Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 10:03

http://www.leparisien.fr/images/2011/04/08/1399493_photo-1302252464397-1-0_640x280.jpg

 

La direction nationale du PCF vient d'exprimer sa préférence pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle de 2012, mettant fin à un secret de Polichinelle qui courait depuis plusieurs mois.

 

Après avoir reçu le soutien de la Gauche unitaire ainsi que celui du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon sera ainsi vraisensablement le candidat du Front de gauche pour 2012.

 

Reste maintenant à savoir ce que fera Olivier Bescancenot qui semble vouloir faire une nouvelle fois cavalier seul avec le NPA.

 

De mon côté, je soutiens également la candidature de Jean-Luc Mélenchon afin qu'il représente le Front de gauche pour la présidentielle de 2012.


Je m'en suis déjà expliqué ici : http://0z.fr/QMfrV

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PCF - PG - NPA
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 13:01

http://www.politis.fr/local/cache-vignettes/L230xH153/00-28-11ef7.jpg

 

La Gauche unitaire (parti issue d'une scission du NPA) a confirmé ce week-end sa préférence pour une candidature de Jean-Luc Mélenchon pour représenter le Front de gauche en 2012, lors de son premier conseil national depuis son congrès début février.

Christian Picquet, son porte-parole, explique les raisons de cette décision dans une interview sur Politis.fr à lire ici, à une semaine d’un conseil national du PCF qui devrait donner une indication sur le choix des communistes.

 

De mon côté, je soutiens également la candidature de Jean-Luc Mélenchon afin qu'il représente le Front de gauche pour la présidentielle de 2012.


Je m'en suis déjà expliqué ici : http://0z.fr/QMfrV

 

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PCF - PG - NPA
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 22:36

http://www.npa2009.org/sites/default/themes/grandsoir/logo.png

 

Incapable de s’entendre sur une orientation stratégique, divisé sur ses alliances, le parti d’Olivier Besancenot sort affaibli de son congrès.

Le NPA s'enfonce dans sa stratégie solitaire et se divise. Le congré du week-end dernier s'est soldé par une absence de majorité sur la stratégie à suivre pour la présidentielle de 2012 ainsi que par le départ de 7 membres de la direction du parti, exédés par son refus de toute alliance avec le Front de gauche.

Deux des membres démissionaires, Leila Chaibi et Mael Goepfert, on fait part de leur volonté de rejoindrele Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon.

A force de rester uniquement dans la contestation et de refuser de rejoindre le Front de gauche, le NPA va selon moi droit dans le mur.

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PCF - PG - NPA
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 10:51

http://fr.academic.ru/pictures/frwiki/74/Jean-Luc_Melenchon_Front_de_Gauche_2009-03-08.jpg

 

 

Jean-Luc Mélenchon, 59 ans, co-président du Parti de gauche (avec la députée Martine Billard), vient d'annoncer qu'il proposerait sa candidature à l'élection présidentielle de 2012.

Le député européen, qui a claqué la porte du PS en novembre 2008 pour fonder son propre parti, met donc la pression sur ses partenaires du Front de gauche pour en être le candidat unique.

Il compte proposer sa candidature au PCF et au NPA afin que ces formations politique le soutiennent dans un Front de gauche élargie.

Du côté du Front de gauche, les députés communistes André Chassaigne (député du Puy-de-Dôme) et André Guérin (député du Rhône) ont également offert leur candidature.

Si les communistes et le NPA soutenaient la canddiature de Jean-Luc Mélenchon pour l'élection présidentielle à venir, un score à deux chiffre est des plus envisageable surtout si le candidat du Parti socialiste est DSK.


De mon côté, je soutien cette candidature de Jean-Luc Mélenchon.

 

Je pense que le co-président du Parti de gauche serait le meilleur candidat possible pour le Front de gauche en 2012.

Je m'explique. Celui-ci est de plus en plus connu et mise en avant dans les médias, une petite notoriété qui ne demande qu'à grandir, ensuite c'est un très grand orateur et un débatteur hors paire, il peut tenir tête à n'importe quel homme ou femme politique lors d'un débat et ensuite (je pense que ce que je vais dire va faire régir mes camarades communiste), il n'est pas communiste. 

Bien qu'ayant des résultats très honorable au niveau local, l'image nationale du PCF n'est selon moi malheureusement pas bonne auprès d'une majorité des français. Quand j'entend parler du PCF, on me dit souvant que c'est utopique où on me demande s'ils existent encore. De plus j'entend aussi que les très petits scores aux deux dernières présidentielles de Robert Hue et Marie-George Buffet (candidats que j'ai soutenu à l'époque) sont franchement ridicule et que les communistes ne sont du coup pas crédible. Bien sûr je ne partage absolument pas ces critiques.

Pour 2012, je pense donc qu'il faut une personne comme Jean-Luc Mélenchon pour représenter le Front de gauche. Si Olivier Besancenot et son NPA sont uniquement dans la contestation sans compromis possible, le Front de gauche est une force politique qui peut être amené à gouverner avec le PS (je parle de la gauche du PS plutôt tendance Un Monde d'Avance de Benoit Hamon) et Europe écologie-Les Verts.

Reste à voir si les communistes sont près à soutenir un candidat qui n'est pas de leur parti. La dernière fois que cela a eu lieu c'était en 1974 où ils avaient soutenu François Mitterrand dès le premier tour.

 

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PCF - PG - NPA
commenter cet article
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 14:48

http://www.marianne2.fr/photo/929557-1102072.jpg?v=1295459826

 

Cette caricature de Plantu parue cette semaine dans l'Express fait du bruit. En effet, Jean-Luc Mélenchon, le co-président du Parti de gauche (avec Martine Billard) se dit "blessé" et la trouve "vulgaire".

Sa réaction à chaud est à écouter ici :

melenchon.mp3 melenchon.mp3  (991.45 Ko)
Podcast

 

Même si j'apprécie beaucoup les caricatures de Plantu, je ne suis pas très fan de celle-ci.

Le coup du brassard pour Mélenchon n'est pas du meilleur goût, heureusement qu'il a le point levé.

A mon sens, cette caricature peut être interprété comme quoi Mélenchon est un Le Pen de gauche.

Je ne suis pas fan d'un amalgame entre extrême droite et gauche radicale.

Enfin, comme j'aime bien Mélenchon je ne suis pas forcement très objectif !

 

Petite info : un débat entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen est organisé par une chaîne de TV le 14 février prochain. A ne pas manquer !

 

 

lien : http://www.marianne2.fr

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PCF - PG - NPA
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 23:16

front-de-gauche-seine-maritime-76-cantonales-2011.jpg

 

En seine-maritime, il n'y aura pas de candidats sous la bannière du Front de gauche (Parti communiste, Parti de gauche, Gauche unitaire ...) pour les élections cantonales de mars 2011 dans les 34 cantons renouvelable dans le département.

Le parti de gauche dit constater qu'avec regrets, en Seine-Maritime, pour des raisons différentes, ni le Parti communiste (PCF) ni le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) ne veulent à ce jour l'union des forces anticapitalistes et que chacun d'eux campe sur ses positions et essaie d'attirer autour de lui, et pour son seul profit, d'autres formations politiques.

Le PG déplore que toutes les candidatures proposés pour les cantonales ont été refusés par le PCF. Le PG a ainsi décidé de ne présenter aucun candidat à ces élections en disant se refuser à créer la confusion et la démobilisation.

Il appellera à voter aux cantonales pour des candidats anticapitalistes.

 

 

C'est vraiment dommage que le Front de gauche se soit fissuré en seine-maritime.

Fort d'un bon score de 9,61 % lors du premier tour des élections régionales en seine-maritime, l'alliance de ces forces de gauche (auquelles aurait peut être pu s'ajouter le NPA voir LO), aurait pu proposer une alternative crédible (au premier tour) au Parti socialiste et peut être même arriver en tête à gauche dans certains cantons.

Du coup, avec le NPA et certainement LO, ajouté au PCF, il y aura au premier tour beaucoup de candidats voulant attirer le même public, ce qui risque d'affaiblir la gauche anticapitaliste en seine-maritime.

Le PCF de seine-maritime risque ainsi de perdre des Conseillers généraux sortants au profits des socialistes.



Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PCF - PG - NPA
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 15:28

http://photo.lejdd.fr/media/images/politique/pierre-laurent2/1843106-1-fre-FR/Pierre-Laurent_pics_390.jpg

 

Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF, a comparé Marine Le Pen au Mediator.

Selon lui, la favorite pour succéder à son père, à la tête du Front national ce week-end à Tours, "prétend vous soigner mais en réalité, elle vous empoisonne". Je trouve que c'est une image assez juste.

Selon le patron des communistes, la future présidente du FN "n'est pas une alternative à Nicolas Sarkozy, mais une réserve pour sauver la mise à la droite en 2012. C 'est le sarkozysme poussé jusqu'à l'extrême" et ajoute qu'elle "prétend défendre les pauvres mais elle vote contre les subventions au Secours populaire et les associations de chômeurs dans le Nord-Pas-de-Calais"  et "au fait ! Où était Marine Le Pen pendant le mouvement des retraites ? Aux abonnés absents"

 

http://bravepatrie.com/IMG/jpg/marine.jpg


Le slogan du jour :


Voter FN, c'est comme prendre du Mediator, ça prétend vous soigner mais en réalité, ça vous empoisonne.


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PCF - PG - NPA
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 21:30

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/f/f6/Logo_du_Parti_communiste_fran%C3%A7ais_-_2009.png/150px-Logo_du_Parti_communiste_fran%C3%A7ais_-_2009.png 

 

 

Le Parti communiste français a fêté ce week-end ses 90 ans. Né au congrès de Tours, le 29 décembre 1920, d'une scission historique entre socialistes français (SFIO), le parti de Maurice Thorez et Jacques Duclos, qui fut un temps le premier parti de gauche, a lentement décliné ces 25 dernières années.

 

Le Parti Communiste revendique 134.000 adhérant et environ 10.000 élus locaux.

Aujourd'hui, le PCF a rejoint avec le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon et la Gauche Unitaire le Front de gauche en obtenant des scores intéressant aux dernières européennes et régionales (plus de 6%).


De mon côté, deux élus communistes m'ont infulencé au niveau de la politique.

Tout d'abord Andrée Ogér, Conseillère Générale du Canton de Saint-André de l'Eure, qui est une personne énormement respectée. Je me souviens que par exemple, elle était en tête dans la commune d'Ezy-sur-Eure (où j'ai habité jusqu'en 2002) lors des cantonales alors que cette commune votait plutôt à droite à chaques élections. Cela est bien le signe que Madame Oger a su obtenir le respect et la confiance des citoyens au delà de sa couleur politique.

Ensuite Boris Lecoeur, qui fût maire de Maromme (seine-maritime) entre 1998 et 2008. Lorsque je l’ai rencontré pour la première fois, au moment de la campagne des cantonales 2004, j’ai été vraiment surpris de sa disponibilité et de l’attention qu'il portait aux personnes qu’il rencontre. De plus, c'est une personne très cultivé et passionnant à écouter.

 

 

Pour en revenir au Parti communiste, je pense que le PCF, le Parti de gauche, la Gauche unitaire et leurs alliés du Front de gauche devraient fusionner en un seul parti à l'image du Die Linke allemand. Cela permettrait d'avoir à mon sens un plus grand poids électoral et ainsi être un partenaire évident et écouté du côté du PS. 

 

 

Je vous invite à lire l'interview où il parle du PCF de Marc Lazar, prof à Sciences-Po.

 

Lien : http://www.lariposte.com

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PCF - PG - NPA
commenter cet article
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 20:52

http://cache.20minutes.fr/img/photos/afp/2009-02/2009-02-07/article_photo_1234038482474-2-0.jpg

 

 

 

 

C’est dans un costume de présidentiable que Jean-Luc Mélenchon est apparu au dernier jour du congrés du Parti de gauche (PG). 

 

 

Mélenchon et le PS :

Durant son discours de clôture, Jean-Luc Mélenchon n’épargna pas le PS, critiquant sa frilosité à défendre la retraite à soixante ans. « La gauche politique aurait pu s’unir » sur cette conquête, « c’était à elle de monter en première ligne », regretta-t-il.

Mais, à l’heure de la bataille électorale, il somme son ex-formation d’engager le débat avec le candidat du Front de gauche, propositions contre propositions. « Dites-nous, chers camarades socialistes, pourquoi il n’est pas possible d’avoir une retraite à soixante ans à taux plein ? » leur lance-t-il.

L'ancien membre du PS dit vouloir créer "du débat sur le fond avec le Parti socialiste", déplorant que ses anciens collègues "ne répondent pas", que ce soit sur la sortie du Traité de Lisbonne ou le départ des troupes d'Afghanistan.

 

 

DSK et 2012 :

Jean-Luc Mélenchon a également mis en garde contre "le piège mortel du vote utile du PS" contre Nicolas Sarkozy en 2012.

Le député européen a assuré que le Parti de gauche qu'il préside n'était pas un "supplétif de circonstance" du Parti socialiste, qu'il compte bien bousculer à la présidentielle de 2012.

Il avait auparavant estimé que le choix de Dominique Strauss-Kahn (contre lequel il multiplia les piques) par les socialistes pour la présidentielle de 2012 empêcherait tout rassemblement de la gauche au second tour.

"Si les socialistes ont la bêtise de désigner Dominique Strauss-Kahn comme candidat et que je ne puisse pas passer devant lui, nous aurons le plus grand mal à rassembler la gauche autour du programme du directeur du FMI", a-t-il dit.

Pour Jean-Luc Mélenchon, Dominique Strauss-Kahn est l'homme qui "pratique dans tous les pays du monde la même politique de contraction de la dépense publique, de réduction des dépenses sociales et qui en est content".

Il affirma aussi que le PG est "capable d'emmener le peuple français mieux que ne le fera jamais le directeur général du FMI", Dominique Strass-Kahn.

 


Le Front de gauche :

Jean-Luc Mélenchon, qui brigue l'investiture du Front de gauche pour 2012, souhaite que ses partenaires du PCF et de la Gauche unitaire se décident dès janvier sur le choix du prétendant à l'Elysée.

Mais Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, s'en tient (pour le moment ?) au calendrier initial du printemps 2011.

Alors que le député communiste André Chassaigne ambitionne lui aussi d'être candidat, Jean-Luc Mélenchon a appelé dans l'Humanité à éviter "un processus du type primaires de confrontations de personnes" pour le choix du candidat.

"Il appartient à nos directions nationales de faire une proposition commune devant les adhérents de chaque parti du Front de gauche. Nous combinerons l'exigence démocratique et la responsabilité politique", assure le président du PG.

Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent affirment avoir tourné la page des polémiques, quand, début novembre, le responsable communiste avait mis en garde le député européen contre toute dérive populiste.

Prêt à l’affrontement, il entend transformer les élections cantonales de 2011 en « premier tour de la présidentielle » et se réjouit que la Fase et le M’pep « demandent à entrer au Front de gauche ».

Le président du PG termine son discours d’une heure et demie en déclarant être « le bruit et la fureur, le tumulte et le fracas », soulignant que le Front de gauche, qu’il aspire à représenter en 2012, n’est pas un « supplétif de circonstance » du PS.

 

 

La lutte promet d'être rude pour la désignation du candidat qui devrait représenter le Front de gauche en 2012.
Si DSK est le candidat du PS pour 2012 et que Jean-Luc Mélenchon est le candidat du Front de gauche, cette éventuelle candidature du patron du FMI permettrait certainement au patron du Parti de gauche de faire un bon score (un 10% est à mon sens envisageable) car je pense qu'une partie des électeurs du PS ne se retrouveraient pas dans un candidature de DSK. 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PCF - PG - NPA
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 15:40

http://www.pg12.fr/wp-content/uploads/2009/12/nouveau-logo-pg.png

 

 

Le congrès du Parti de gauche qui a été créé il y a plus de deux ans s'ouvre ce vendredi au Mans en compagnie notamment de ses partenaires du Front de gauche, la Gauche unitaire et le Parti communiste.

Durant ses trois jours son président, le député européen Jean-Luc Mélenchon, sera au premier plan, tandis que le PCF (qui lui reproche de la jouer trop perso) voudra certainement mettre en avant le Député communiste André Chassaigne, pour représenter le Front de gauche en 2012.


Je pense que Jean-Luc Mélenchon serait le meilleur candidat possible pour le Front de gauche en 2012.

Je m'explique. L'ancien socialiste est de plus en plus connu et mise en avant dans les médias, une petite notoriété qui ne demande qu'à grandir (il est même passé chez Michel Drucker !), ensuite c'est un très grand orateur et un débatteur hors paire, il peut tenir tête à n'importe quel homme ou femme politique lors d'un débat et ensuite (je pense que ce que je vais dire va faire régir mes camarades communiste), il n'est pas communiste. 

Bien qu'ayant des résultats très honorable au niveau local, l'image nationale du PCF n'est selon moi malheureusement pas bonne auprès d'une majorité des français. Quand j'entend parler du PCF, on me dit souvant que c'est utopique où on me demande s'ils existent encore. De plus j'entend aussi que les très petits scores aux deux dernières présidentielles de Robert Hue et Marie-George Buffet (candidats que j'ai soutenu à l'époque) sont franchement ridicule et que les communistes ne sont du coup pas crédible. Bien sûr je ne partage absolument pas ses critiques.

Pour 2012, je pense qu'il faut une personne comme Jean-Luc Mélenchon pour représenter le Front de gauche en 2012, si Olivier Bescancenot et son NPA reste uniquement dans la contestation, le Front de gauche est une force politique qui peut être amené à gouverner avec le PS (je parle de la gauche du PS plutôt tendance Un Monde d'Avance de Benoit Hamon) et Europe écologie.

Reste à voir si les communistes sont près à soutenir un candidat qui n'est pas de leur parti. La dernière fois que cela a eu lieu c'était en 1974 où ils avaient soutenu François Mitterrand dès le premier tour.


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PCF - PG - NPA
commenter cet article

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé près de Rouen.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "A Gauche pour Gagner !" à l'occasion du dernier congrès du Parti socialiste.

 

Secrétaire de la section PS de Pavilly.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr