Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 16:00



Portée par le duo Kobe Bryant-Shaquille O'Neal, les deux anciens compères faisant le spectacle et signant 23 et 17 points pour des retrouvailles saluées par un titre de co-MVP, la conférence Ouest a aisément dominée le 58e All-Star Game, s'imposant 146-119. La faute, notamment, à un secteur intérieur par trop déficient à l'Est.
Quant à Tony Parker, il a pleinement profité de l'évènement avec 14 points à 7 sur 11 aux tirs.

Après un début de rencontre à l'avantage de la conférence Est, le 58e All-Star Game a tourné à une démonstration de force de la conférence Ouest, cette dernière l'emportant aisément 146-119. Car si Kobe Bryant a terminé meilleur marqueur du match avec points 27 points, le secteur intérieur de la conférence ouest était bien trop fourni pour permettre à l'Est de rivaliser, leurs extérieurs ne parvenant à sauver le coup. Derrière Bryant, Shaquille O'Neal a fait le spectacle avec 17 points en seulement 11 minutes, Amare Stoudemire suivant avec 15 points devant Tony Parker et Pau Gasol, 14 points chacun. A l'est, Dwyane Wade, LeBron James et Paul Pierce ont inscrit 18 points chacun.

Feuille de match du All-Star Game 2009 ici


Vidéos du Concours de Dunk qui a vue la victoire de Nate Robinson (Knicks) face au tenant du titre Dwight Howard (Magic) :


Nate Robinson






Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Sport
commenter cet article
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 07:00



D'après : http://sports.nouvelobs.com/



Willy Sagnol a annoncé qu'il mettait un terme à sa carrière de joueur. Presque dans l'anonymat. Blessé au tendon d'Achille depuis de longs mois, l'arrière droit du Bayern Munich aura été sélectionné à 58 reprises en équipe de France.


Triste fin pour Willy Sagnol, qui vient d'annoncé sa retraite sportive. Parce qu'elle s'est décidée par la force des choses, des suites d'une blessure au tendon d'Achille qui, de son propre aveu, "ne guérira pas". Mais aussi parce que le désormais ex-arrière droit du Bayern Munich l'a annoncée presque dans l'anonymat, au détour de quelques furtives questions sur le plateau du Canal Football Club, sur Canal+. Qu'importe la chute, le livre de sa carrière est fourni de titres. C'est ce qui compte pour lui et ce qui restera dans les mémoires.

Son dernier match, l'ancien Monégasque l'aura vécu avec le maillot de l'équipe de France sur les épaules, à l'Euro 2008 contre les Pays-Bas (1-4). Un échec. Car depuis, son tendon d'Achille lui a joué des tours. "J'ai été en déplacement toute cette semaine pour essayer de trouver le docteur ou le professeur capable de trouver la solution, explique-t-il. Malheureusement, je dois me rendre à l'évidence, cette blessure ne guérira pas et l'opération n'est pas possible, donc c'est l'arrêt de ma carrière." Une carrière débutée à l'AS Saint-Etienne en 1995, et poursuivie à l'AS Monaco (1997-2000), où il aura conquis un titre de champion de France avant de s'envoler pour le Bayern Munich, club qu'il n'a jamais quitté.

Et pour cause, c'est en Allemagne que Willy Sagnol a complété son palmarès: cinq titres de champion d'Allemagne, quatre coupes nationales, une Ligue des champions, une Coupe intercontinentale et une Supercoupe d'Europe. Des souvenirs enterrés aujourd'hui. "Ça fait déjà sept mois que j'ai été opéré et la douleur est encore quotidienne. Même marcher est difficile alors évoluer sur un terrain... C'est une décision réaliste. Les médecins ont pris leur décision, ils ont tout essayé et je les en remercie, mais malheureusement, il n'y avait pas d'issue possible", ajoute-t-il. Sa retraite n'est pas une surprise, puisque le président du club bavarois, Karl-Heinz Rummenigge, l'avait clairement laissée entendre il y a déjà une semaine.

Domenech: "Dommage de le perdre comme ça, sans qu'il n'ait pu être fêté..."

Ce qui manquera dans la vitrine du défenseur, c'est un titre majeur avec les Bleus. Malgré cinquante-huit sélections à son actif, Willy Sagnol n'a pu décrocher que deux Coupes des confédérations et un titre de vice-champion du monde, en 2006. "Il a été un grand joueur, retient Raymond Domenech, le sélectionneur national. C'est dommage de le perdre comme ça, sans qu'il n'ait pu être fêté. Je suis ému pour lui parce que s‘arrêter de cette façon, ça fait quelque chose..." Surtout à un âge, 31 ans, où d'autres sont encore en jambes. "De l'ensemble de ma carrière, il restera une belle aventure humaine à travers les différents clubs que j'ai pu connaître et aussi durant ma carrière en équipe de France. C'est ce qui me guidera dans le reste de ma vie", relativise l'intéressé.

Un avenir dans lequel ne s'inscrit pas l'AS Monaco, même si Willy Sagnol a conservé des liens forts avec le club de la Principauté. "Oui, j'ai rencontré le président, Jérôme De Bontin, admet-il d'ailleurs. Mais il ne serait pas très opportun d'avancer plus dans ce projet-là. Monaco est dans une situation actuellement qui fait que l'arrivée de Willy Sagnol ne serait pas une bonne solution. Je vais prendre un peu de temps pour moi, avec ma famille et mes trois enfants, essayer de passer le plus de temps avec eux. Même si ce n'est plus sur le terrain, il y a encore de belles choses qui m'attendent." Dans le milieu du football ou ailleurs.

Après Lilian Thuram, Sagnol aura été certainement le deuxième meilleur arrière droit de l'histoire de l'équipe de France.
Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Sport
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 12:00





Au terme d'un match parfaitement maîtrisé devant (et chez) les Croates (24-19), les Bleus ont ajouté hier le titre mondial à leur titre olympique.

Dans une quasi indifférence médiatique, "les Experts" comme sont surnomés les joueurs de l'équipe de France de Handball ont ainsi remporté leur 3e titre de Champion du Monde.

Cinq mois après son sacre à Pékin, la France est devenue hier championne du monde, en battant la Croatie 24-19 (11-12 à la mi-temps) en finale à Zagreb. Les Bleus réalisent ainsi le doublé jeux Olympiques et championnat du monde. Il s'agit du troisième titre mondial des Français, après ceux de 1995 et 2001. Ils ont également été champions d'Europe en 2006.

« On avait bien préparé cette rencontre », a dit Claude Onesta, le coach qui est désormais l'entraîneur français le plus titré tous sports confondus, puisqu'il était du sacre européen en 2006 avant de décrocher l'or à Pékin puis à Zagreb. « On s'était dit qu'il fallait prendre l'avantage dans le dernier quart d'heure et les tordre dans les derniers moments. Mais on n'arrive pas toujours à faire ce que l'on a prévu. »

Les Français y sont parvenus hier en entrant dans l'histoire de leur sport, au terme d'une finale entre les deux meilleures équipes de handball du monde.


D'après l'article de Paris-Normandie
Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Sport
commenter cet article
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 09:00



Fort de sa meilleure saison statistique, le français Tony Parker participera le 15 février prochain à Phoenix au  All Star Game pour la troisième fois après les éditions de 2006 et 2007.
Le meneur des San Antonio Spurs a en effet été sélectionné par les coaches NBA.
Une sélection attendue puisque le Français affiche ses meilleures moyennes de carrière avec 20,5 points et 6,5 passes de moyenne.

 

Après avoir été oublié par les coaches de la Ligue la saison passée, la faute à une blessure l'ayant éloigné des parquets au mauvais moment, Tony Parker fait donc son grand retour au match des étoiles.
N’étant pas dans le cinq majeur de la Conférence Ouest qui est composé suite aux votes des fans, le Français a cette saison mis toutes les chances de son côté.
En témoigne ses 20,5 points à 50% de réussite aux tirs et ses 6,5 passes de moyenne ajouté à des coût d’éclat comme ses 55 points face aux Wolves.

 


Liste des joueurs sélectionné pour participer au All Star Game 2009 à Phoenix :


 

Conférence Ouest 

 

Cinq des fans :

 

Chris Paul (Hornets), Kobe Bryant (Lakers), Amare Stoudemire (Suns), Tim Duncan (Spurs), Yao Ming (Rockets)

 

Remplaçants :

 

Chauncey Billups (Nuggets), Tony Parker (Spurs), Brandon Roy (Blazers), David West (Hornets), Dirk Nowitzki (Mavs), Shaquille O’Neal (Suns) et Pau Gasol (Lakers)

 

 

Conférence Est

 

Cinq des fans :

 

Allen Iverson (Pistons), Dwyane Wade (Heat), LeBron James( Cavs), Kevin Garnett (Celtics) et Dwight Howard (Magic)

 

Remplaçants :

 

Devin Harris ( Nets), Jameer Nelson  (Magic), Joe Johnson (Hawks), Paul Pierce (Celtics),  Rashard Lewis (Magic), Danny Granger (Pacers), et Chris Bosh (Raptors)






Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Sport
commenter cet article
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 18:56
















Déjà élu meilleur joueur de la Bundesliga, Franck Ribéry est sacré meilleur joueur français de l'année par France Football. Déjà primé l'an dernier par FF, le milieu offensif du Bayern Munich réalise le doublé comme l'avaient notamment réalisé auparavant Zinédine Zidane (1998, 2002), Jean-Pierre Papin (1989, 1991) et Michel Platini (1976, 1977). Avec 148 points, l'accélérateur de particules bavarois devance Karim Benzema (122 pts), Yoann Gourcuff (50), Nicolas Anelka et Jérémy Toulalan (40).

Pour la première fois de sa carrière, Arsène Wenger a été désigné entraîneur français de l'année par le jury réuni par France Football composé de ses pairs. L'entraîneur d'Arsenal l'emporte avec 73 points et devance Laurent Blanc (62). Wenger succède à Pablo Correa, lauréat ces deux dernières années.


JOUEURS : LE CLASSEMENT 2008

1. Franck Ribéry (Bayern Munich), 148 points
2. Karim Benzema (Lyon), 122 pts
3. Yoann Gourcuff (Milan AC, puis Bordeaux), 50 pts
4. Nicolas Anelka (Chelsea), 40 pts
Jérémy Toulalan (Lyon), 40 pts
6. Patrice Evra (Manchester United), 25 pts
7. Thierry Henry (FC Barcelone), 24 pts
8. Steve Mandanda (Marseille), 18 pts
9. Steve Savidan (Valenciennes, puis Caen), 12 pts
10. Philippe Mexès (AS Roma), 5 pts


Lien : http://www.lequipe.fr/
Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Sport
commenter cet article
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 12:20


Le basketteur Français Boris Diaw, qui évoluait avec les Phoenix Suns, a été échangé en compagnie de plusieurs autres joueurs aux Charlotte Bobcats, dans le Championnat nord-américain de basket (NBA). Phoenix a ainsi envoyé Diaw, Raja Bell et Sean Singletary à Charlotte en retour de Jason Richardson, Jared Dudley et d'un choix de deuxième tour de la draft 2010. Le Français connaît ainsi sa troisième équipe NBA après les Atlanta Hawks et les Phoenix Suns.


Le polyvalent désormait joueur des Bobcats, avait effectué sa meilleure saison NBA avec les Suns en 2005-2006 quand il avait remplacé l'intérieur Amare Stoudemire, blessé, et avait cumulé 13,3 points de moyenne, 6,9 rebonds et 6,2 passes obtenant également le titre de Most Improved Player (joueur ayant le plus progressé).

Ce transfert fait quitter au français une équipe régulièrement qualifiée pour les phases finales des Playoffs pour une jeune formation actuellement de bas de tableau.

L'ancien Palois avait vu son temps de jeu fondre (comme ses statitiques) devant les prestations d'Amare Stoudemire et était notamment barré par le vétérant aillier Gran Hill.

Point positif, son temps de jeux devrait être en hausse chez les Bobcast qui possèdent une équipe jeune avec notamment leur star, l'intérieur Emeka Okafor mais aussi l'extérieur Gérald Wallace et les meneurs Raymond Felton et le rookie D.J. Augustin sans oublier le jeune rookie Français, le pivot Alexis Ajinca.

Diaw aura à coup sur sa chance et l'occasion de montrer tout son talent dans cette équipe dont Michael Jordan est l'un des principaux actionnaires. Ses statistiques actuelles, à savoir 8,3 points, 4 rebonds et 2 passes de moyenne en 24 minutes de jeu devraient ainsi être en net progressions durant les semaines à venir.

Le numéro 3 (numéro qu'il portait à Phoenix) étant déja pris par Gérald Wallace, il devrait porter le numéro 13, numéro qu'il avait lors de ses premières saisons NBA à Atlanta et qu'il avait du laisser à Phoenix, celui-ci étant déja porté par le double MVP (2005 et 2006), le meneur canadien Steve Nash.

En engageant Jason Richardson, Phoenix reçoit un bon scoreur, qui tourne à 18,8 points de moyenne depuis le début de sa carrière. Mais en contre-partie, outre Diaw, ils perdent l'un de leurs meilleurs défenseurs et tireur à trois points en la personne de Raja Bell, qui avait à 32 ans effectué toute sa carrière chez les Suns.
Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Sport
commenter cet article
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 08:19



Sans grande surprise, Cristiano Ronaldo a reçu ce mardi le Ballon d'Or France Football du meilleur joueur de l'année 2008. Une récompense qui couronne la saison hors norme du Portugais, vainqueur de la Ligue des champions et de la Premier League avec Manchester United. Il devance Lionel Messi et Fernando Torres, succédant au palmarès à Kaka.


Les 96 jurés réunis par France Football ont massivement récompensé la présence de Cristiano Ronaldo en Ligue des champions, sa régularité exceptionnelle en Championnat d'Angleterre, et ses buts somptueux. Cristiano Ronaldo est en effet un footballeur hors pair : imperméable à la pression psychologique, athlétique, technique évidemment, malin, orfèvre dans l'art décisif du contre-pied et doté d'un incroyable capacité d'accélération. A cela, il ajoute une vision collective du jeu, l'aptitude de la passe décisive et renversante, et aussi l'efficience sur les coups de pied arrêtés. Au cours de la saison 2006-07, le Portugais avait inscrit vingt-huit buts toutes compétitions confondues, en club comme en sélection. Lors de la saison 2007-08, son total est monté à quarante-six unités, faisant de lui le meilleur buteur de Premier League (31 buts) et de la Ligue des champions (8 buts).

Héritier de Law, Bobby Charlton et Best, sacrés Ballon d'Or sous les couleurs de Manchester United, successeur d'Eusebio et de Figo, les deux seuls Portugais jusqu'à présent distingués, Cristiano Ronaldo (23 ans) n'est pas le plus jeune lauréat de l'histoire, « distinction » qui revient à un autre Ronaldo, le Brésilien, qui accusait tout juste vingt et un ans, en 1997, pour son premier trophée.



1. Cristiano Ronaldo (Portugal, Manchester Utd), 446 points

2. Lionel Messi (Argentine, FC Barcelone), 281 pts

3. Fernando Torres (Espagne, Liverpool), 179 pts

4. Iker Casillas (Espagne, Real Madrid), 133 pts

5. Xavi Hernandez (Espagne, FC Barcelone), 97 pts

6. Andreï Archavine (Russie, Zénith St-Pétersbourg), 64 pts

7. David Villa (Espagne, Valence CF), 55 pts

8. Kaka (Brésil, Milan AC), 31 pts

9. Zlatan Ibrahimovic (Suède, Inter Milan), 30 pts

10 Steven Gerrard (Angleterre, Liverpool), 28 pts

11. Marcos Senna (Espagne, Villarreal),16 pts.

12. Emmanuel Adebayor (Togo, Arsenal), 12 pts.

13. Wayne Rooney (Angleterre, Manchester United), 11 pts.

14. Sergio Agüero (Argentine, Atletico Madrid), 10 pts.

15. Frank Lampard (Angleterre, Chelsea), 8 pts.

16. Franck Ribéry (France, Bayern Munich), 7 pts.

17. Samuel Eto'o (Cameroun, Barcelone), 6 pts.

18. Gianluigi Buffon (Italie, Juventus Turin), 5 pts.

19. Michael Ballack (Allemagne, Chelsea), Cesc Fabregas (Espagne, Arsenal), 4 pts.

21. Didier Drogba (Côte d'Ivoire, Chelsea), Sergio Ramos (Espagne, Real Madrid), Nemanja Vidic (Serbie, Manchester United), 3 pts.

24. Edwin van der Sar (Pays-Bas, Manchester United), Ruud van Nistelrooy (Pays-Bas, Real Madrid), 2 pts.

Non cités : Karim Benzema (Lyon), Pépé (Real Madrid), Luca Toni (Bayern Munich), Rafael van der Vaart (Real Madrid), et Youri Zhirkov (CSKA Moscou).


D'après francefooball.fr

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Sport
commenter cet article
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 00:00



Le 2 décembre prochain sera dévoilé le nom du 53e Ballon d‘Or 2008 qui succédra à Kaka, le brésilien du Milan AC. Le portugais Cristiano Ronaldo auréolé d’un titre de Champion d’Angleterre et de la Ligue des Champion avec Manchester United part favoris dans la course à celui-ci.

 

Je pense que le top 5 sera composé de :

 

1 – Cristiano Ronaldo

2 – Lionel Messi

3 – Xavi

4 – Iker Casillas 

5 – Fernando Torres

 

 

De mon côté je voterai pour la Ballon d’or 2008 en faveur d’Iker Casillas le gardien du Réal Madrid, champion d’Espagne et champion d’Europe des nations.

En deuxième position je placerai Cristiano Ronaldo auteur d’une très belle saison avec Manchester United.

En troisième, le barcelonais Xavi, meilleur joueur du dernier Euro.

En quatrième, Lionel Messi, superbe joueur, Champion Olympique avec l’argentine lors des derniers Jeux Olympiques.

En cinquième, Fernando Torres, unique buteur de la dernière finale de l’Euro.

 

 

Voici la liste des trente nommés pour le Ballon d'Or France Football 2008. A noter l'absence des anciens vainqueurs comme Ronaldinho ou Fabio Cannavaro et la présence de deux français Karim Benzema et Frank Ribéry.

 

La liste par ordre alphabétique

Emmanuel Adebayor (Arsenal), Togo.
Sergio Agüero (Atletico
Madrid), Argentine.
Andreï Archavine (Zénith Saint-Pétersbourg), Russie.
Michael Ballack (
Chelsea), Allemagne.
Karim Benzema (
Lyon), France.
Gianluigi Buffon (Juventus Turin), Italie.
Iker Casillas (Real
Madrid), Espagne.
Cristiano Ronaldo (Manchester United), Portugal.
Didier Drogba (Chelsea), Côte d'Ivoire.
Samuel Eto'o (FC Barcelone), Cameroun.
Cesc Fabregas (Arsenal), Espagne.
Fernando Torres (Liverpool FC), Espagne.
Steven Gerrard (Liverpool FC), Angleterre.
Zlatan Ibrahimovic (Inter Milan), Suède.
Kakà (Milan AC), Brésil.
Frank Lampard (Chelsea), Angleterre.
Lionel Messi (FC Barcelone), Argentine.
Pepe (Real Madrid), Portugal.
Franck Ribéry (Bayern Munich), France.
Wayne Rooney (Manchester United), Angleterre.
Marcos Senna (Villarreal), Espagne.
Sergio Ramos (Real Madrid), Espagne.
Luca Toni (Bayern Munich), Italie.
Edwin van der Sar (Manchester United), Pays-Bas.
Rafael van der Vaart (Hambourg SV puis Real Madrid), Pays-Bas.
Ruud van Nistelrooy (Real Madrid), Pays-Bas.
Nemanja Vidic (Manchester United), Serbie.
David Villa (Valence CF), Espagne.
Xavi (FC Barcelone), Espagne.
Youri Zhirkov (CSKA Moscou), Russie.

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Sport
commenter cet article
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 15:30



Le défenseur Lilian Thuram, 36 ans, recordman de sélections en équipe de France (142), a annoncé l'arrêt de sa carrière à 36 ans, même si la malformation cardiaque dont il souffre n'est pas aussi grave que prévu.


"On avait détecté quelque chose sur le plan médical, mais ce n'est pas le cas, même si il y a quelque chose, mais il y a aussi des aspects familiaux qui entrent en compte, je voulais être le Maldini du PSG, mais ça ne va pas être possible, c'est triste d'arrêter sa carrière comme ça", a ajouté le joueur.

"Tutu", arrivé en fin de contrat avec Barcelone, était sur le point de s'engager avec le Paris SG fin juin, mais avait finalement dû renoncer en raison d'une "malformation cardiaque" détectée lors de la visite médicale de routine.

Cette nouvelle avait surpris et fait beaucoup de bruit. Comment se fait-il que Thuram, en dix-huit ans de carrière (Monaco, Parme, Juventus, Barcelone), n'ait jamais été alerté d'un quelconque problème, et que le staff médical de l'équipe de France notamment n'ait rien décelé lors des tests médicaux avant l'Euro-2008?

Le professeur Gérard Saillant avait précisé fin juin que cette "hypertrophie" du coeur était une maladie "évolutive", qui plus est, assez dure à détecter.

Thuram a expliqué lors d'une conférence de presse vendredi au Parc des Princes que ce n'était pas exactement cette "maladie" qui avait été détectée, mais que son coeur restait "épais".

"Il n'y avait rien à détecter avant, j'avais un coeur assez musclé et puis avec le temps... Mais je suis déjà content de savoir que je n'avais pas cette maladie", a encore commenté vendredi "Tutu".

Le joueur avait déjà mis fin à sa carrière internationale, comme prévu, au soir du 17 juin, à l'issue du dernier match de l'équipe de France lors de l'Euro-2008, après une défaite contre l'Italie (2-0), lors de l'ultime match du premier tour.

Thuram n'avait même pas pu jouer ce match, écarté sur un choix de Raymond Domenech qui avait préféré titulariser Eric Abidal à son poste dans la charnière centrale. Il reste donc sur un dernier match cauchemar avec les Bleus, le naufrage 4-1 contre les Pays-Bas pour leur deuxième match de poule.

Ce Guadeloupéen quitte donc les terrains par la petite porte après une immense carrière, avec, entre autres, un titre de champion du monde 1998, et un de champion d'Europe 2000.

Dans l'esprit du public français, il restera cette image du 8 juillet 1998, celle d'un incroyable doublé contre la Croatie en demi-finale du Mondial. Deux buts qui avaient laissé le joueur agenouillé, un doigt sur la bouche, perplexe autant qu'estomaqué. L'arrière droit (à l'époque) des Bleus n'y croyait pas lui-même. L'image fit le tour du monde.

Thuram, ce sont aussi des grands clubs: Monaco, Parme, la Juventus et Barcelone.

"Tutu", c'est aussi celui qui incarnait l'âme des Bleus et sa conscience politique, au même titre que Patrick Vieira (toujours en activité en club et en sélection). Les autre joueurs, comme William Gallas, l'appelaient le "grand frère".

Thuram fut des rares sportifs français de renom à s'engager dans la sphère citoyenne et politique. Il invita au Stade de France des squatters de Cachan (avec Vieira), ou s'indigna encore des propos de Nicolas Sarkozy ("racailles" et "kärcher") puis dénonça sa "vision raciale" pendant la campagne présidentielle de 2007.

Il rendit également un vibrant homme au poète et homme politique Aimé Césaire lors de son décès.

Pour son futur, le désormait ancien défensseur des bleus, c'est vu proposé par Jean-Pierre Escalettes, le président de la Fédération française de football, d’occuper un poste au sein du conseil fédéra

Le 13 décembre prochain, le nouveau retraité devra donc présenter sa candidature devant l’assemblée fédérale et, s’il est élu, succéder à Michel Platini dans le siège réservé pour le sportif de haut niveau.

 

D'après un article trouvé sur :  http://news.fr.msn.com

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Sport
commenter cet article
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 19:30
Résumé Finale France-Brésil 1998 Coupe du Monde


Il y a 10 ans l’équipe de France de footbal remportait une victoire historique 3-0 face au Brésil en Finale de la coupe du monde 1998 qui se déroulait sur son sol. A l’époque je venais d’avoir 18 ans et cette victoire reste avec celle de l’Euro 2000 mon plus beau souvenir sportif. Retour sur ce moment inoubliable.

La 16e édition de la Coupe du monde de football s’est déroulée en France du 10 juin au 12 juillet 1998. A cette occasion le Brésil champion du monde en titre remettait son titre en jeux. La Coupe du monde 1998 a inauguré une nouvelle formule avec 32 pays et le But en or à partir des 1/8 de finale dont le principe etait simple, à savoir le 1er qui marque pendant la prolongation gagne le match. Depuis ce principe a été abandonné.

Après un premier tour relativement facile pour l’équipe de France où elle domina facilement l’Afrique du Sud (3-0) ; l’Arabie Saoudite (4-0 avec un carton rouge pour Zidane suite à un mauvais geste qui le priva des 1/8 de finale) puis avec une équipe bis face au Danemark (2-1), le Bleus atteignirent le second tour de leur Mondial.

Le 1/8 de finale qui les opposa au Paraguay du fantasque gardien Chilavert fut vraiment un moment difficile car il fallut attendre la prolongation pour que le libéro des Bleus, Laurent Blanc, ne mette le ballon au fond des filets et envoi ainsi la France au tour suivant.

Le 1/4 de finale face à l’Italie fut vraiment très sérré et ce n’est qu’aux tirs aux but que la France arracha sa qualification. Durant ce match j’ai eu deux grosses frayeurs : pendant la prolongation où Roberto Baggio frôla la lucarne de Barthez et lorsque le pénalty de Lizarzu fut stoppé par le gardien Italien.

La demi-finale opposa la France à une surprenante équipe de Croatie qui s’était défaite (3-0) des Allemands au tour précédent. En début de seconde période, le croate Davor Suker (meilleur buteur du Mondial) inscrivit un but suite à une erreur de Lillian Thuram, Thuram qui vécu ensuite un vrai moment de grace en inscrivant coup sur coup deux buts qui envoyèrent la France en finale. Un grand, un très grand moment de sport malheuresement gaché par la simulation d’un joueur croate (Slaven Bilic), provoquant ainsi l’expulsion de Laurent Blanc, le privant de la finale.

France-Brésil, la finale de rêve eut lieu le 12 juillet 1998 au Stade de France. Ce match fut dominé par les français avec un génial Zinedine Zidane qui inscrivit deux buts de la tête devenus mytiques, avant qu’Emmanuel Petit ne marque le troisième but dans les arrêts de jeux.
Et un et deux et trois zéro, toute la france célébra ces héros, cette équipe de france "black-blanc-beur" qui est entrée dans la légende ce 12 juillet 1998.

L-equipe-Pour-l-eternite-coupe-du-monde-1998.JPG

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans Sport
commenter cet article

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé près de Rouen.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "A Gauche pour Gagner !" à l'occasion du dernier congrès du Parti socialiste.

 

Secrétaire de la section PS de Pavilly.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr