Mardi 10 juillet 2012 2 10 /07 /Juil /2012 17:04

Hollande-100-erreurs-en-100-jours.jpg

 

L'opposition la plus bête du monde. Déjà prévoir 100 erreurs en 100 jours, alors que ça ne fait que 70 jours que le PS est au pouvoir, est une preuve de la subjectivité de l'UMP.

 

 

Merci à Paul.


Par Arnaud Mouillard - Publié dans : UMP - Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Mercredi 11 juillet 2012 :

 

Maths, français, anglais : il manquera, dans les collèges et lycées, des centaines d'enseignants à la prochaine rentrée, dans ces matières pourtant fondamentales. Pourquoi ? Par manque de candidats aux concours, selon un document que s'est procuré l'AFP.

 

Aux derniers concours du Capes externe, 706 postes n'ont pas été pourvus, faute de lauréats, soit près de 15 % des postes proposés :

 

En anglais, 131 postes n'ont pas été pourvus, soit 17 %.

 

En math, 652 admis pour 950 postes offerts, soit un poste sur trois non pourvu.

 

Et l'on atteint des sommets en lettres classiques, 75 admis pour 170 postes proposés, soit 56 % des postes non pourvus.

 

Le problème ne date pas d'hier. En 2011, 978 places offertes aux Capes externes étaient restées vacantes, essentiellement, là aussi, en math, lettres classiques, lettres modernes et anglais.

 

Le métier d'enseignant est perçu comme "anxiogène, difficile et mal payé" (syndicat).

 

Pour les mathématiques, cela s'explique par la dynamique du marché du travail qui recrute, plus qu'hier, des profils scientifiques, dans le domaine informatiques notamment.

 

Quant aux autres matières, c'est la réforme de 2010 sur la formation des enseignants qui est en cause : désormais, les profs sont recrutés à bac+5. Or, il y a 300.000 étudiants de moins en master qu'en licence. Dans l'enseignement comme ailleurs, le mieux serait parfois l'ennemi du bien...

 

Côté syndical, on met en avant le manque d'attractivité du métier : perçu comme "anxiogène, difficile et mal payé", écrit le SE-Unsa (enseignants du second degré) dans un communiqué. Le retour de la pédagogie dans la formation des profs pourrait être un élément de réponse. Mais pour les syndicats, le nouveau gouvernement n'y coupera pas : il devra "s'attaquer à la rémunération des enseignants."

 

http://www.franceinfo.fr/education-jeunesse/des-centaines-de-postes-de-profs-vacants-faute-de-candidats-671895-2012-07-11

Commentaire n°1 posté par BA le 11/07/2012 à 12h40

son élection doit être la première

il n'avait pas la légitimité de se présenter aux suffrages des français contre le demi-dieu des umpistes : le nabosky

Commentaire n°2 posté par bobcestmoi le 10/07/2012 à 18h09
Enfin ce n'est pas encore sortie :)
Commentaire n°3 posté par Hern le 10/07/2012 à 17h26

Tiens moi qui n avait plus rien à lire, merci !

 

Et la suppression de la gratuité ds ls transports à Paris pour les vieux et les handicapés, t'en pense quoi ? Rien ?

Commentaire n°4 posté par corto74 le 10/07/2012 à 17h16

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD Blacqueville

Arnaud MOUILLARD

 

Intervenant Psychosocial auprès de personnes malades Alzheimer près de Rouen.

 

Blogueur membre des #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "Maintenant la Gauche" lors du dernier congrès du Parti socialiste.


contact : hern276@yahoo.fr

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés