Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 19:34

http://desourcesure.com/uploadv3/chiracsarko.jpg

 

Alors que le second tome des mémoires de Jacques Chirac, va bientôt sortir en librairies, Le Nouvel Obs' et Le Point révèlent les bonnes feuilles de celui-ci où Nicolas Sarkozy en prend pour son grade.

 

 

«Nerveux, impétueux, débordant d’ambition, ne doutant de rien et surtout pas de lui-même». Ce portrait acide de l’actuel président de la République française, c’est Jacques Chirac qui le signe dans le deuxième tome à paraître de ses mémoires consacrées à ses douze ans de mandat présidentiel. Dérogeant à la règle qu’il s’était fixée de ne pas critiquer son successeur, l’ex-président ne rate pas son ancien ministre.

Reconnaissant à Nicolas Sarkozy des qualités, une ambition «au point de composer son cabinet ministériel» avant d’être nommé, il constate au final: «Nous ne partageons pas la même vision de la France.»

«Trop de zones d’ombre et de malentendus subsistent», constate Chirac alors qu’il examinait une possible nomination du jeune loup à Matignon après sa réélection de 2002. Il se fait d’ailleurs plus précis encore et attribue la sortie dans la presse de l’affaire des biens de son épouse Bernadette, au ministre du Budget Nicolas Sarkozy, qui fit campagne contre lui aux côtés d’Edouard Balladur à l’élection de 1995. «Visant ma belle-famille et moi-même par voie de conséquence, elle n’avait pas d’autre objectif que de salir la réputation d’un concurrent.» Chirac poursuit : «Les attaques lancées contre Alain Juppé, peu après son arrivée à Matignon, ne devaient rien au hasard, elles non plus. Puis ce fut à mon tour d’être pris pour cible.»

Parmi les mauvais souvenirs, le fin connaisseur des Arts premiers, pour qui la création du Musée du quai Branly fut «l’une des grandes joies de ma vie», se rappelle la sortie sarkozyenne sur le Japon: «J’ai feint de ne pas me sentir visé lorsque Nicolas Sarkozy a cru bon d’ironiser sur les amateurs de combats de Sumo et de dénigrer le Japon, deux de mes passions, comme il ne l’ignore pas. Je me suis dit en l’apprenant que nous n’avions pas les mêmes goûts, ni la même culture.»

Le 6 mai 2007, Nicolas Sarkozy est élu président de la République. "Nous sommes réunis à l’Elysée avec Bernadette et de proches conseillers…, écrit Chirac, pour entendre la première déclaration du futur chef de l’Etat. Chacun de nous écoute avec la plus grande attention chaque phrase, chaque mot qu’il prononce, guettant secrètement le moment où il citera sans doute le nom de celui auquel il s’apprête à succéder, ou même le remerciera du soutien qu’il lui a apporté. Mais ce moment ne viendra jamais… Au fond de moi, je suis touché, et je sais désormais à quoi m’en tenir.»

 

Comme on dit, ça c'est fait ! :)

 

 

 


source : tdg.ch
Partager cet article
Repost0

commentaires

aurelinfo 09/06/2011 15:49



Certain journaliste parle juste de "petite" anecdote et que ce qui est écrit aurais pu être plus violant



A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr