Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 15:32

http://cache.20minutes.fr/img/photos/afp/2006-03/2006-03-27/SGE.DGJ61.270306084455.photo00.jpg

 

 

François Baroin, le ministre du budget, entend faire des économies et ce sont notamment les personnes handicapés et les étudiants qui en feront les frais.

 

Ces deux catégorie qui doivent être selon lui des privilégiés bénéficient d'après le ministre de "deux avantages", "fiscal" et "social" : un abattement de 15 points sur les exonérations sociales en cas d'emploi d'une aide à domicile pour les personnes handicapés et le cumul de l'aide personnalisée au logement (APL) et de la demi-part par enfant à charge pour la famille d'un étudiant.

 

Rassurez vous, François Baroin tel Harry Potter va faire en sorte que ces odieux privilèges disparaissent.

 

Ainsi, avec l'argent économisé, il pourra mieux rembourser les millardaires protégés par le bouclier fiscal !

 

 

source : Humanité Dimanche

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Handicap-Santé
commenter cet article
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 13:00


 

 

Le chômage des personnes en situation de handicap en France est le double (19%) de celui de la population active et cette évolution ne fait que progresser.

Malgré la crise, la droite prévoit de revoir à la baisse une partie des aides et attaque les maigres avantages accordés à une population déjà en grande difficulté.

Le Gouvernement au travers de l’Agefiph, (fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) a décidé de réduire ou de supprimer certaines mesures comme la Prime Initiative Emploi qui venait aider l’embauche de salariés en situation de handicap, la prime Contrat Durable ou encore l’Aide à l’aménagement du temps de travail.

L'aide à l'emploi des personnes handicapés n'est visiblement pas une priorité du gouvernement.


 

sources : http://www.lesechos.fr  ; http://www.ps76.fr

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Handicap-Santé
commenter cet article
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 04:00

 

 

 

Il était accueilli dans un institut d’éducation motrice à Freyming-Merlebach, en Moselle.

 

Mardi matin, il a été expulsé vers son pays d’origine avec toute sa famille, arrivée en France il y a deux ans. Ces Kosovars étaient en situation irrégulière.


L’Association des Paralysés de France dénoncent une expulsion "révoltante" et "inhumaine".

 

Il était 21 heures, lundi dernier. Le personnel du centre d’éducation motrice voit arriver les forces de l’ordre : 30 gendarmes selon des témoins, 12 selon la préfecture. Munis d’une décision d’expulsion,les militaires vont chercher le jeune handicapé, âgé de 15 ans, dans sa chambre. Ils embarquent ses affaires, ses médicaments et son dossier médical.

 

"Scandaleux", estime l’Association des paralysés de France.

 

Selon l’APF, l’adolescent souffrirait d’une maladie évolutive nécessitant des soins constants.


La préfecture de Moselle se défend de ne pas avoir tenu compte de l’état de santé du jeune homme : dans un communiqué, elle précise que deux médecins ont autorisé le transport du malade vers l’aéroport puis vers le Kosovo, et qu’un pompier était présent durant le vol.

 

L’expulsion de cette famille ne choque pas outre mesure Pierre LANG, le député-maire UMP de Freyming-Merlebach, qui est d’ailleurs également le président de l’association qui gère l’institut médical où était soigné le jeune Kosovar : "on ne peut pas accueillir en France tous les étrangers handicapés", dit-il.

 

Hier soir, la préfecture faisait savoir qu’une fois arrivé sur le sol kosovar, le jeune handicapé avait été pris en charge par une équipe médicale. Une information qui ne peut pas être vérifiée, selon l’Association des paralysés de France : depuis mardi matin, elle n’aplus aucun contact avec l’adolescent expulsé.

 

 

 

Elodie Gueguen, France Info

 

 

 

lien : http://andree-oger-pour-deputee.over-blog.com

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Handicap-Santé
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 22:11

 

http://www.adapei70.org/typo3temp/pics/d6811f6b73.jpg

 

 

 

L'association Unapei (l'Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis) vient de lancer une campagne intitulée "Ensemble, c'est tous" et signé un Manifeste demandant une meilleure intégration des personnes handicapées mentales dans la société française.

 

 

Selon Régis Devoldère, président de l'Unapei, la France compte "700 000 personnes handicapées mentales qui restent des citoyens assez largement invisibles".

Il précise qu'il s'agit de faire des personnes handicapées mentales des citoyens à part entière. Invitant les Français "à ouvrir les yeux sur la place de ces personnes dans la société", l'Unapei demande la mise en place d'informations simplifiées et un accompagnement plus attentif des personnels de tous les lieux que fréquentent les handicapés comme tout citoyen.

Ces dernières années, des progrès ont été obtenus pour faciliter la vie des handicapés mais les personnes handicapées mentales restent peu concernées par ces avancées. Si la loi de février 2005 sur "l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées" a permis la reconnaissance du principe d'accessibilité pour toutes les personnes concernées par le handicap, les problèmes restent nombreux dans les domaines de l'information, du travail, de l'éducation et de la santé.

Aux côtés d'autres associations, l'Unapei se bat pour que les auxiliaires de vie scolaire (AVS) s'occupant d'enfants handicapés puissent obtenir "un véritable statut et une formation spécifique au handicap". Elles demandent également la pérennisation de leur emploi afin d'éviter aux enfants d'incessants changements d'AVS.

 

 

À travers cette campagne, l’Unapei espère aussi interpeller l’État pour mieux former au handicap mental les personnels éducatifs, médicaux, paramédicaux, et pour qu’« une information et une sensibilisation de la population à la réalité du handicap mental » soit délivrée au grand public.

Le 12 juin 2010, au parc de la Villette, à Paris, un festival Ensemble, c’est tous ! permettra de faire avancer les choses. 



 

http://www.ensemble-cest-tous.org

 

 

 

source : http://www.humanite.fr ; http://www.genethique.org

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Handicap-Santé
commenter cet article
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 21:30

 

Le quotidien Le Parisien-Aujourd’hui en France a relayé cette semaine le cri d’alarme de parents d’enfants handicapés. Actuellement en France, 13.000 enfants et adolescents handicapés ne trouvent pas de place dans des structures adaptées.


 

Le chiffre fait froid dans le dos : 13.000 enfants et adolescents polyhandicapés et autistes, dont la situation nécessite une prise en charge dans des établissements spécialisés type Institut Médico-Educatif (IME), n'ont pas de place. Privés de place, ils ne peuvent bénéficier d'un accompagnement adaptés à leur handicap et à une prise en charge par des professionnels (éducateur spécialisé, moniteur éducateur, aide médico-psychologique, psychomotricien, psychologue ...).

 

Que faire pour aider ces milliers d’enfants ? La Caisse nationale de solidarité autonomie met en avant le " de 12.000 places à l’horizon 2014" qui devrait changer la donne. Il s’agirait surtout d’aides à domicile et peu de "vraies" places dans des établissements spécialisés.

 

En attendant, la situation est extrêmement difficile pour les familles. En effet, les organismes mis en place par la loi du 11 février 2005 sur le handicap pour faire le lien entre familles et institutions, les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), sont totalement débordés, avec des retards de plusieurs mois dans la prise en charge des dossiers.

 

Il est important de rappeler que la scolarisation ne peut convenir à tous les enfants. En effet, chaque jeune est différent, ne possède les mêmes capacités et ont une prise en charge spécifique par les professionnels avec notamment un projet individualisé.

 

 

lien : http://www.leparisien.fr

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Handicap-Santé
commenter cet article
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 10:45
 Des personnes handicapées ont également manifesté à Lille.


































Plusieurs manifestations ont eu lieu le samedi 27 mars 2010, pour exiger la création d'un "revenu d'existence" égal au SMIC brut pour les personnes handicapées ou atteintes de maladies invalidantes. Ces manifestation o
nt eu lieu à l'initiative du collectif "Ni pauvres, ni soumis", qui regroupe une centaine d'organisations de soutien aux personnes handicapés.

Selon le collectif : "Deux ans après le lancement du mouvement, le constat d'extrême pauvreté des personnes en situation de handicap ou atteintes de maladies invalidantes n'a pas changé!",  "Pire encore", "ces personnes, déjà en situation difficiles doivent désormais payer des frais supplémentaires (hausse du forfait hospitalier, franchises médicales, fiscalisation des indemnités du travail, déremboursement de certains médicaments, hausse du coût des mutuelles, etc.), sans compter le coût de la vie qui ne fait qu'augmenter!".

Et selon le collectif, "malgré la promesse présidentielle d'augmenter l'allocation adulte handicapée (AAH) de 25%, elle restera sous le seuil de pauvreté en 2012, et cette augmentation ne concerne pas toutes les personnes: les bénéficiaires de certaines pensions ou de rentes en sont exclues".

L'AAH sera revalorisée de 2,2% le 1er avril, passant à 696,63 euros. Une deuxième hausse interviendra le 1er septembre, portant cette allocation à 711,95 euros, selon le ministère du Travail. A noter que le seuil de pauvreté est de 900 euros selon l'INSEE.





source :
http://tempsreel.nouvelobs.com

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Handicap-Santé
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 12:00

La Journée de solidarité créée après la canicule de 2003 devait permettre de financer la prise en charge des personnes âgées ou handicapées. Elle sert surtout aujourd'hui à remplir les caisses de l'Etat, selon l'AD-PA, une association regroupant 1800 directeurs d'établissements pour personnes âgées.

 

Il y a quelques semaines avait lieu le vote du budget de la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA). L'Etat et le MEDEF ont voté en faveur d'un montage financier alambiqué, quand la quasi-totalité des associations de personnes âgées et handicapées, ainsi que les représentants des conseils généraux ont voté contre.

 

La raison est simple : le gouvernement a décidé de taper dans la caisse. En juillet dernier, le directeur de l'AD-PA Pascal Champvert dénonçait déjà cette situation : depuis 2004, "plus d'1,2 milliard d'euros (soit 50.000 emplois) provenant du jour férié supprimé n'ont pas été dépensés comme prévu", dont "700 millions ont servi à diminuer l'engagement de l'Etat et de l'assurance maladie dans le secteur, au lieu d'améliorer les conditions de vie des personnes âgées". "C'est clairement du détournement" avait alors tonné Pascal Champvert .

 

Loin de s'améliorer, les choses continuent d'empirer, cette année. Les crédits que la CNSA affectait à la rénovation des maisons de retraite ont été réduits : de 310 millions par an, ils passeront à 120 millions en 2010. Car l'Etat a décidé de ne pas autoriser la Caisse à reporter les crédits non utilisés d'une année sur l'autre. Le différentiel sera donc affecté au renflouement de l'assurance maladie, autant que l'Etat n'aura pas à financer de sa poche. "Cette année le détournement direct sera de plus de 200 millions d'euros. Pire que cela l'Etat organise les détournements à venir à hauteur de 307 millions d'euros", a de nouveau dénoncé dans un communiqué le président de l'AD-PA, Pascal Champvert.

 

Le but de l’AD-PA n’est pas de polémiquer avec tel ou tel, mais de contribuer à rendre transparent un débat d’une effroyable complexité technique ; ainsi l’AD-PA espère inciter les Pouvoirs Publics à engager les vrais arbitrages financiers dont les personnes âgées fragilisées ont besoin, plutôt que de se livrer à des opérations de communication parfois éloignées du réel, comme ce fut le cas précédemment.

 

 

Signer la PETITION

 


Note technique sur les détournements de l’Etat depuis 2004 selon l’AD-PA :


2004

Le Premier Ministre, J-P. Raffarin, installe le Conseil de la Caisse en annonçant qu’elle « fera en plus et jamais à la place de l’Etat ou de l’Assurance Maladie ». L’Etat consacre une partie du Jour Férié à financer l’APA (Allocation Personnalisée à l’Autonomie) créée en 2001. L’Etat décide de ne pas verser, dès la première année, tous les crédits issus du Jour Férié pour l’aide aux personnes âgées.

 

 

2005

L’Etat fait diminuer l’effort de l’Assurance Maladie en matière d’aide aux personnes âgées, parallèlement à l’arrivée des crédits liés à la suppression du jour férié, ce qui représente 160 millions €. L’Etat utilise une partie des fonds de la CNSA pour payer les engagements qu’il n’avait pas honorés dans ses contrats de Plan signés avec les Régions. L’Etat fait payer à la CNSA sa part dans la climatisation des établissements pour personnes âgées.

 

2006

L’Etat demande à la CNSA de financer des actions existant précédemment (enquête sur les conditions de vie des personnes âgées et handicapées, handi sport…). 120 Millions € sont non dépensés.

 

2007

400 Millions € non dépensés : 200 sont repris pour faire des économies à l’Assurance Maladie sur 2008 et 200 pour des investissements : les établissements de demain sont donc construits au détriment des personnes âgées d’aujourd’hui.

 

2008

L’Etat promet de réaffecter les crédits détournés à la CNSA ! Au lieu de cela 560 millions € supplémentaires ne sont pas dépensés et 260 sont repris pour faire des économies à l’Assurance Maladie sur 2009.

 

2009

L’Etat annonce un Plan de relance de 50 Millions € qui n’apporte aucun moyen supplémentaire et n’est que l’utilisation de crédits non dépensés en 2008 ! L’Etat impose à la Caisse de le remplacer définitivement dans les engagements qu’il a pris avec les Régions dans le cadre des contrats de Plan (30 millions). L’Etat impose à nouveau la Caisse de payer ses promesses à la Fédération Handisport en lui faisant payer les salaires d’entraîneurs sportifs. Pire, au Conseil de la caisse, l’Etat refuse la proposition de l’ensemble de la société civile (personnes âgées, personnes handicapées, familles, professionnels, départements, partenaires sociaux), visant à compenser les effets de l’arrêté et de la circulaire de février-mars 2009 qui organisent les baisses de crédits dans 90 % des établissements et services à domicile. Ce point est le plus intolérable : l’insuffisance des moyens est connue de tous (y compris la Cour des Comptes et le précédent Premier Ministre) des crédits sont disponibles et l’Etat baisse les budgets des établissements et des service.

 

source : http://dominiquegambier.typepad.fr

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Handicap-Santé
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 10:48




Récemment le gouvernement a accédé à la demande du patronat de reporter l'application des pénalités aux entreprises qui ne remplissent pas leurs obligations d'emploi de travailleurs handicapés.

La loi du 11 février 2005 prévoyait pourtant au 1er janvier 2010, d’alourdir  sensiblement les pénalités financières des entreprises de plus de 20 salariés n'employant pas de travailleurs handicapés (6% de l'effectif total de ses salariés).

Elles échapperont ainsi (pour au moins 6 mois) à des pénalités pouvant atteindre 400 fois le montant du Smic horaire multiplié par le nombres de personnes handicapées non embauchées, et 1500 fois le montant du Smic horaire multiplié par le nombres de personnes handicapées non embauchées pour les entreprises qui n’engageraient aucune démarche avant 2010.

Petit rappel : le taux de chômage des travailleurs handicapés est deux fois plus important que celui des personnes valides.

Mais le handicap n'est visiblement pas une des priorités du gouvernement.


Lien : http://jfrio.wordpress.com

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Handicap-Santé
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 15:29

Le Comité paralympique international (IPC) vient de décider le retour des sportifs handicapés mentaux au sein de la famille paralympique. Les sportifs touchés par une déficience intellectuelle pourront ainsi participer à des compétitions labellisées par l'IPC lors des prochains jeux Olympique à Londres en 2012.


Présents à Atlanta (1996) et Sydney (2000), ces sportifs avaient été tous exclus à cause d'une tricherie d'une équipe de basket en 2000 (participation de sportifs dit handicapés mentaux qui ne l'étaient pas).

 

Cette décision autorise l'accès aux compétitions paralympiques à tous les sportifs handicapés mentaux qui auront satisfait au processus d'éligibilité.

 

C'est une très bonne nouvelle pour ces personnes qui pourront ainsi défendre leurs chances et avant tout s'exprimer lors d'une grande compétition, ce qui leur avait été injustement supprimé.

 


source : http://www.rue89.com ; http://www.lefigaro.fr


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Handicap-Santé
commenter cet article
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 10:00



La semaine pour l’emploi des personnes handicapées est une semaine nationale de sensibilisation et d’actions créée en 1997 par L’ADAPT (Association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées) dans la droite ligne de son projet associatif « Vivre avec et comme les autres ».

Elle vise à sensibiliser les entreprises et le grand public à la problématique de l’emploi des travailleurs handicapés. Pendant une semaine, campagne de communication et actions concrètes sur le terrain se conjuguent sur toute la France.


Plus de 150 actions sont ainsi organisées partout en France.


Près de cinq ans après la loi du 11 février 2005 sur le handicap, les entreprises sont toujours loin d'atteindre le quota de 6 % de travailleurs handicapés.



Vous pouvez voir ci-dessus une vidéo d'une personne porteuse de la trisomie 21 auprès de qui j'ai eu la chance de travailler et qui a trouvé un emploi en milieu ordinaire.



Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Handicap-Santé
commenter cet article

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé près de Rouen.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "A Gauche pour Gagner !" à l'occasion du dernier congrès du Parti socialiste.

 

Secrétaire de la section PS de Pavilly.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr