Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2007 7 01 /04 /avril /2007 02:18

UNE AUTRE POLITIQUE A GAUCHE - Nos 16 engagements16. RELEVER LES DÉFIS DE LA CIVILISATION DE LA CONNAISSANCE
DU PARTAGE DES SAVOIRS AU PARTAGE DES POUVOIRS
RELEVER LES DÉFIS DE LA CIVILISATION DE LA CONNAISSANCE


La révolution informationnelle met au centre de toute chose les connaissances et les savoirs de chacun. Elle bouleverse le partage de l’information en la rendant accessible et abondante. Elle révolutionne les processus de production en mettant au coeur du travail sa composante intellectuelle. Elle bouscule la répartition de la fabrication des richesses en mondialisant les flux de production en réseau. Elle produit, en un temps record, une nouvelle civilisation : celle de la "connaissance".


 

Dans ce monde nouveau, tout devient possible :
- universaliser le savoir
- réduire la pénibilité du travail et sa durée pour le rendre agréable et valorisant
- utiliser la productivité du travail pour mieux partager les richesses
- éradiquer l’illettrisme
- promouvoir un patrimoine commun immatériel
- créer de nouveaux services publics

Nous voulons que la civilisation du numérique soit celle de la mobilisation et de la gestion démocratique de l’intelligence collective, de l’explosion culturelle, du partage des savoirs et des pouvoirs.

Mais pour cela, il faut libérer la révolution informationnelle du capitalisme. La civilisation de la connaissance ne peut pas être celle de la rentabilité financière, la société du partage ne peut pas être celle du péage.

L’obsession marchande des libéraux tente de détruire les biens communs informationnels. Le capitalisme mondialisé veut rendre rare ce qui est abondant, privé ce qui est public, rentable ce qui est gratuit. Il accapare les capacités d’imagination et de créativité des artistes comme des salariés (voir : Ce que nous proposons sur DADVSI et le droit d’auteur), en prélevant leur temps hors travail et en confisquant leur production immatérielle. Il prend le risque du contrôle absolu des citoyens, au mépris des droits les plus élémentaires, pour mieux verrouiller l’accès à toute richesse informationnelle. Il veut encadrer et filtrer internet (voir : Ce que nous proposons sur le haut-débit et l’équipement), il mène la guerre contre les logiciels et les contenus libres, il veut tout verrouiller par des brevets. Il ne se soucie pas de la fracture numérique si ceux qui en sont frappé ne sont pas "rentables".

La gauche populaire et antilibérale porte au contraire le combat initié par Marie-George Buffet et le PCF depuis plus de dix ans, au service des contenus et des logiciels libres (voir : Ce que nous proposons sur les logiciels et les contenus libres), de l’internet citoyen et de l’alphabétisation numérique (voir : Ce que nous proposons sur les Tics et l’enseignement). Ce combat pour la société du partage, celui que Bill Gates appelle avec mépris le "communisme informationnel", nous voulons le faire entendre pendant la —campagne électorale, puis le rendre concret.


Pour cela nous proposons :

- Une méthode de travail concertée : Des États Généraux de la Civilisation de la connaissance se réuniront à l’automne 2007

- 16 chantiers immédiats seront ouverts dès le début de la mandature

Partager cet article
Repost0

commentaires

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr