Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 22:41

Alana-Mouillard.jpg

 

 

Tu es née ce 12 Février 2013.

Tu pourras retenir que ce jour (un mardi) aura été le jour où l'Assemblée nationale (le lieu où des personnes appelées députés votent des Lois), a adopter le projet de Loi (329 voix contre 229) permettant à deux personnes de même sexe de pouvoir se marier et d'adopter des enfants tout comme les couples hétérosexuels.

Si un jour tu lis ces quelques lignes tu te demanderas peut être, comment cela fut possible que ce droit ait été interdit « dans le temps ».

Tu sais, ce droit fait parti d'une longue lignée d'avancés en France.

Par exemple :

Jusqu'en 1944, les femmes n'avaient pas le droit de voter.

Jusqu'en 1967, les femmes n’avaient pas le droit de prendre la pilule (qui permit de pouvoir avoir des bébés quand elles le souhaitaient).

Jusqu'en 1975, les femmes ne pouvaient pas avorter (interrompre la grossesse car la femme ne se sentait pas prête à élever un enfant, que celui-ci risquait d'être handicapé toute sa vie ou bien souffrait d'une malformation) légalement en France et devait, soit le faire réaliser clandestinement ou bien à l'étranger dans les pays où c'était autorisé.

Jusqu'en 1982, la peine de mort existait pour exécuter des personnes condamnées suite à un crime (parfois reconnues innocentes plus tard), ce qui ne ramenait pas la personne disparue et qui ne dissuadait pas les meurtriers potentiels.

...

Alana, tout comme Nolan et Maya, tu es la prunelle de mes yeux, je ne peux que te souhaiter d’avoir une vie meilleure que la mienne, et pour ce faire, j’espère m’être montré à la hauteur dans mon rôle de père.

J’espère ne pas t’avoir trop bassiné avec la politique ou le foot et j’espère avoir pu t’aider à prendre les bonnes décisions aux bons moments et respecter tes choix, de citoyenne ou de femme.

Je t'aime, nous t'aimons.


Papa.

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Divers
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 22:10

Alice-Beuzelin.png

 

Il y a un peu plus d'un an, Alice BEUZELIN disparaissait.


Alice BEUZELIN n'a plus donné de ses nouvelles depuis le 21/01/12, 12h30, dernier SMS qu'elle a envoyé à sa sortie de l'IUT de Caucriauville au Havre.


Alice a 21 ans vit au Havre pour ses études en DUT GTL.

Une personne a ramené une petite pochette contenant ses papiers d'identité et son téléphone portable à la gendarmerie d'Etretat .

A sa sortie de cours, elle était censée passée à son appartement pour prendre ses sacs et rentrer chez ses parents jusqu'au dimanche soir, qui vivent à Cany Barville.

Soit elle prend un bus ou le train pour rentrer. Sauf qu'elle n'est pas passée à son appartement, puisque les gendarmes ont retrouvés sa valise toute prête, son ordinateur portable et son lit défait.

 

http://www.paris-normandie.fr/media/imagecache/article-taille-normale/postscript-disparition-alice-2col-copie-341257.jpg



Toutes personnes susceptibles d’avoir une information qui pourrait aider sa famille, peu prendre contact auprès de la Gendarmerie d' Etretat au :

 

02 35 27 00 17


Ou tout autre poste de police/gendarmerie le plus proche Merci 

 

 

Où est tu Alice ?

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Divers
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 00:00

Bonne-annee-2013-Happy-new-year.jpg

Bonne-annee-2013.jpg

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Divers
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 21:53

Fin du monde 21 decembre 2012 Mayas

 

Donc la fin du monde aura lieu le 21 décembre 2012 à 12h12.

J'ai trouvé l'info ICI.

 

Profitez bien du dernier jour de votre vie ! (enfin sortez couvert quand même au cas où)

 

Merci d'avoir suivi ce Blog 

 

UMP PS : Au faite j'ai un autre Blog depuis peu :  

 http://arnaudmouillard.blogspot.fr

 

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Divers
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 09:52



Dédié aux figures de l’intersyndicale de la raffinerie Petroplus le livre témoignage de Dominique Sentis “Debout !“ retrace au jour le jour le combat titanesque des ouvriers du site pour sauver leur entreprise « condamnée à mort il y a un an par la Famille du Monopoly international». Le récit pamphlétaire de ce poète raffineur est sensible et authentique. « Ecrit à chaud et dans le ressenti » “Debout“ est pétri d’humour, de colère et d’humanité. Ce livre c’est un an entier de peur et d’espoir confondus, d’euphorie et de découragements. C’est aussi un livre qui se veut prophétique à l’heure où la fin n’est pas écrite. L’auteur au « cervelet érectile » aime les histoires qui se terminent bien… 
• “Debout ! Au cœur de la lutte des Petroplus“, préface de Jean-Luc Mélenchon : Editions Cogito 430 pages 19€. http://www.editionscogito.fr/wa_0.html
 
Blog des Petroplus : http://luttedespetroplus.blogspot.fr

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Divers
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 22:01

Competitivite.jpg

 

Le gouvernement vient d’annoncer une série de mesures susceptibles de « relancer la compétitivité », au lendemain de la présentation du rapport de Louis Gallois. La gravité du bilan de 10 années de droite exige un sursaut. La réussite du changement demande un soutien populaire réel.


Signataires de la motion « Maintenant la Gauche », nous regrettons le caractère précipité de ces annonces et l’absence de négociations préalables avec les organisations syndicales.

 


C’est pourquoi nous estimons que les annonces faites aujourd’hui doivent désormais faire l’objet d’une concertation avec les partenaires sociaux et un débat approfondi avec l’ensemble des forces de gauche et écologistes. Ce qui vaut pour la loi contre les licenciements boursiers, retardée pour laisser la place à une négociation sociale, doit aussi valoir pour une démarche visant à accorder près de 20 milliards de crédit d’impôts pour les entreprises.Clairement, la question des contreparties en termes d’emplois et d’investissements doit être posée.

 


Face à cette crise sans précédent, nous soutenons avec force l’action de redressement productif, le soutien à la croissance et à la création d’emploi, et l’amélioration de la compétitivité.Améliorer la compétitivité c’est investir dans la recherche et dans la formation. C’est relancer l’investissement et la production industrielle.

 


De ce point de vue, le lancement d’une stratégie industrielle de filières, la création d’une banque publique d’investissement ou l’accès des PME aux marchés publics constituent des avancées importantes.

 


Mais nous réitérons notre désaccord sur l’augmentation de la TVA, impôt particulièrement injuste qui, de surcroit, va pénaliser de près de 7 Milliards le pouvoir d’achat des Français. Nous estimons que les arguments développés pendant la campagne électorale contre la hausse de la TVA sont toujours valables et que la compétitivité des entreprises françaises comme la relance des exportations passent par d’autres dispositions que la baisse généralisée du «Coût» du travail.

 


Nous souhaitons en particulier que soit engagées rapidement des démarches au sein de l’UEpour une politique monétaire et douanière favorable aux exportations, et une lutte effective contre le dumping social et fiscal. C’est un enjeu majeur pour notre compétitivité.

 

 

 

 

http://www.maintenantlagauche.com

 

 

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Divers
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 06:39

 

Du chinois ce Traité européen de discipline budgétaire ?

Et bine le site Rue 89 a créé une appli pour vous aider à y voir plus clair.

A voir ICI : http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/09/19/appli-vous-ne-comprenez-rien-au-traite-europeen-la-lu-pour-vous-235414

 

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Divers
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 11:30

 

Afin de réduire son coût et ainsi les avantages qui lui sont associés, la FEHAP (Fédération des Établissements Hospitaliers et d'Aide à la Personne) dénonce la CCN51 (Convention collective Nationale du 31 octobre 1951). Cette dénonciation qui a eu lieu le 1er septembre 2011 prendra effet le 1er décembre 2012 selon la volonté de cette fédération patronale.

 

Résultat :

Les 250 000 employés concernés par cette convention n'auront ainsi pas de révision de celle-ci à leur avantage mais bien à leur désavantage. En effet, cette dénonciation dite partielle est en fait de très grande ampleur puisqu’elle englobe l’ensemble du système de rémunération et la totalité des grilles de classification.

Cette dénonciation conduirait à un retour au Code du Travail soit une perte des avantages proposés par cette convention portant, entre autres, sur :

 

 

- Les jours fériés,
- Les promotions,
- La reprise de l'expérience professionnelle,
- Le déroulement de carrière lié à l'ancienneté,
- Les indemnités de départ à la retraite,
- Les indemnités de licenciement,

 

La CFE-CGC Santé-Social et ses positions : 

 

La CFE-CGC Santé-Social est le nom usuellement donné à la Fédération Française de la Santé, de la Médecine et le l'Action Sociale qui  rassemble tous les professionnels de la santé, de la médecine, du social et du médico-social. Les divers syndicats qui composent la Fédération regroupent les adhérents selon leur profession, leur catégorie, ou leur secteur d'activité.

 

Pour éviter la fin de plus de 60 ans de vie conventionnelle, la CFE-CGC souhaite poursuivre les tentatives de négociations qui durent déjà depuis plus d'un an et maintenir l’actuelle convention collective au-delà de l’échéance prévue. En effet, organisations salariales et employeurs sont toujours dans une situation de blocage. Pour ce faire, il faudra dépasser le dialogue social qui prévalait jusqu’à présent…

 

 

 

Plus d'informations en temps réel sur la page Facebook dédiée https://www.facebook.com/denonciation51

 

 

 

 

Article sponsorisé

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Divers
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 20:01

 

"Ce n'est pas le travail qui coûte... c'est le capital". 

 C'est le titre du film, réalisée par Jean Michel Fouque, diffusé dans le cadre de l'expression directe de la CGT sur France 2 (et sur France 5, le jeudi 16 août à 8h50)

A voir aussi sur le site de la CGT à cette adresse : http://www.cgt.fr/Et-si-on-parlait-du-cout-du.html

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Divers
commenter cet article
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 21:36

http://www.smic-horaire.fr/sites/default/files/Prime%20TVA.jpg

 

Fin Juillet, les salariés des hôtels, cafés, restaurants ont dû recevoir la "prime TVA".

A la suite de la baisse de la TVA dans la restauration, l'avenant n°6 a été ajouté à la convention collective des hôtels, cafés, restaurants.

 Il prévoit l'attribution d'une prime annuelle équivalente à 2% du salaire annuel et plafonnée à 500 euros.

Tous les salariés couverts par la convention des hôtels, cafés, restaurants doivent en bénéficier (elle est à taux plein pour pour les restaurants, à 50% pour les hôtels avec restaurants, à 50% pour les hôtels avec restaurant et 205% pour les autres entreprises).

 

Quelles sont les entreprises redevables de la prime TVA ?

 

Toutes les entreprises relevant du champ d’application de la convention collective des CHR du 30 avril 1997 et de ses avenants sont concernées par le versement de cette prime. Concrètement, sont concernés les secteurs d’activités suivants : restaurants, cafétérias, hôtels avec restaurants, hôtels, débits de boissons, traiteurs et bowlings.

 

Qui sont les salariés bénéficiaires de la prime TVA ?

 

Tous les salariés de l’entreprise, quel que soit leur contrat de travail, CDI, CDD, ou contrat d’alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation), bénéficient de cette prime, sous réserve qu’ils remplissent bien les deux conditions posées par l’accord du 15 décembre 2009. À l’exception des saisonniers qui obéissent à un régime particulier pour avoir droit à cette prime, tous les salariés doivent avoir un an d’ancienneté à la date du versement de la prime, soit le 1er juillet 2012, pour cette  année, et être présents dans l’entreprise le jour du versement de la prime. Ces deux conditions sont cumulatives.

 

Comment apprécier l’ancienneté du salarié ?

 

Pour apprécier si le salarié respecte la condition d’un an d’ancienneté, il faut calculer à partir du la date d’embauche, par rapport au 1er juillet 2012, en tenant compte des absences assimilées à du temps de travail effectif, comme les accidents du travail, les congés maternité, les congés payés. En revanche les périodes qui ne sont pas assimilées à du temps de travail effectif doivent être déduites (maladie, congés sabbatique…).

 

Quel est le régime pour les saisonniers ?

 

Un salarié titulaire d’un contrat saisonnier peut bénéficier de la prime s’il justifie de 4 mois d’ancienneté dans la même entreprise, ou dès sa deuxième saison au sein du même établissement. Concrètement, un saisonnier titulaire d’un contrat de 4 mois bénéficie de la prime TVA mais prorata temporis à l’issue de son contrat, ou dès la fin de la seconde saison chez un même employeur et ce même si son contrat est inférieur à 4 mois.

Par exemple : un saisonnier travaille trois mois pendant la saison d’hiver. Il n’aura pas droit à cette prime, car il ne remplit pas la condition d’un contrat minimum de 4 mois. Cet été, il revient dans la même entreprise, toujours pour un contrat de 3 mois. Cette fois, il bénéficiera de la prime au titre de la deuxième saison. Le montant sera calculé sur la base des salaires perçus pendant les trois mois d’été.

 

Quel est le montant de la prime ?

 

Le montant de la prime TVA est égal à 2 % du salaire de base annuel dans la limite de certains plafonds fixés en fonction de l’activité de l’entreprise. Plafond qui tient compte du bénéfice de l’application du taux réduit pour l’entreprise.

 

Doit-on proratiser cette prime pour les temps partiels ?

 

Oui, la prime et son plafond sont proratisés pour les salariés à temps partiel. 

 

Comment déterminer le salaire de base annuel ?

 

Le salaire de base annuel à prendre en compte est celui versé au salarié entre le 1er juillet 2011 et le 30 juin 2012. 

Ne sont pas pris en compte les heures supplémentaires ponctuelles qui ne sont pas prévues par le contrat de travail, ainsi que la valeur des avantages en nature nourriture ou du logement.

 

Que veut dire la notion de présence dans l’entreprise ?

 

La notion de présence dans l’entreprise, deuxième condition sine qua non pour obtenir le versement de la prime, manque elle aussi de précision et peut donner lieu à plusieurs interprétations :

1ere interprétation : pour certains, la ‘présence dans l’entreprise’ s’interprète comme ‘appartenir aux effectifs de l’entreprise’. Ainsi, un salarié absent, quel qu’en soit le motif (maladie, maternité, congé sabbatique…), bien que non présent dans l’entreprise, fait toujours partie de ses effectifs et par conséquent ne perd pas son droit au versement de la prime.

2e interprétation : l’absence du salarié dont le contrat de travail est suspendu doit être assimilé à du travail effectif, comme les absences pour accident de travail, le congé maternité, les congés payés… Dans ce cas, le salarié, bien que non présent au moment du versement, aura droit à la prime.

Dans tous les cas, les absences non assimilées à du temps de travail effectif doivent être déduites du salaire de base.

 

Comment calculer la prime pour un saisonnier ?

 

La prime d’un salarié saisonnier doit être calculée au prorata de la durée de son contrat de travail.

Exemple : un saisonnier fait une saison de 4 mois dans un restaurant avec un salaire de base de 1 400 € mensuel. Le montant de sa prime sera égal à 1 400 € x 2 % x 4 mois = 112 €. Le plafond de la prime pour un restaurant ne joue pas dans ce cas (500 x 4 ÷ 12 = 166,70 €)

Le montant de la prime doit être comparé au montant maximum de la prime (le plafond) qui doit être calculé en fonction de l’activité l’entreprise. Ainsi, un salarié travaillant dans les mêmes conditions mais dans un hôtel ne bénéficiera que d’une prime de 28 € (soit 1 400 x 2 % x 4 x 25 % = 28 €).

 

Quand doit-on payer la prime ?

 

On retient la date du 1er juillet pour apprécier les droits des salariés. Elle doit être payée à l’échéance de la paie de juillet et figure donc sur la feuille de paie de ce mois.

 

La prime est-elle soumise aux cotisations sociales ?

 

Oui, la prime est soumise à l’ensemble des cotisations et contributions sociales tant patronales que salariales. Elle ne bénéficie d’aucune exonération.

 

 

A noter :

Dans les TPE sans délégué du personnel, des employeurs peuvent tabler sur l'ignorance de leurs salariés pour s'en dispenser. 

Il ne faut pas hésiter à s'adresser à l'inspection du travail ou à un syndicat. Un simple courrier à votre employeur de l'inspection du travail ou d'un syndicat (sans mention de votre nom) rappelant que la "prime TVA" est obligatoire, suffit généralement.

 

 

Pour calculer votre prime c'est ici : http://www.fgtafo-calculprimetva.com

 

 

 

source : http://www.fohotellerie69.net

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Divers
commenter cet article

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé près de Rouen.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "A Gauche pour Gagner !" à l'occasion du dernier congrès du Parti socialiste.

 

Secrétaire de la section PS de Pavilly.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr