Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 07:10

David-Assouline-Guillaume-Bachelay-Charlotte-Brun-Parti-soc.jpg


David Assouline, Guillaume Bachelay et Charlotte Brun ont été nommés porte-parole du PS pour la campagne des Législatives.

 

David Assouline, sénateur de Paris, s'occupera de la communication, des affiches et des clips de campagne.


 

Guillaume Bachelay, Vice-Président du Conseil régional de Haute-Normandie, candidat suppléant de Laurent Fabius en seine-maritime. Durant la campagne, il sera en charge de la riposte face à l'UMP, mais aussi de l'envoi d'argumentaires aux candidats dans toute la France.

 

Charlotte Brun, ancienne présidente du MJS, secrétaire nationale du parti et actuellement candidate dans la 7e circonscription du Val d'Oise où elle est très bien implantée, se chargera de relayer la parole du parti durant toute la campagne. 

 




Retrouvez leurs biographies :

>> Guillaume Bachelay

>> David Assouline

>> Charlotte Brun

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PS
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 20:18

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2009/09/jpg_hamon-7cb24.jpg

 

Benoît Hamon, porte parole du parti socialiste, a été nommé ministre délégué chargé de l'économie sociale et solidaire dans le Gouvernement Ayrault. 

Né en 1967 à Saint-Renan, en Bretagne, il grandit à Brest, où il obtiendra une licence d'histoire. Benoît Hamon s'engage en politique et au PS suite aux manifestations contre la loi Devaquet en 1986-1987. Quatre ans plus tard, en 1991, il devient assistant parlementaire du député PS de Gironde, Pierre Brana.

Benoît Hamon s'illustre en étant l'un des fondateurs du MJS, le mouvement de la jeunesse socialiste, qu'il préside de 1993 à 1995. Proche de Lionel Jospin, alors premier secrétaire du parti , il le conseille sur les questions de jeunesse et participe à la campagne présidentielle, puis, deux ans plus tard, à celle des législatives.

Mais c'est Martine Aubry qui sera sa véritable "marraine" en politique. Il entre au cabinet de la ministre de l'emploi en 1997 comme conseiller technique, et y restera jusqu'en 2000. A cette date, il travaille brièvement pour l'institut de sondages Ipsos, jusqu'en 2004, comme directeur du planning stratégique.

Après la défaite de la gauche, Benoît Hamon reste actif en politique. Il fonde en 2003, avec Vincent Peillon et Arnaud Montebourg le courant Nouveau parti socialiste (NPS) en 2002, qui vise à renouveler les cadres et la structure du parti. Le courant obtient 16,8% au congrès de Dijon, et Benoît Hamon entre au bureau national du PS. L'année suivante, en 2004, Benoît Hamon est élu député européen.

En 2005, Benoît Hamon, qui s'est rapproché de la gauche du parti et du député des Landes, Henri Emmanuelli, s'engage dans le "non" au traité constitutionnel européen, mais souscrit, avec son courant, le NPS, à la synthèse lors du congrès du Mans qui suit le référendum. Ce vote provoque une scission au sein du NPS, qui conduit au départ d'Arnaud Montebourg. Benoît Hamon, lui, devient fin 2005 secrétaire national chargé du projet européen du parti.

Peu en avant dans la campagne de Ségolène Royal en 2007, il devient porte-parole du parti pour les législatives qui suivent. En 2008, il présente une motion pour le congrès de Reims, unissant son courant à d'autres membres de la gauche PS, dont Jean-Luc Melenchon. Le courant "Un Monde d'Avance" arrive quatrième avec 18,52% des suffrages. Jean-Luc Mélenchon quitte le PS. Benoît Hamon maintient sa candidature au poste de premier secrétaire, et obtient 22,5% des voix le 20 novembre 2008. Il appelle à voter Aubry au second tour.

Après la victoire de la maire de Lille, Benoît Hamon est nommé porte-parole du PS fin 2008. Il se représente aux élections européennes de 2009, mais perd son mandat, le seul qu'il possédait, il déclara à cette occasion qu'il avait expérimenté "le stade ultime du non-cumul : plus de mandat du tout.". En 2010, il devient conseiller régional d'ile de France.

Benoît Hamon a soutenu Martine Aubry lors de la primaire citoyenne d'octobre 2011.

Aujourd'hui, il est le leader de la gauche du parti socialiste.

 

 

source : http://www.lemonde.fr

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PS
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 20:17

http://www.tourmag.com/photo/art/default/4210193-6382362.jpg?v=1337161316

 

 

Valérie Fourneyron, 52 ans, députée-maire de Rouen, est la nouvelle ministre des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative.

Elle a été, de 1984 à 1989, médecin du sport au CHU de Rouen, avant de devenir Médecin inspecteur régional jeunesse et sports (MIRJS). 

Valérie Fourneyron intègre alors, en 1989, le Ministère de la Santé et des Sports, où elle est notamment chargée de l’organisation et du suivi de la médecine sportive nationale, ainsi que de la coordination des médecins des équipes de France. 

Lors des élections régionales de 1998, Valérie Fourneyron est élue au Conseil régional de Haute-Normandie sur la liste de gauche plurielle menée par Alain Le Vern. 

Elle est conseillère générale du canton de Rouen-5 depuis les élections cantonales de 2004. À la suite de cette élection, elle démissionne de son mandat d'élue municipale.
Élue député en 2007, Valérie Fourneyron est vice-présidente du groupe socialiste, radical et citoyen, en charge du sport, sujet sur lequel elle intervient régulièrement.
En 2008, elle prend la tête d'une liste de coalition de gauche pour l'élection municipale de Rouen qui est élue dès le premier tour avec 55,79 % des voix face à celle du maire sortant Pierre Albertini (38,10 %). 

Elle devient alors une des rares femmes à diriger une ville de plus de 100 000 habitants avec Hélène Mandroux, Maryse Joissains, Martine Aubry, Adeline Hazan, Dominique Voynet et Huguette Bello. 

En juillet 2011, elle intègre l'équipe de campagne de Martine Aubry pour l'élection présidentielle de 2012 chargé avec Yohann Diniz de la thématique « Sport6 ». 

En novembre 2011, François Hollande la nomme responsable des sports dans son équipe de campagne dans le cadre de l'élection présidentielle de 2012. 

http://valeriefourneyron2012.fr/wp-content/uploads/2012/03/v-fourneyron-hollande-4642.jpg

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PS
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 19:54

http://2.bp.blogspot.com/-kvqOY626wIU/T65OXq7LGMI/AAAAAAAADw8/y3Bxu6P2YV4/s1600/jean-marc-ayrault.jpg

 


Jean-Marc Ayrault , 62 ans, ancien professeur d’allemand, est Député-Maire de Nantes, et est depuis 1997, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale. 

Jean-Marc Ayrault est né le 25 janvier 1950 à Maulévrier dans le Maine-et-Loire. Son père était ouvrier dans une industrie textile et sa mère couturière. 

 
Il s'engage d'abord au sein du Mouvement rural de la jeunesse chrétienne (MRJC) à Maulévrier, sa ville natale qui s'étend entre Nantes, Angers et Cholet. Par la suite, il rejoint la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), puis l'Action catholique ouvrière (ACO) avant d'adhérer au Parti Socialiste au lendemain du congrès d'Epinay en 1972.


Parallèlement à sa carrière d'enseignant, Jean-Marc Ayrault milite au Parti Socialiste. En 1976, à 26 ans, il est élu le plus jeune Conseiller général de France. En 1977, à 27 ans, il est élu maire de la ville de Saint-Herblain, jusque là détenu par le RPR devenant par la même occasion le plus jeune maire de France d'une commune de plus de 30 000 habitants.

Lors des législatives de 1986, Jean-Marc Ayrault se fait élire député.


En 1989, il poursuit son ascension politique en devenant maire de Nantes, ville alors détenue par la droite. Depuis, il y a été réélu trois fois (1995, 2001, 2008).

 

En 1997, brillamment réélu dans sa circonscription, Jean-Marc Ayrault est nommé président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale en raison de son sérieux et de son enracinement local. 


Fin décembre 1997, il est condamné à une peine de six mois de prison avec sursis et 30 000 F d'amende pour favoritisme, après l'octroi, de décembre 1991 à décembre 1993, sans mise en concurrence ni appels d'offres ni contrat, du marché d'impression du journal municipal nantais. Il a depuis bénéficié d'une réhabilitation de plein droit.

 

À l’approche de l’élection présidentielle de 2007, il proclame dès septembre 2006 son soutien à Ségolène Royal dans le cadre des primaires organisées par le Parti socialiste.

 

Proche du nouveau président de la République François Hollande, il soutient ce dernier dans le cadre de la primaire socialiste de 2011 et participe activement à sa campagne présidentielle. 

 

 

Il devrait être nommé Premier ministre le 15 mai 2012 par François Hollande.

 

 

A lire cet article d'Alain Besson sur Jean-Marc Ayrault

sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Ayrault - http://www.politique.net
Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PS
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 21:37

http://www.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_43_large/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/HOLLANDE5_0.JPG

 

François Hollande n’a toujours pas choisi son futur Premier ministre.

Martine Aubry la première secrétaire du parti socialiste, Jean-Marc Ayrault, le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale voir Pierre Moscovici, directeur de campagne du nouveau président, sont selon moi les favoris pour accéder à Matignon.

 

Je souhaite que Martine Aubry devienne la future premier ministre de François Hollande.

 

Martine Aubry, malgré une rude concurrence lors des primaires citoyennes, s’est loyalement et totalement mise au service du candidat socialiste. Ce rassemblement du Parti socialiste autour du nouveau chef de l’Etat restera comme un facteur important de la victoire à l'élection présidentielle.

Pour rappel, après son élection en 1981, François Mitterrand avait nommé à Matignon, Pierre Mauroy, son ancien adversaire lors du congrès de Metz en 1979.


Martine Aubry, une femme d’expérience

 

Femme d'expérience, ancienne députée du nord, maire de Lille (depuis 2001), la fille de Jacques Delors a été ministre du Travail, de l'Emploi et de la Formation professionnelle sous les gouvernements d'Edith Cresson et de Pierre Bérégovoy entre 1991 et 1993, elle fût également numéro deux du gouvernement Jospin entre 1997 et 2000 où elle exerça la fonction de ministre de l'Emploi et de la Solidarité.

Elle est la "mère" des 35 heures, a mis en place les emplois jeunes et la CMU et a jeté les bases de l'APA. En 2000, elle est la première à réussir à combler le fameux "trou" de la Sécurité sociale.


Première secrétaire du Parti socialiste depuis 2008, elle a fortement contribué à mettre son parti sur orbite en remportant les différentes élections depuis 2010.

 

Martine Aubry serait un Premier ministre fort

 

Si François Hollande souhaite travailler avec un Premier ministre fort qui soit le vrai chef de la majorité. C’est Martine Aubry qu’il doit nommer à Matignon

La première secrétaire du PS est la mieux placée et la plus expérimenté pour gérer une majorité de gauche où les socialistes seront alliés aux écologistes tout en devant prendre en compte l’influence grandissante du Front de Gauche.

 

Hollande et Aubry sont complémentaires

 

François Hollande et Martine Aubry sont complémentaires dans leur façon de faire de la politique. Au nouveau Président de la République de rassembler, de rassurer, d’arbitrer.

Au Premier ministre de décider, de trancher, de donner l’impulsion au changement promis.

 

 

Martine Aubry, qui a déjà annoncé vouloir quitter la tête du Parti socialiste sera t-elle Premier ministre ? 

Réponse le 15 mai.

 

 

 

Lien : rue89.com

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PS
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 07:12

 

Le 10 Mai 1981, François Mitterrand était élu Président de la République en l'emportant avec 51,76 % face à Valérie Giscard d'Estaing.

Je ne me rappel plus très bien de ma réaction à l'époque, il est vrai que je n'avais que 11 mois :)

 

 

François Mitterrand :

 

 

Pour moi, François Mitterrand c’est d’abord l’abolition de la peine de mort et la libéralisation des médias radio-télévisé avec ainsi l’abolition de la censure d’état ce qui est un profond changement par rapport à l’ère gaullisme-giscardien où la télévision était celle de l’Etat.

N’oublions pas non plus, l’instauration de la semaine des 39 heures et la cinquième semaine de congés payés. L’abaissement de l’âge de la retraite à 60 ans. La création du Revenu minimum d’insertion (RMI) en 1988...

On lui doit aussi la Grande Arche de la Défense, l’Opéra Bastille, la Cité des Sciences de La Villette, le ministère des Finances à Bercy, la pyramide du Louvre et la Grande Bibliothèque qui porte son nom.

François Mitterrand est aussi, avec Helmut Kohl et Jacques Delors un des Européens qui a sans doute le plus contribué à la construction européenne au cours des vingt dernières années.

L’homme reste "la" référence du PS dans le domaine européen. Européen de cœur, François Mitterrand a converti son parti à l’Europe, dont il a fait sa grande oeuvre. Pour les proches du président défunt, il était avant tout un homme qui savait se montrer pragmatique pour servir ses convictions et qui était fidèle en amitié.

François Mitterrand, bien qu’ayant un part d’ombre qui me dérange, m’inspire le respect et je trouve qu'il avait un côté un peu fascinant.

Avec Jean Jaurès et Léon Blum il est pour moi, le personnage politique de gauche qui aura le plus marqué le XXème siècle.

 


Voici les principales avancés ayant eu lieu sous la Présidence de François Mitterrand :

 

 

- Nationalisation des 36 principales banques de dépôt, et des grandes industries : Alcatel-Alstom, Saint Gobain, Péchiney, Thomson, Rhône-Poulenc.

- Abolition de la peine de mort.

- 5ème semaine de congés payés.

- Retraite à 60 ans.

- Première réduction du temps de travail depuis 1936 avec le passage à la semaine de 39 heures (contre 40 heures).

- Hausse du SMIC de 10 %, et du minimum vieillesse de 20 %.

- Abolition de la cour de sureté de l’État.

- Création de l’impôt sur la fortune, créé en 1982, abrogé par la droite en 1986, rétabli en 1988

- Création du bac pro en 1985 et du RMI en 1988.

- Légalisation des radios libres locales.

- Lois Auroux sur les droits des travailleurs : Droit d’expression des travailleurs sur leurs conditions de travail, obligation de financement des comités d’entreprise, droit de retrait pour les salariés en cas de danger.

- Protection des espaces naturels du pays : Loi littoral (janvier 1986) et Loi montagne (1985).

- Abolition du délit d’homosexualité.

- Création du portefeuille « Droit des femmes », suite à la promesse qu’il avait faite lors du meeting organisé par le mouvement féministe « Choisir ».

...

 

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PS
commenter cet article
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 07:45


 

 

Voici ci-dessus, la 1ère déclaration de François Mitterrand en direct de Chateau Chinon après sa victoire à l'élection présidentielle de 1981 :

"Les Français et les Françaises ont choisi le changement... Cette victoire est celle des forces de la jeunesse, du travail... victoire des militants... Je mesure le poids de l'histoire, sa rigueur sa grandeur... J'agirai avec résolution... nous avons tant à faire ensemble...".

Aujourd'hui, 6 Mai 2012, il fait un temps de 10 Mai 1981 :)

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PS
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 21:53

http://www.humanite.fr/sites/default/files/imagecache/home-200x200/2012-05-01une-hd.jpg

 

J'ai soutenu la candidature de Jean-Luc Mélenchon lors du premier tour de la présidentielle et c'est sans hésitation que je voterai pour François Hollande pour le second tour.


10 ans après, derrière François Hollande, la gauche peut être portée aux responsabilités afin de mettre un terme à dix années de droite au pouvoir.

Il n’est pas inutile de rappeler quelques chiffres, en 2002, après 5 ans de au pouvoir sous gouvernement dirigé par Lionel Jospin :

La gauche pluriel avait ramené le nombre de chômeurs de 3 millions en 1997  à 2 millions en 2002. Entre 2002 et 2012, après les présidences Chirac et Sarkozy et les gouvernements Raffarin, de Villepin et Fillon, nous atteignons aujourd’hui les 4,3 millions de demandeurs d'emplois

Concernant la dette de la France. Celle-ci est passée de moins de 900 milliards d'euros en juin 2002 et 1800 milliards aujourd’hui.

Non, la droite et la gauche, ce n’est pas le même chose.

 

 

#VoteHollande

 

François Hollande est un vrai laïque, respectueux de l'école de la République. La laïcité, pour lui, n'est pas un simple mot, mais une valeur. Il est hostile à toute forme de communautarisme ethnique ou religieux. Il ne risque pas de mettre la laïcité en cause, comme l'a fait Sarkozy ( rue89.com - humanite.fr ) .


Concernant son programme :

L'éducation sera une des priorité de son mandat (60.000 créations de postes dans l’éducation nationale, financés par la fin de l’allégement de l’ISF pour les plus aisés).

Il restaurera la retraite à 60 ans à taux plein à celles et ceux qui auront cotisé la totalité de leurs annuités et prendra réellement en compte la pénibilité.

Il imposera aux dirigeants des entreprises publiques un écart maximal de rémunérations de 1 à 20.

Il va créer 150 000 emplois d’avenir pour faciliter l’insertion des jeunes dans l’emploi et l’action des associations, en priorité dans les quartiers populaires.

Il permettra aux couples homosexuels de pouvoir se marier et adopter.

Il souhaite accorder le droit de vote aux étrangers non communautaires aux élections municipales.

Il instaurera le non cumul des mandats.

Autant de propositions dans lesquelles je me retrouve.

 

De plus, je ne doute pas que François Hollande saura prendre de la hauteur et qu’avec lui à l’Elysée, le premier ministre ne sera pas relégué au simple rôle de collaborateur.


A celles et ceux qui hésitent encore à voter pour Hollande, voici une citation de Gérard Filoche qui convient très bien au choix à faire : "Avec la gauche on a pas tout ce que l'on veut, avec la droite on a tout ce qu'on veut pas".


Le 6 Mai votons François Hollande pour le changement !

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PS
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 20:40

http://www.lejdc.fr/photoSRC/W1ZTJ1FdUTgIBhVOGwYSHgYNQDUVGEdfQFxBT04SXg--/francois-hollande-et-francois-bayrou-le-16-avril-2012-a-pari_678439.jpeg

 

François Hollande a réussit a réunir autour de son nom de l'Extrème Gauche au Centre.

 

En effet, Philippe Poutou, Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly et François Bayrou déposeront un bulletin Hollande le 6 Mai. Je peux également ajouter des personnalités comme Corinne Lepage, l'ancienne ministre de l'environnement du gouvernement Juppé, présidente de Cap 21 (et ancienne soutien de François Bayrou en 2007).


Bien sûr, tous ces votes ne sont pas des votes d'adhésions, mais réunir sous son nom du Centre à l'extrème Gauche, c'est une première dans une élection présidentielle.


Sinon du côté de Nicolas Sarkozy, celui-ci recueillera les votes de politiques d'extrème droite comme Bruno Gollnich (ancien numéro 2 du FN) et de Carl Lang (ex FN et président du parti de la France).

 

 

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PS
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 13:54

http://s2.lemde.fr/image/2008/05/23/540x270/1048935_3_5ce6_des-bulletins-de-vote-lors-du-referendum.jpg

 

"Le Parti socialiste est pour le droit de vote des étrangers", répètent en boucle Nicolas Sarkozy et l'UMP depuis l'annonce des résultats du premier tour de la présidentielle.

Objectif : convaincre les Français qui ont choisi Marine Le Pen le 22 avril de barrer la route à François Hollande au second tour.


 

Quelles sont les propositions de François Hollande sur le droit de vote des étrangers sujet ?

Permettre aux étrangers (non communautaires) qui résident en France depuis cinq ans de voter aux élections locales est la 50e des 60 propositions de François Hollande : "J'accorderai le droit de vote aux élections locales aux étrangers résidant légalement en France depuis cinq ans". La gauche estime que ce nouveau droit favoriserait une meilleure intégration des étrangers dans la communauté française et renforcerait leur implication dans la vie publique.

 

Contrairement à ce qu'avaient affirmé les ministres Claude Guéant et Roselyne Bachelot, le texte présenté par la gauche au Sénat fin 2011 ne permet pas à un étranger de devenir maire ni un grand électeur au Sénat. Les étrangers non communautaires pourraient seulement voter et être élus conseillers municipaux.

 

Les étrangers "ne peuvent exercer les fonctions de maire ou d'adjoint, ni participer à la désignation des électeurs sénatoriaux et à l'élection des sénateurs". C'est écrit dans la proposition de loi constitutionnelle adoptée, le 8 décembre 2011, au Sénat par la nouvelle majorité de gauche. Ce passage figurait également mot pour mot dans la proposition de loi, avant son adoption. Et dans le texte adopté par l'Assemblée nationale le 3 mai 2000, sous Lionel Jospin, et que le Sénat, à majorité de droite, avait toujours refusé d'examiner.

 

"Ce sera uniquement pour les élections municipales, car ce sera le même régime que pour les étrangers européens qui votent déjà aux élections municipales, qui ne sont pas éligibles, qui ne peuvent pas devenir maire ou adjoint, qui peuvent devenir conseillers municipaux", a récemment confirmé le candidat socialiste (le 25 avril sur France 2). En 1992, le traité de Maastricht a accordé le droit de vote et d'éligibilité aux élections municipales pour les ressortissants de l'Union européenne.

 

 

Donc aujourd'hui, un citoyen de l'Union Européenne, ne parlant pas français, habitant en France depuis au moins 6 mois, peux voter aux élections municipales (et européenne) en France. ( voir ICI )

Une personne de nationalité non communuautaire (en dehors de l'Europe), habitant, travaillant, payant ses impôts en France, et cela depuis de nombreuses années et n'ayant pas souhaité prendre la nationalité française, ne peux pas voter aux même élections. 

Je trouve ainsi logique que les personnes vivant en France et n'étant pas ressortissant de l'UE, vivant en France depis plus de 5 ans, puissent voter aux élections municipales.


 

Concernant Nicolas Sarkozy, en 2005, il était favorable au droit de vote des étrangers aux élections municpales :


 

 

Aujourd'hui c'est un tout autre discours :


 

 

A lire :

Droit de vote des étrangers, le triple mensonge de Sarkozy.

Le droit de vote des étrangers, vieille promesse du PS devenu argument UMP



 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans PS
commenter cet article

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé près de Rouen.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "A Gauche pour Gagner !" à l'occasion du dernier congrès du Parti socialiste.

 

Secrétaire de la section PS de Pavilly.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr