Métiers : social-médical-animation


Dimanche 12 novembre 2006 7 12 /11 /Nov /2006 10:15

Que fait-il ?

Un métier à la frontière de 2 secteurs, celui du social et celui de la santé. L'aide médico-psychologique travaille auprès de personnes handicapées ou âgées, très dépendantes. Il leur prodigue les soins quotidiens et met en place des activités d'éveil pour les inciter à communiquer.


Comment travaille t-il ?

L'aide médico-psychologique accompagne les personnes tout au long de la journée. Il les aide à se lever, se laver, se vêtir, se nourrir, se déplacer ou s'asseoir. Parallèlement, il les stimule et les distrait en leur proposant des activités compatibles avec leur état de santé, comme la peinture, le modelage ou encore la marche.


Où exerce t-il ?

L'aide médico-psychologique s'occupe généralement d'adultes dans des foyers médicalisés, des hôpitaux généraux, des hôpitaux psychiatriques et des maisons d'accueil pour personnes âgées.


Les + et les -

+ L'aide médico-psychologique travaille dans un milieu très ouvert, entouré de psychologues, de médecins, d'orthophonistes, d'éducateurs, d'assistants de services sociaux. Un vrai travail d'équipe.
- Le métier exige une très grande disponibilité et une belle énergie : les gardes de nuit et de week-end sont fréquentes !


Les qualités essentielles

Patient
Les personnes dont l'aide médico-psychologique doit prendre soin demandent beaucoup d'attention. La patience est de mise pour vivre à leur rythme.
Robuste
Que ce soit pour le lever, le coucher, les déplacements ou la toilette, l'aide médico-psychologique est amené à soutenir ou à porter ses patients, enfants comme adultes.
Equilibré
Les personnes prises en charge sont fragiles et parfois perturbées. L'aide médico-psychologique doit leur accorder une écoute constante et savoir mettre de côté ses problèmes personnels.


Les principaux débouchés

Le secteur associatif, les communes et les hôpitaux sont les principaux employeurs d'aides médico-psychologiques. Ils sont recrutés par des établissements qui accueillent des personnes handicapées.
Conséquence du vieillissement de la population, les perspectives d'emploi se développent très rapidement dans les structures destinées au 3e âge : maisons de retraite et résidences pour personnes âgées.

L'évolution professionnelle
Aide médico-psychologique
Intégré à une équipe pluridisciplinaire, vous êtes le 1er maillon de la chaîne des métiers du social.
Moniteur-éducateur
Vous travaillez surtout avec des enfants ou des adultes inadaptés ou handicapés. Vous animez des groupes et organisez des activités afin de développer leur autonomie.
Educateur spécialisé
Vous participez à l'éducation d'enfants, d'adolescents ou de jeunes adultes qui ont des difficultés d'insertion. Vous travaillez en milieu scolaire, dans le domaine de la santé ou encore avec le service de protection judiciaire de la jeunesse.


La formation et les diplômes

Jusqu'à présent, la formation n'est accessible qu'en cours d'emploi. Elle est réservée aux élèves aides-soignants et aux futurs aides médico-psychologues qui ont trouvé un employeur et signé un contrat. Aucun niveau d'études n'est exigé. Il faut être âgé de 18 ans au moins. La formation est rémunérée. Elle dure 2 ans et permet d'obtenir le CAFAMP (Certificat d'aptitude aux fonctions d'aide médico-psychologique).
Prochainement, le CAFMP devrait être remplacé par un diplôme d'Etat d'aide médico-psychologique, qui sera alors accessible en formation initiale.
Le DEME nécessite aussi 2 ans de formation. Les titulaires du DEAMP sont dispensés des épreuves écrites du concours d'entrée.
Le DEES est accessible aux titulaires du CAFAMP qui disposent d'au moins 5 années d'expérience professionnelle. Les 3 années de formation théorique sont alors ramenées à 1 an.


Source : http://www.lesmetiers.net/


Par Arnaud Mouillard - Publié dans : Métiers : social-médical-animation - Ecrire un commentaire - Voir les 18 commentaires

Vendredi 3 novembre 2006 5 03 /11 /Nov /2006 09:36
Vidéo sur le métier d'éducateur spécialisé sur : http://www.lesmetiers.net/popup.html?metier=4584



Que fait-il ?

L'éducateur spécialisé vient en aide à des publics ciblés comme les enfants handicapés, les enfants ou adultes en difficulté sociale, les toxicomanes ou les détenus. Il les conseille et leur réapprend à vivre. Il s'occupe aussi d'enfants longuement hospitalisés ou confiés aux orphelinats.


Comment travaille t-il ?

L'éducateur spécialisé participe à la vie quotidienne des personnes dont il s'occupe : il supervise les repas, les jeux, les ateliers d'éveil, les activités sportives et le coucher. Il rend visite aux enfants ou aux adultes directement à leur domicile, les rencontre dans la rue ou sur leurs lieux de loisirs. En fait, son quotidien varie en fonction du public avec lequel il travaille : dans un foyer d'accueil pour enfants inadaptés, il suit les jeunes tout au long de la journée. Par contre, dans le cadre d'une association de lutte contre les toxicomanies, il se déplace souvent pour aller à la rencontre des jeunes en difficulté ou faire de la prévention.


Où exerce t-il ?

Associations de réinsertion, centres d'accueil pour enfants handicapés, foyers de jeunes travailleurs ou de mères célibataires... L'éducateur spécialisé intervient principalement dans le secteur associatif. Mais il peut aussi travailler pour des mairies ou des établissements dépendant du ministère de l'Education nationale.


Les + et les -

+ Un métier sans routine ! L'éducateur spécialisé est très polyvalent. Il vient en aide à des publics extrêmement variés. Les lieux, les manières d'intervenir sont multiples.
- Les personnes suivies sont souvent en grande souffrance. Pas si simple alors de rentrer chez soi l'esprit libre et le coeur léger.


Les qualités essentielles

Equilibré
Venir en aide à des enfants handicapés mentaux, des toxicomanes ou encore à d'anciens détenus requiert une grande maturité. L'éducateur spécialisé ne doit pas laisser ses émotions prendre le dessus.
Disponible
Il peut être nécessaire d'intervenir à des moments imprévus dans des situations d'urgence.
Patient
Difficile d'aider des personnes fragilisées à retrouver autonomie et sens des responsabilités. Les échecs sont fréquents.
Ferme
S'il se montre trop conciliant, l'éducateur spécialisé risque de perdre le contrôle de la situation. A lui de savoir à la fois écouter, conseiller et encadrer.


Les principaux débouchés

La grande majorité des éducateurs spécialisés est recrutée dans des établissements d'éducation spécialisée. Ils dépendent du secteur associatif.
Les mairies, les départements ou les régions les emploient dans les foyers de jeunes travailleurs, les centres d'hébergement et de réinsertion ou encore comme éducateurs de rue dans des quartiers sensibles.
La fonction publique recrute des éducateurs spécialisés, notamment pour les internats des établissements scolaires ou dans les établissements de protection judiciaire de la jeunesse.


L'évolution professionnelle

Vous êtes le plus souvent intégré à une équipe, au sein d'un établissement éducatif ou de rééducation. Vous travaillez au quotidien avec des familles, des enseignants, des psychologues, des médecins, des assistantes sociales ou des juges des enfants.
Directeur d'établissement
Après plusieurs années de pratique, et si vous avez obtenu le certificat d'aptitude à la direction d'établissement, vous pouvez encadrer un service social ou bien diriger un établissement éducatif.


La formation et les diplômes

Un seul diplôme mène au métier d'éducateur spécialisé et l'entrée en formation est soumise à un concours ouvert aux titulaires du bac .
Le DEES se prépare en 3 ans après le bac . La formation comprend un an et demi de théorie et 15 mois de stage pratique.
Pour un moniteur éducateur, il y a soit la VAE (validation des acquis d'expérience) soit deux ans d'études avant de devenir éducateur spécialisé.


Source : http://www.lesmetiers.net/

Par Arnaud Mouillard - Publié dans : Métiers : social-médical-animation - Ecrire un commentaire - Voir les 35 commentaires

Vendredi 4 août 2006 5 04 /08 /Août /2006 15:25

Le moniteur éducateur (ME), titulaire du D.E.M.E (Diplôme d’Etat de Moniteur Educateur), exerce sa profession auprès d’enfants, adolescents ou adultes en en difficulté, handicapé ou en situation de dépendance. A travers un accompagnement particulier, le ME aide quotidiennement à instaurer, restaurer ou préserver l’adaptation sociale et l’autonomie de ces personnes. Il participe ainsi à l’action éducative, à l’animation et à l’organisation de vie quotidienne en liaison avec les autres professionnels de l’éducation spécialisé.

Le ME exerce sa profession notamment dans des foyers de vie pour personnes handicapés, des maisons d'enfants à caractère social (MECS) ou des instituts médico-éducatifs (IME). Actuellement, environ 22.000 moniteurs éducateurs exercent dans ce cadre.

 

Comment devenir moniteur éducateur ?


Pour être admis en formation de ME, aucun diplôme n'est nécessaire mais dans ce cas il faut obtenir la moyenne à un écrit de sélection avant un éventuelle oral.

Si vous possédez un BAC ou un BEP sanitaire et social vous êtes dispensé d'écrit et passez "juste" l'oral qui dure environ 30 minutes, en face de deux professionnel, le plus souvent un(e) éducateur, un(e) cadre socio éducatif ou un(e) psychologue.

Durant cet entretien il faut expliquer vos motivations pour entrer en formation d’éducateur.

En amont, un CV et une lettre de 2-3 pages, qui serviront de support à l’oral, et qui est à envoyer en expliquant vos motivation pour entrer en formation.

Selon le nombre de places disponibles, seul les personnes ayant eu les meilleurs notes à l’oral seront sélectionnés.

 

 

La formation de moniteur éducateur

La formation de ME dure 2 ans. Durant celle-ci, il y a deux stages à effectuer : un stage de découverte de 3 mois la première année et un stage plus de 4 mois à responsabilité en deuxième.
Pour ces deux stages, un doit être dans le champ du handicap et l'autre dans un autre domaine comme par exemple la protection de l’enfance.

Durant la formation, il y a des cours de Psychologie, d’Economie, de Droit, ainsi que sur les différents handicap ou publics auprès duquel le ME est susceptible de travailler.

Ces différents cours sont très enrichissants. Les témoignages des intervenants, ainsi que les discutions que ces cours peuvent susciter avec les différents élèves en formation, qui ont souvent des expériences différentes, permettent d’apprendre beaucoup.

Deux techniques éducative sont également à choisir afin de suivre une formation (Théâtre, Percussion, Photo…).

Suite à celles-ci, il faudra utiliser une d’entre elle pour une effectuer une animation auprès du public du second stage, animation qui sera évaluer suite à un travail écrit à rendre.

Plusieurs travaux sont à effectuer, seul ou en équipe sur différents thèmes (dossier juridique, écrit à faire sur un public…).

En fin de seconde année de formation, le futur ME dois faire un document écrit de fin de formation (DEFF), qui doit faire au moins 20 pages sur un thème qu’il aura choisi.

Pour celui-ci un tuteur peut être proposé afin de vous aider à réaliser celui-ci.
L’examen final se passe avec des écrits et des oraux qui sont notés sur 5 avec différents coefficients.

A noter qu’une note est éliminatoire si elle est inférieur à 2/5 à l’une des épreuves.

Par la suite, si un ME souhait devenir ES, il y a deux ans d’études avec un stage long de 9 mois, des cours en plus et des écrits à réaliser. Il existe aussi la validation des acquis d’expérience (VAE) qui peux être tenté après 3 ans d’expériences professionnel.

Le salaire d’un moniteur éducateur :

En 2012, un moniteur éducateur gagne environ 1180 euros net dans le public et 1280 euros net dans le privé, bien sur selon les horaires (internat, travail le dimanche) et les conventions collectives celui-ci peut varier.

 

Mon avis sur le métier de moniteur éducateur

Le métier de moniteur éducateur est très enrichissant et est humainement très fort.

Suite à cette formation, les éducateurs sont des "généralistes" social car ils peuvent travailler auprès différents publics comme des personnes handicapé (enfants et adultes), des jeunes en foyer, dans la réinsertion de personnes dans la rue, auprès de personnes âgé, auprès de personnes en prison.....

Les ME et les ES ont des taches souvent similaire, qui peuvent aller de la vie quotidienne en MECS, aide au devoir, RDV avec les professeur, chez le docteur… ainsi que dans le cadre de la référence d’un usager, la préparation des synthèses  ainsi que des projets indivdualisés.

Auprès de personnes handicapé, le travail peut aller du maintient de l’autonomie, à l’animation d’activités, de sortie ou bien encore de s’occuper des admissions c’est à dire recevoir les personnes souhaitant placer une personne handicapé dans un établissement spécialisé (visites, explications…).

L’ES a toutefois plus facilement des responsabilités que le ME.

 


Liens utiles :

 

http://www.lesocial.fr ; http://www.travail-social.com ; http://www.social.gouv.fr

 


Par Arnaud Mouillard - Publié dans : Métiers : social-médical-animation - Ecrire un commentaire - Voir les 45 commentaires

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD Blacqueville

Arnaud MOUILLARD

 

Intervenant Psychosocial auprès de personnes malades Alzheimer près de Rouen.

 

Blogueur membre des #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "Maintenant la Gauche" lors du dernier congrès du Parti socialiste.


contact : hern276@yahoo.fr

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés