je vais plus loin, excuser toujours l’enfant, lui donner tout les droits, ne jamais forcer sa nature, ne jamais chercher à discipliner ces instincts, ces pulsions, ce n’est pas protéger l’enfant, c’est trahir l’enfant, le laxisme est une trahison de l’éducation de l’enfant."

  podcast




Ignorance ou propagande idéologique contre un monde professionnel  essentiellement de gauche ?



Nicolas Sarkozy veut apprendre leur métier aux éducateur, mais connait-il ce métier ? évidemment non, il les décrit donc comme dressant l'enfant contre la société, ne lui enseignant que la rencoeur, l'infantilisant trop, étant trop laxiste, de plus le candidat UMP exagère et stigmatise tout les écuateurs en prétendant qu'ils ne cherche jamais à "forcer sa nature", "discipliner ces insticts, ces pulsions"... bref, en des termes plus appropriés, à avoir de l'autorité sur l'enfant afin de lui montrer ces limites.


Qu'est que le métier d'éducateur auprès d'enfant ?

Par exemple pour des enfants placé en foyer, il fait un bout de chemin avec l'enfant, il assure son suivi scolaire et professionnel, son suivi médical, maintien le lien avec sa famille, lui enseigne les règles de vie qu'il doit respecter, lui propose des activités et des sorties, gère les conflits, peut punir l'enfant, s'adapte à chacun d'entre eux pour trouver les mots ou les gestes afin de lui faire prendre conscience le cas échéant que son comportement n'est pas tolérable, il le protège des autres ou de lui même...

Il ne dresse pas l'enfant contre la société, ne lui enseigne pas la rencoeur, ne l'infantilise pas, n'est pas trop laxiste, à de l'autorité quand il le faut, ils travaillent pour réconcilier les jeunes avec ce monde qu'ils n'ont souvent que connu violent et injuste et tente de leur faire avoir confiance envers les adultes, voila ce qu'est le travail d'un éducateur auprès d'enfant M.Sarkozy.


Mais que connait Nicolas Sarkozy du travail social ?



Avant ce rassemblement, l'équipe de tournage du site www.latelelibre.fr de John Paul Lepers a rencontré des militants et des gamins du coin qui semblaient indésirables à la réunion publique. Tout à coup, des policiers armés de matraques ont surgi alors que les journalistes voulaient interviewer ces jeunes.
1 heure plus tard, lors de sa réunion publique, Nicolas Sarkozy parlait de l'attitude exemplaire à avoir pour les éducateurs et les autorités à l'égard des enfants. Le fameux respect mutuel...

Partager cet article

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Sarkozy
commenter cet article

commentaires

Chaisebleue 12/06/2007 20:49

Je suis étudiant infirmier, donc je connais aussi le travail des éducateurs... Et là, à vrai dire, je suis sur le cul en entendant le discours de Mr.Sarkozy. Il est évident que notre cher président ne connait absolument pas le travail d'un éducateur... Voilà un discour qui devrait faire le tour du personnel soignant/social ça en ferait rire (ou pleurer?) plus d'un.Pour en venir au commentaire de Jeunehomo, je suis désolé de dire que dans un discour politique on ne peut se permettre d'insulter toute une catégorie de professionels au nom de certaines exeptions.

kewette 12/06/2007 20:48

Je suis éducatrice on voit bien que sarkozy ne sais pas ce qu'est le metier d'éducateur vraiment ce gars ne s'interesse a rien, et c'est un metier dont l'avenir a besoins.... il faut que le monde en prenne conscience.

Jeunehomo 12/06/2007 20:45

Il ne dit pas que tous les éducateurs sont mauvais, il dénonce certains comportements qu'ont peut-être certains éducateurs. Je ne pense pas qu'il faille se sentir visé si on n'est pas laxiste ! Je ne suis pas sarkozyste, mais ce qu'il dit est vrai.

soutien 30/03/2007 08:22

Le samedi 31 mars, grand meeting national avec Philippe de Villiers. C’est une occasion unique de le voir en chair et en os, tel qu’en lui-même, libéré du carcan politico-médiatique, des journalistes pas toujours bien intentionnés à son égard, des questions tordues, des caméras, des cadrages délibérément dévalorisants.
Pour beaucoup d’entre vous; citoyens du Val d’Oise, de Bezons, d’Argenteuil, ce sera une révélation. La révélation d’un authentique homme d’Etat aux convictions affirmées, au caractère solide comme l’acier, mais en même temps emprunt d’une grande humanité.
Pour que ce soit plus sympa je propose aux val d’oisiens et val d’oisiennes  de se grouper en un même endroit du palais des congrès pour communier ensemble dans un même élan patriotique et populaire.
Pour ma part j’aurais un badge du comité de soutien d’Argenteuil Bezons. Rendez-vous donc :
SAMEDI 31 MARS,  PALAIS DES CONGRES, porte Maillot, 14 h 30 PARIS    

kéké 25/03/2007 14:45

Mon vieu nono tu l'aimes pas se Sarko,moi je trouve qu'il a taillé une categorie d'educateur qui faisait mal leur boulot,mais je suis sure que toi tu n'es pas comme ca donc tu n'as pas à te sentir concerné par ces propos au meme titre que beaucoup d'autres également. Prends pas tout pour toi mon petit...

Janaki108 24/03/2007 19:30

Monsieur Mouillard,Je viens d'ecouter l'extrait du discours de Sarkozy sur "l'enfant" je ne comprends pas ce qui vous deplait tant dans ce discours car le plius important est qu'il s'agit de proteger l'enfant et non pas comme vous semblez mal l'interpreter "insulter les educateurs" je ne vois aucune insulte d'aileurs dans ce que dis sarkozy.  De plusje pense qu'il s'adresse a tous les educateurs d'enfants et pas uniquement a vous(?)vous etes peut etre l'educateur ideal , mais tous ne sont pas comme vous! la plupart sont tordus et detruisent les enfants avec leur durete et leur cruaute. de plus ce que j'entends a travers les mots de sarkozy c'est qu'il s'adresse aux educateurs en general  "un mot vaste" cela inclue les maitres, les parents, les moniteurs de colo et les educateurs  etc.  tous ceux qui sont en contact et responsables de l'education d'un enfant ."L'enfant est innocent " oui c'est vrai, et nous adultes, nous sommes responsables de l'enfant de A jusqu'a Z : de son education, de son bien etre et de sa securite et de lui monter l'exemple!" ! Ce point est indeniable , que ca vous plaise ou non, il n'y a pas a discuter , ni a revenir dessus. Si vous ne comprenez pas ce point "qui est la  pierre de fondation de notre societe" , c'est que vous etes un parfait cretin ou le dernier des abrutis en tout cas , je vous plains et je plains votre fils.

hern 24/03/2007 13:05

Quand j’ai entendu son discours je l’ai vraiment très mal pris, étant éducateur, l’image qu’il fait de ce métier m’a vraiment ecoeuré, j’ai donc régis à chaud.
Avec un peu de recul, j’ai l’impression qu’il parle des éducateurs en général, donc les profs ou les parents.
De mon côté lors de ma formation, mes nombreux camarades de promotions était quasi tous entre le PS, le PCF, la LCR ou bien sydicalisé à SUD, je me souviens notamment d’une réunion improvisé entre éduc’ avant le 29 mai, sur 20-30 personnes nous allions tous voter contre ce TCE et nous étions déja très anti-Sarko et Perben notamment.
Plus tard durant mes différentes expériences professionnel mes collègues avait les même opinions, d’ailleur dans un établissement ou je bossais mon chef de service et la psy était plutot communiste, c’était marrant de parler ensemble de politique !!!
J’ai bien rencontré une éduc’ qui se disais de Droite mais comme elle le disais car elle venait d’un milieu riche, c’est d’ailleur "amusant" car elle m’a dit que ce que faisait l’UMP c’était n’importe quoi et que du coup maintenant elle voterai UDF...
Mais ce ne sont que mes expériences personnels, comme on peut dire qu’une FAC de Droit est plus à Droite et qu’une FAC de Lettre est plus à Gauche.

Lino 24/03/2007 12:54

Arnaud,
Sarkozy n’insulte pas les éducateurs, il est et reste dans la mouvance idéologique que partage toute une partie de la société française sur le rôle et la place du secteur de l’éducation spécialisée. Il faut se remémorer que ce secteur trouve sa source dans les milieux caritatifs. En un mot « les bonnes sœurs » aux méthodes pédagogiques quasi monacales et pas particulièrement réputées pour le respect de la dignité humaine. Durant le 20ème siècle le courant de pensée caritatif du secteur social s’est affronté à l’émergence d’une prise en charge humaniste et républicaine des populations en difficulté. Ce n’est pas pour rien non plus si les grandes avancées de ce secteur se sont faites après la seconde guerre mondiale, les mouvements de résistance avaient pesé de leur poids dans ces changements.
Donc Sarkozy est dans cette lignée caritative et rédemptrice, rappelons nous sa tentative de fichage des populations dites à risque où un gamin de maternelle pouvait se trouver, déjà, sur un fichier particulier qui le suivrait toute sa vie. Malheureusement il n’est pas le seul à défendre ce point de vue, Royal n’est pas loin derrière avec son encadrement militaire pour les jeunes délinquants. Les militaires n’ont pas non plus la réputation d’être de fins pédagogues. Et puis c’est sans parler des autres Bayrou, Lepen, Devilliers… Cette vision de l’éducation spécialisée est significative de la place laissée aux citoyens par ces hommes ou femmes politiques. Le citoyen se doit d’être « sans goût et sans couleur » obéissant et servile pliant à l’autorité, et aux analyses éclairées de prétendus spécialistes. Un individu libre, en capacité d’analyser ou de se révolter est un risque pour leur consensus social. Ce sont des visions d’intérêts dune classe sociale dominante. Et oui, on ne demande pas aux éducs de former des individus libres et responsables, on les emploie comme éteignoirs de risques sociaux pour les populations « marginales ».
Encore une remarque, tu commets une grave erreur de croire que les travailleurs sociaux soient issus d’ « un monde professionnel essentiellement de gauche » , on trouve tous les courants de pensées dans cet univers, je dis bien tous, du FN aux anars. Les employeurs ( les membres du CA des associations) sont bien souvent des notables locaux, et malheureusement pas trop de gauche. Les directions des institutions comprennent pour une grande part d’entre eux des sensibilités politiques proche de ce que sont les modèles Sarko /Royal (droite dure ou mole ), les conseils généraux (les financeurs) sont également et pour une grande majorité d’entre eux sur cette ligne de pensée.
Il appartient en partie aux éducateurs de remuer ce cocotier pourri, de mettre en évidence toutes ces contradictions et tous ces enjeux de société, car nous sommes bien dans une logique de lutte des classes.

R.B 24/03/2007 12:52

Quel tissu d’inepties ce discours. Je suis éducateur depuis plus de quinze ans et j’estime qu’aujourd’hui on touche le fond. Aucun des candidats n’a de vrai programme pour l’aide sociale mais là c’est le comble. J’en viens à me demander si l’éducation spécialisée n’a pas loupé quelque chose en ce qui concerne Monsieur Sarkozy, peut être que si des éducateurs étaient intervenus pendant son adolescence il ne dirai pas autant de conneries aujourd’hui. On peut se demander qui des jeunes dont nous nous occupons ou du petit Nicolas en veut le plus à la société et qui a le plus de rancoeur. Je vous laisse méditer à ce sujet.

Marie54 24/03/2007 12:51

SARKOZY s’y connaît énormément dans le domaine éducatif !!!! C’est pour ça qu’il joint les actes à la parole en privilégiant le répressif au détriment de l’éducatif, ainsi nous avons des restrictions budgétaires dans tout le domaine associatif éducation - prévention, les structures d’aide manquent de moyens financiers et en personnel. Dernière trouvaille de Sarko "Loi dite de prévention de la délinquance". Ah ! Sarko, si on t’écoute on devient schizo !!!! Avec Sarko, pas de doute c’est le retour CLASSE PAUVRE = CLASSE DANGEREUSE.

24/03/2007 12:50

"l’enfant est innocent"  : comme vous dites vrai M. Sarkozy ! Pour que ces malheureux enfants n’aient pas bronché, à l’école, parce que trop petits, au moment de leur rapt par la police, envoyée par vos bons soins (chasse aux sans-papiers), il faut vraiment que ces enfants soient innocents !
tout les éducateurs de France doivent être conscient que dresser l’enfant contre la société, ne lui enseigner à l’enfant que la rancoeur ; ce n’est pas protéger l’enfant, c’est trahir l’enfant, monter l’enfant contre la société c’est trahir l’enfant, c’est trahir sa confiance, c’est trahir son innocence,
Quel culot, M Sarkozy, vous n’avez pas l’impression que vous poussez un peu trop loin le bouchon ?
Qui fait une politique indigne, insolente voire insultante à l’encontre des citoyens, les éducateurs peut-être ? NON, M, c’est vous qui manquez de respect aux enfants, en mettant dans la merde leurs parents, vous plongez les enfants innocents dans la même merde que leurs parents. Vous ne contribuez pas à protéger l’enfant. C’EST VOUS, par votre discours de haine et de mépris, qui enseignez la rancoeur à l’enfant innocent... Vous devrez passer à la caisse, car tout se paye un jour ou l’autre. Et puis... qui sème récolte !

Ginger Roger 24/03/2007 12:49

Qu’il s’occupe déjà de sa femme avant de tenir des discours démago-électoralistes. Je ne lui confirais pas mes enfants à celui là. Ce grand aventurier des lieux communs : Qui oserait soutenir le contraire? Trahir l’enfant, le dresser contre la société? Le Monde entier a vu la France brûler lors des émeutes qui ont eut lieu suite à ses déclarations irresponsables, pas besoin d’éducateur pour dresser la jeunesse française contre son gouvernement, ça fait 10 ans que le créateur du partie politique que Sarko dirige(UMP) est au pouvoir, il est lui même premier ministre et combien de millions d’euros ont été supprimés dans la culture, les associations de banlieues depuis le début de son règne? Reprocher aux éducateurs de ne pas faire plus en leur retirant les moyens de le faire : c’est très intéressant ! Il ne parle pas en personne à un poste de responsabilité mais comme une pop star qui veut vendre des disques et des produits dérivés. On doit le reconnaitre : quel danseur ce Sarko !

François Lucas 24/03/2007 12:48

Il va bientôt nous inventer les "jeunesses Sarkozyennes"... il ressemble de plus en plus au peintre en bâtiment ex-autrichien devenu Munichois... et facho avec toutes les conséquences qu’on connait.. la situation économique et sociale ressemblant beaucoup à celle de 1933 il faudrait faire attention.... n’importe qui mais pas lui....

kotédiwa 24/03/2007 08:47

C'est vrai que les methodes de sarko pour eviter de monter les jeunes contre la societé sont un exemple que tout les educateurs devraient reproduire on sera pas dans la mouise...non mais il manque pas d'air celui là il est vraiment en plein delire faut qu'il arrete le lexomil

Yzokras 24/03/2007 08:18

"...monter l'enfant contre la société c'est trahir l'enfant, c'est trahir sa confiance, c'est trahir son innocence..." Après avoir monté les travailleurs contre les chomeurs, les blancs contre les noirs, Sarkozy oppose éducateurs et enfants Ce type est fou, JF.Kahn l'a dit et a raison

JPC 24/03/2007 08:17

Le métier d'éduc. spé. ( et je sais de quoi je parle ) est très difficile - trois années d'études - une obligation de connaitre le droit social et la prise en charges des personnes en difficulté, de tous les membres des familles en situation difficile ( pas uniquement les enfants ), des méres isolées, des enfants et des adultes handicapés, des détenus, des personnes en réinsertion sociale, etc... Mais il y a un "MAIS" - Les structures sociales chargées de l'hébergement ne sont pas la hauteur et particulièrement pour les personnes handicapées - les Educateurs ( trices ) sont désemparés et la grande responsabilité en revient à l'Etat at aux collectivités ( financement de plus en plus limité ), alors plutôt que de regarder la paille dans l'oeil des éducateurs, notre cher Ministre du Gouvernement et Président du parti actuellement au pouvoir ferait mieux d'enlever la poutre qui est dans le sien !!

resistance 24/03/2007 08:17

"il faut donc protéger l'enfant" En envoyant les flics rafler ses parents? FDP

politic-tac 23/03/2007 21:36

Une petite compilation des affiches électorales de ces 30 dernières années, ça vous dis? Alors venez faire un tour par ici.

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé près de Rouen.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "A Gauche pour Gagner !" à l'occasion du dernier congrès du Parti socialiste.

 

Secrétaire de la section PS de Pavilly.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr