Vendredi 6 juillet 2012 5 06 /07 /Juil /2012 09:13

http://www.biladi.fr/sites/default/files/Marine-Le-Pen-470x300.jpg

 


Marine LE PEN veut incarner une politique différente, proche des préoccupations populaires et ennemi des élites, comme le dit le Front National de papa.

Au final, elle vit elle-même de ce système politique qu'elle dénonce et combat mollement cette Europe qui fait tant de mal à notre peuple.

FN : une entreprise familiale qui soutient le capitalisme

De fait, le FN est effectivement un parti "différent" : antirépublicain, anitparlementaire et anti-étrangers. très loin de l'héritage de la Libération et des forces politiques qui occupent le devant de la scène depuis. On est plutôt dans la nostalgie d'une France des années 40, d'un pouvoir fort, d'une France de petis artisans et de petits paysans qui n'existera plus, d'une France repliée sur elle, cultivant une hypothétique identité raciale indéfinissable, compte-tenu de l'Histoire riche et chaotique de notre nation et des nombreux brassages de populations qu'elle a connu depuis l'Antiquité jusqu'à aujourd'hui.

Bref ! Marine LE PEN est l'héritière d'un parti politique fondé par son père, une formation qui entretient le culte du chef comme il sied traditionnellement aux forces d'extrême-droite. Ordre et hiérarchie. Obéissance aveugle.

Derrière le discours ouvriériste, par contre, se cache un programme politique anti-ouvrier. De grandes formules contre l'Europe et la mondialisation cache une haine de l'étranger, certes, mais surtout pas de dénonciation du système économique qui en est responsable : le capitalisme ! Le FN, comme tout parti d'extrême-droite, allie libéralisme économique au conservatisme social et moral. La société est au regard de la nature, hiérarchisée, et les forts écrasent les faibles. Le monde est une jungle, les peuples et les cultures sont en concurrence et ne peuvent que se combattre : c'est le choc des civilisations des conservateurs américains.

Adieu les protections des travailleurs : salaire minimum (SMIC), syndicats, code du travail, CDI,... !

Pas de place pour la fraternité et la solidarité entre peuples ! Cette vision ethnique du monde explique le repli nationaliste et la collaboration de classe : un ouvrier français est plus près de son patron qui l'exploite que de l'ouvrier malien ou algérien qui partage son quotidien. D'où l'idée appliquée par Pétain en 1940 de corporations professionnelles, regroupant patrons et salariés d'une même branche en remplacement des syndicats.

Marine LE PEN oublie de siéger mais pas de toucher ses indemnités

On oublie souvent que malgré le discours anti-fonctionnaire et anti-européen du Front National, se cache des fonctionnaires et des professionnels de la politique, payés par l'Europe, notamment !

C'est ainsi qu'un Bruno MEGRET, longtemps bras droit du leader frontiste et fondateur de la maison LE PEN, est haut fonctionnaire et est retourné dans la Fonction Publique une fois sa carrière politique brisée après des années à... dénoncer les fonctionnaires et l'Etat ! Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais !...

Quant à Marine LE PEN, avocate de formation, elle est permanente de son parti depuis 1998. On ne peut pas dire que le monde du travail soit un sujet qu'elle maîtrise, bien cocoonée qu'elle est dans le parti de papa depuis si longtemps !

Et, on l'oublie souvent, le FN a envoyé nombre de ses cadres au Parlement européen.

C'est le cas de la famille LE PEN, père et fille, ou de Bruno GOLLNISCH, numéro 2, députés européens tous les trois.

Sauf que, côté assiduité, c'est pas vraiment ça !

Marine LE PEN, la "petite bourgeoise" comme l'a récemment décrit son père, n'a siégé qu'à un peu plus de la moitié des sessions du Parlement européen depuis 2009, chiffres officiels à l'appui (58 %). Elle est 71ème sur 74 eurodéputés français en termes d'assiduité ! 

Pour quelqu'un qui en veut à l'Europe, on ne peut pas dire qu'elle lui montre les dents souvent !

Cet absentéisme régulier explique pourquoi on ne l'entend pas non plus dans ce Parlement. Depuis 2009, Marine LE PEN a posé seulement deux questions parlementaires, la dernière le 21 février 2011 (!) sur les sanctions contre la Côte-d'Ivoire (!!), et est intervenue seulement 25 fois en séance. C'est toujours mieux que son papa qui na parlé que 12 fois.

Relativement absente et quasi muette, la députée européenne d'extrême-droite en oublie même le montant de ses indemnités ! Le 5 février dernier, dans l'émission "Capital" sur M6, elle affirmait toucher 5 200 € net d'indemnités de l'Europe. Sauf que c'est 6 200 € net !

1 000 € d'écart : une paille pour les LE PEN ! Quand on est fille de millionnaire, 1 000 €, c'est rien !

Permanente de son parti, héritière de la fortune et du trône de son père, absente ou muette au Parlement européen, la matrone de l'extrême-droite développe un discours ouvriériste qui cache en fait un rejet du débat et le combat pour un retour de la société française aux années 40, archaïque et conservatrice, préservant les intérêts des classes dominantes et réprimant les organisations de la classe ouvrière.

Sur l'Europe comme sur la France, l'extrême-droite et son leader actuel, Marine LE PEN, sont de braves toutous pour le capitalisme et l'Europe, et leurs aboiements sont en fait destinés aux travailleurs, surtout s'ils sont syndicalistes, communistes ou étrangers.

 

 

D'après  : http://andree-oger-pour-deputee.over-blog.com

 


Par Arnaud Mouillard - Publié dans : FN / MPF - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD Blacqueville

Arnaud MOUILLARD

 

Intervenant Psychosocial ALZAMI auprès de personnes malades Alzheimer près de Rouen.

 

Blogueur membre des #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "Maintenant la Gauche" lors du dernier congrès du Parti socialiste.


contact : hern276@yahoo.fr

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés