Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 21:23

 

En Espagne, l’interruption volontaire de grossesse est menacée. En effet, le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy entend en effet revenir sur cet acquis en limitant l’avortement thérapeutique.


Quelle réforme se profile ?

Le ministre de la Justice, Alberto Ruiz-Gallardon, a annoncé son intention de réviser la loi en ce sens en excluant l’avortement en cas de malformation du fœtus : « Je ne comprends pas que l'on ne protège pas l'enfant conçu, que l'on permette l'avortement parce qu'il souffre d'un handicap ou d'une malformation ». 


 Où en est le droit à l'avortement en Espagne ?

Jusqu’en 1985, l’IVG était interdite en Espagne. Elle a ensuite été autorisée mais uniquement en cas de viol, de malformation du fœtus ou de mise en péril de la santé mentale ou physique de la mère (argument invoqué dans la grande majorité des cas). 

 En 2010, le gouvernement socialiste de José Luis Zapatero a légalisé l’avortement jusqu’à la quatorzième semaine, autorisant également les mineures de 16 à 18 ans à y avoir recours sans l’autorisation de leurs parents. 

 

L'avortement en cas de danger pour la santé psychologique de la femme menacé ?

Ruiz-Gallardon affirme son désir d'aller plus loin. Les antiavortement le poussent à franchir une nouvelle étape en voulant faire interdire l'avortement en cas de danger pour la santé psychologique de la femme… La raison la plus fréquemment citée par les Espagnoles lorsqu'elles ont à justifier leur choix.

 


L'avortement est un droit. Ce retour en arrière est des plus inquiétant. Cette décision, si elle se confirme, est une menace sur les droits des femmes dans une Espagne catholique où l’Eglise prône le droit à la vie. 

Jusqu'ici l'interruption médicale de grossesse était très réglementée et on l'autorisait pour certains motifs notamment un handicap très lourd ou une maladie incurable pour l'enfant à naitre, avec l'accord d'une équipe d'experts. Cette décision très grave était prise aussi dans l'intérêt de l'enfant et pas par égoïsme de la part des parents.

 

 

Lien : http://www.elle.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Europe
commenter cet article

commentaires

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé près de Rouen.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "A Gauche pour Gagner !" à l'occasion du dernier congrès du Parti socialiste.

 

Secrétaire de la section PS de Pavilly.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr