Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 08:30

http://www.lepoint.fr/images/2014/09/27/2844080-ide-senatoriales-fonctionnement-senat-jpg_2478263.jpg

 

 

source : http://www.lepoint.fr

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Actualité-Politique
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 08:17
http://blogs.lexpress.fr/jeunes-politiques/wp-content/blogs.dir/861/files/2011/09/senat-palais-du-luxembourg_96.jpg

 

La moitié des sénateurs seront renouvelés ce 28 septembre 2014.

 

Qui va voter dimanche ?

 

Pas vous, à moins que vous ne fassiez partie du collège des grands électeurs, et que vous n'habitiez dans l'un des 59 départements et 4 collectivités d'outre-mer concernés. En effet, seuls les 87.000 grands électeurs, qui sont très majoritairement des conseillers municipaux, élisent les sénateurs. Ils sont même obligés de voter, sous peine d'amende.

Par ailleurs, cette élection n'a pas lieu sur tout le territoire, puisque la moitié des 348 sénateurs sont renouvelés, comme c'est le cas tous les trois ans. Les départements concernés sont ceux qui vont, dans l'ordre de numérotation, de l'Ain à l'Indre et du Bas-Rhin au Territoire de Belfort, à l'exception des départements franciliens. Enfin, une élection partielle aura lieu en Mayenne, où le sénateur Jean Arthuis a démissionné en juin.

 

Comment fonctionne le scrutin ?

 

Ça dépend. Dans les départements où ne sont élus qu'un ou deux sénateurs et en outre-mer, c'est le scrutin majoritaire à deux tours qui prévaut, sachant que les deux tours ont lieu dans la journée. Dans les départements qui élisent trois sénateurs ou plus et pour les sièges concernant les Français de l'étranger, le scrutin aura lieu à la proportionnelle, et les partis doivent présenter des listes paritaires.

 

Pourquoi la gauche devrait-elle perdre le Sénat ?

 

En 2011, pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, la gauche s'était emparée de la majorité au Sénat. Toutefois, après le succès de la droite aux municipales, on peut aisément prévoir que le collège des grands électeurs votera majoritairement à droite. Réponse définitive dimanche soir.

Toutefois, même en cas de bascule à droite, cette élection ne changera pas grand-chose pour le gouvernement, puisque le Parti socialiste ne disposait pas de la majorité absolue au Sénat, contrarié par 20 sénateurs communistes qui contestent la ligne économique de l'exécutif. De toute façon, si le Sénat participe au vote des lois, c'est l'Assemblée nationale qui a toujours le dernier mot en cas de désaccord.

 

Qui sera le nouveau président du Sénat ?

 

L'actuel président, le socialiste Jean-Pierre Bel, a d'ores et déjà prévenu qu'il quitterait son poste. La lutte pour le fauteuil de président, le "plateau" en jargon sénatorial, devrait de toute façon se jouer à droite. Trois sénateurs UMP sont en lice : Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, Gérard Larcher, qui a déjà présidé le Sénat entre 2008 et 2011, et Philippe Marini, président de la commission des finances de la Haute assemblée.

 

A noter qu'en cas de décès ou démission du Président de la République, l’intérim du chef de l’État est exercé par le président du Sénat jusqu’à l’élection du nouveau président (art. 7 al. 4 de la Constitution).

 

 

source : http://www.europe1.fr

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Actualité-Politique
commenter cet article
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 21:39

http://md1.libe.com/photo/677722-000_arp3971104.jpg?modified_at=1410882434&width=750

 

Le Gouvernement Valls 2 dispose d'une majorité fragile.

Sur 577 députés, la majorité absolue est à 289 voix. Confiance votée à 269 voix...

Le 8 avril dernier, la confiance envers le Gouvernement Valls 1 avait été votée par 306 députés (269 aujourd'hui).

37 voix perdues en cinq mois dont 31 députés socialistes (contre 11 en avril 2014).

Frondeur-Valls.jpg

Un vote de confiance n’est pas l’appréciation des qualités d’un homme ou d'une femme ou bien d'un discours, mais l'assentiment donné au gouvernement sur la mise en œuvre concrète de sa politique. 

Je vous invite à lire ce communiqué de "Vive la Gauche !" avec lequel je suis d'accord :

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Actualité-Politique
commenter cet article
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 15:01

http://2.bp.blogspot.com/-rNS1lCkqOM4/VAYBUwh9IFI/AAAAAAAALl0/Ule8rUlpCCc/s1600/tweet%2Brebsamen.PNG

 

Petit rappel : Sur l'ensemble de l'année 2013, le montant total des fraudes aux allocations chômage est estimé à 100 millions € sur 33 milliards € d'allocations chômage (0,8% des fraudes en France).

A titre de comparaison, la fraude fiscale représente 3,6 milliards d'euros !

Au lieu de plus "surveiller" les "mauvais chômeurs", il faudrait peut-être recruter plus d'agents à Pôle Emploi pour les accompagner pour qu'ils retrouvent un boulot...

 

Je vous invite à lire le très bon billet-témoignage d'Elodie sur la sortie du ministre du Travail.

Celui de Jegoun est aussi très bon.

 

Très bon tweet de mon camarade Nicolas Vincent :

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Actualité-Politique
commenter cet article
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 20:49

Montebourg-Hamon.jpg

 

Les propos de Benoit Hamon et Arnaud Montebourg de ce week-end traduisent ce que pensent de très nombreux électeurs de gauche.

Il n'est pas inutile de rappeler, comme l'écrit justement Gérard Filoche, que le Parti socialiste n’a jamais voté la politique de l’offre ni celle de baisse du coût du travail, ni l’austérité.

Le projet adopté par le Parti socialiste se retrouvait dans le discours du Bourget, il se retrouvait dans la victoire de 2012 et les attentes des électeurs de gauche : ce n’est pas le cas de l’orientation du gouvernement Valls 1, ce ne le sera probablement pas avec le second.

On ne peut pas gouverner avec le seul soutien du Medef, François Hollande devrait lancer un rassemblement de la gauche "Rouge, Rose, Vert" et donc ouvrir des discussions avec ces autres forces de gauche pour faire émerger une majorité alternative.

Il faut arrêter de considérer qu'il y a un chef unique qui, seul, à forcément raison.

Comme l'a dit la députée socialiste Barbara Romagnan "L'important c'est de changer de politique, pas de gouvernement".

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Actualité-Politique
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 09:55

Jean-Jaures.jpg

 

IL y a 100 ans, le 31 juillet 1914 Jean Jauès était assassiné.

L’assassinat de Jean Jaurès a lieu trois jours avant le début de la Première Guerre mondiale.

Raoul Villain assassine le leader socialiste le vendredi 31 juillet 1914 à 21 h 40, alors qu’il dîne au café du Croissant, rue Montmartre, dans le 2e arrondissement de Paris, au cœur de la République du Croissant, à deux pas du siège de son journal, L’Humanité. Il tire deux coups de feu : une balle perfore le crâne du célèbre tribun et l’autre se fiche dans une boiserie. Jaurès s’effondre, mortellement atteint.

Son meurtre met un terme aux efforts désespérés qu’il avait entrepris depuis l’attentat de Sarajevo pour empêcher la déflagration militaire en Europe. Il précipite le ralliement de la majorité de la gauche française à l’Union sacrée, y compris beaucoup de socialistes et de syndicalistes qui refusaient jusque-là de soutenir la guerre. Cette Union sacrée n’existe plus en 1919 lorsque son assassin, Raoul Villain, est acquitté.

En réaction, Anatole France écrit : « Travailleurs, Jaurès a vécu pour vous, il est mort pour vous. Un verdict monstrueux proclame que son assassinat n’est pas un crime. Ce verdict vous met hors la loi, vous et tous ceux qui défendent votre cause. Travailleurs, veillez ! ».

Le transfert des cendres de Jaurès au Panthéon, en 1924, souligne une autre rupture politique intervenue au sein de la gauche, entre communistes et socialistes.

 

100 ans après sa disparition, une grande partie de la classe politique se dispute l'héritage de Jaurès. Evidemment à gauche mais aussi à droite et à l'extrème droite...

Je vous invite à lire la tribune publiée par le sénateur Pierre Laurent, patron du Parti communiste il y a quelques jours : "Taisez-vous et laissez parler Jaurès".

 

 

http://img.over-blog.com/605x854/0/43/52/38/Mes-Images-2/LHumanite_31-07-1914_Jaures_assassine.jpg

 

source : http://fr.wikipedia.org

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Actualité-Politique
commenter cet article
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 20:34

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/06/omaha-beach-sipa-2678388-jpg_2318201.JPG

 

 

Ce 6 Juin 2014, soixante-dix ans après le débarquement allié sur la plage d’Omaha Beach en Normandie, la France a rendu hommage aux hommes et aux femmes qui ont participé à la Libération. Entouré d’une vingtaine de chefs d’État et de gouvernement - dont la reine Élisabeth II d’Angleterre, Barack Obama, Angela Merkel et Vladimir Poutine, de près de 1800 vétérans, François Hollande a présidé les cérémonies organisées en Normandie.

 

 

Un peu d'histoire :

La bataille de Normandie est l'une des grandes batailles de la Seconde Guerre mondiale sur le théâtre militaire européen. Elle se déroule entre juin et août 1944 en Normandie, et permet aux forces alliées d’ouvrir un nouveau front en Europe, face aux troupes allemandes. Elle débute le 6 juin 1944 — appelé Jour J — par le débarquement (codé opération Neptune) et le parachutage des premières troupes alliées sur et aux abords des plages de l'ouest du Calvados et de l'est du Cotentin pour finir entre le 19 (premières unités alliées traversant la Seine) et le 21 août, ouvrant la voie à la Libération de Paris le 25 août. Certains historiens considèrent que la bataille de Normandie s'achève le 12 septembre avec la libération du Havre.

70 ans après, cette bataille reste la plus grande opération logistique de débarquement, 3 millions de soldats principalement américains, britanniques, canadiens mais aussi d'autres forces alliées (Forces françaises libres, troupes polonaises, belges, tchécoslovaques, néerlandaises et norvégiennes) traversant la Manche pour débarquer en Normandie dont plus de 150 000 le jour J.

 

 

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Normandie

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Actualité-Politique
commenter cet article
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 09:03

http://1.bp.blogspot.com/-WvBRbZHK9iU/UYzv7ah-EzI/AAAAAAAAJbo/CPghL7U8A48/s1600/esclavage-image.jpg

 

Depuis 2006, le 10 mai est la date de la célébration de l'abolition de l'esclavage.

A cette occasion, je tiens à rendre hommage à Victor Schoelcher qui fit adopter, le 27 avril 1848, abolissant définitivement l'esclavage en France et dans ses colonies. L'esclavage avait déjà été aboli en France à l'initiative de l'Abbé Henri Grégoire, pendant la Révolution française (le 4 février 1794), puis rétabli par Napoléon Bonaparte en 1802.

Par ce décret, 260.000 esclaves retrouvèrent la liberté.

N’oublions pas cette phrase de Victor Schoelcher : 

"Disons nous et disons à nos enfants que tant qu'il restera un esclave sur la surface de la Terre, l'asservissement de cet homme est une injure permanente faite à la race humaine toute entière".

 

 

A lire le très bon billet d'Elooooody sur ce sujet : http://libreaffichage.blogspot.fr

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Actualité-Politique
commenter cet article
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 10:48

http://www.laprovence.com/media/imagecache/article_detail/hermes/2014-04/2014-04-17/20140417_1_6_1_1_0_obj6282858_1.jpg

 

A l’avant-garde des pays européens pour établir le suffrage universel masculin en 1848, la France fut un des derniers pays à reconnaître leurs droits politiques aux femmes, qui plus est par ordonnance. C'était il y a 70 ans, le 21 avril 1944.

 

 

Le communiste Fernand Grenier à l'initiative du droit de vote des femmes 

 Le résistant communiste, Fernand Grenier, défend fermement et avec obstination les droits politiques de la Française à l’assemblée.

Le 23 mars 1944, l’Assemblée consultative siégeant à Alger adopte le principe du droit de vote des femmes par 51 voix « pour » et 16 voix « contre ».

Un mois après, le 21 avril, le général de Gaulle ratifie une ordonnance qui, à l’article 17, prévoit le vote des femmes et leur éligibilité : Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes.

Les Françaises obtiennent enfin le droit de vote et celui d’être élues. Elles voteront pour la première fois en 1945 et entreront au Sénat en 1946.

 

Les Françaises votent pour la première fois, le 29 avril 1945, lors du premier tour des élections municipales, premier scrutin depuis la Libération.

Dès cette première consultation, plusieurs femmes sont élues. Certaines sont très jeunes. Beaucoup sont issues de la Résistance ainsi que du Parti communiste :

Odette Roux, 28 ans, est élue maire des Sables d'Olonne en Vendée

Pierrette Petitot à Villetaneuse en région parisienne et exercera sa fonction jusqu'en 1977

Dans la petite commune d'Echigey (Côte-d'Or), la maire et tous les membres du conseil municipal sont des femmes.

Mais ces résultats restent anecdotiques. En effet, on estime à 3% le nombre de femmes conseillères municipales en 1945. 

En 1993, elles ne sont ainsi que 5,7% à siéger au Parlement, à peine plus qu'au sortir de la deuxième Guerre mondiale. 

Pour contrer cette tendance, la France est le premier pays à adopter une législation se fondant sur le principe de parité. La Constitution est révisée et une première loi, en 2000, contraint les partis politiques à présenter un nombre égal de femmes et d'hommes lors des scrutins de liste.

Depuis, de nombreuses législations, de plus en plus contraignantes, sont venues réformer les scrutins.

Aujourd'hui je pense particulièrement à deux femmes, deux anciennes maire communiste : Andrée Oger, ancienne maire de Croth (eure) et Colette Privat, ancienne maire de Maromme (seine-maritime).

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Actualité-Politique
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 19:50

 

 

Il y a 20 ans, en 1994, Pierre Bergé et Line Renaud unissaient leurs forces en créant l'association Ensemble contre le sida devenue aujourd'hui Sidaction.
 
20 ans de combat sur tous les fronts : recherche, prévention et aides aux malades. 20 ans après, Sidaction est devenue un acteur incontournable de la lutte contre le Sida.

 

sidaction-2014.jpg

 

Ce 20ème Sidaction a lieu les 4-5-6 Avril 2014.

Environ 34 millions de personnes vivent avec le virus du sida (VIH) dans le monde, dont 150.000 en France. Chaque jour le sida tue 5000 personnes.

Grâce aux trithérapies l'infection par le VIH peut être traitée comme une maladie chronique mais il est toujours impossible d'en guérir.

Les donateurs peuvent effectuer leurs promesses de dons par téléphone au 110 (numéro gratuit) ou par SMS en envoyant le mot "DON" au 33.000.

 

Le site Internet http://www.sidaction.org permet lui, l'enregistrement instantané des dons.

 

 

Le SIDA c'est quoi ?

 


Sida Info Service : 0.800.840.800




NON il n'y a pas de médicament "miracle", ni de vaccin contre le SIDA, utiliser un préservatif et la seule solution pour ne pas attraper cette maladie lors d'un rapport sexuel.

 

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Actualité-Politique
commenter cet article

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé près de Rouen.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "A Gauche pour Gagner !" à l'occasion du dernier congrès du Parti socialiste.

 

Secrétaire de la section PS de Pavilly.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr