Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 12:00

L'UMP va devoir payer plusieurs de milliers d'euros pour avoir utilisé une chanson dont elle n'avait pas les droits dans une vidéo diffusée sur internet.

En effet, le désormais célèbre "Lip dub" , des jeunes UMP, ces derniers ont utilisé cette chanson où des ministres UMP dansent et chantent en play-back une version de la chanson "Tous ceux qui veulent changer le monde" interprétée par la chanteuse québécoise Marie-Mai, sans l'accord de sa maison de disques.

L'UMP va ainsi devoir payer les droits comme le parti l'aurait dû, ce montant devrait être proche des 32.500 euros versés par l'UMP en avril 2009 pour avoir utilisé frauduleusement la musique du groupe américain MGMT lors de réunions publiques.

Après avoir fait passé la loi Hadopi ça la fiche quand même un peu mal pour l'UMP !


source : http://www.paris-normandie.fr

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 21:38
Pas encore lancé officiellement, le lip dub des Jeunes de l'UMP suscite déjà un buzz sur internet.

Un lip dub, est une vidéo réalisée d'un seul plan où des acteurs chantent en playback sur une musique.

Ce clip, qui met en scène plusieurs ministres (Rama Yade, Christine Lagarde ou Xavier Darcos), doit être lancé officiellement, demain, le vendredi 11 décembre, lors d'une soirée organisée par les jeunes de l'UMP.

Mais une vidéo pirate circule déjà sur la Toile. Relayée par Guy Birenbaum, elle a été diffusée dans le "Sarko Info" de BFM TV :

(Source: "Sarko Info" de BFM TV)


Benjamin Lancar, le président des Jeunes de l'UMP a dit sur lepost.fr que "250 jeunes du parti ont oeuvré à sa réalisation, qui a nécessité 500 heures de travail."

...



Partager cet article

Repost0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 21:38

 

Hervé de Charette a regretté la «réforme arrêtée à mi-chemin» des collectivités locales et son modede scrutin, «violence faiteau peuple».


Hervé de Charette, 71 ans, député du Maine-et-Loire, ex-vice-président de l'UDF, ancien ministre des affaires étrangères d'Alain Juppé (1995-1997) et proche de Valéry Giscard d'Estaing a décidé de quitter l'UMP. Il quitte un parti qu'il trouve "trop à droite"

Le départ de l'UMP de Hervé de Charette n'est sans doute pas étranger aux discussions qu'il mène actuellement avec le Nouveau Centre, partenaire de l'UMP issu de l'ex UDF.

Je suis au moins d'accord avec une chose, c'est que l'UMP est trop très à droite !




Partager cet article

Repost0
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 12:00
envoyé par zap-tele


On connaissait la passion de Sarkozy pour les USA, mais là ça dépasse tout !

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 20:32

Nouveau projet du gouvernement : taxer les indemnités d'accidents du travail !
Annonce confirmée par Nicolas Sarkozy.

La droite ne doute décidemment de rien. A défaut de taxer les bonus de certains banquiers ou de limiter les salaires indécents de certains grands patrons, l'UMP de Sarkozy préfère s’en prendre aux salariés en arrêt de travail !

En effet, la majorité souhaite déposer un amendement lors du prochain débat sur le budget 2010 avec l’idée d’inclure les indemnités journalières des accidentés du travail dans les revenus à déclarer pour l’imposition sur le revenu. Cette nouvelle recette devrait rapporter entre 150 et 250 millions d’euros.

Jean-François Copé, le "patron" des Députés UMP à l'Assemblée nationale a estimé qu'il n'y avait pas de raison de ne pas taxer l'indemnité d'accident du travail puisque celle pour les arrêts maladie et le chômage l'étaient.

Ce qu’oublie le député Copé et ses amis, est qu’il ne s’agit pas là de revenus, mais d’une indemnité qui vient couvrir un préjudice subi par les salariés concernés, indemnité qui ne couvre d'ailleurs pas toujours l’intégralité du salaire perdu.

Au lieu de s’attaquer une fois encore aux salariés, l’UMP devrait d'abord s'occuper de certaines niches fiscales scandaleuses comme celle de “retraites chapeaux” de certains grands patrons.

Tant que nous y sommes, comme le dit le blogueur Marc Vasseur, Copé aurait pu faire preuve d’un peu plus d’audace "En taxant les familles des suicidés au travail… "


 

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 13:55


Lors d'une réunion du bureau de l'UMP Gironde, l'unanimité s'est dégagée contre la candidature de Bernard Laporte, l'ex-ministre des sports.


Les oreilles de Bernard Laporte doivent siffler. L'annonce de sa candidature sur la liste Darcos aux régionales a suscité bien des remous, tant chez les édiles du mouvement que chez les militants.

Bernard Laporte a été déclaré candidat non grata par la voix du président de l'UMP Gironde, l'ancien Premier ministre Alain Juppé. Imposé et soutenu par l'Elysée, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France de rugby se voit donc écarter par le maire de Bordeaux qui s'apppuie sur les "impressions recueillies" sur le terrain auprès des militants et des élus.

Néanmoins rien n'est perdu pour Bernard Laporte car son sort dépend de la position que prendra l'Elysée. Si Nicolas Sarkozy persiste, "on ne pourra guère lutter", reconnaît-on dans l'entourage d'Alain Juppé.

Premier élément de réponse, le 13 octobre, à Paris, lors de la première audition de l'UMP Gironde par la commission d'investiture.

Bernard Laporte, quand on lui ferme la porte, il rentre par la fenêtre. Sur ce coup là je comprend Alain Juppé, c'est un vrai boulet avec ses affaires et ses maladresses ce Laporte. Mais comme c'est ami de notre chèr président il ne serait pas étonnant de le retrouver sur la liste UMP pour les Régionales en Aquitaine. Ce n'est pas gagner pour la droite, déja qu'avec Darcos tête de liste, ça ne sent pas la victoire. Tant mieux pour la gauche !



Source: Journal Sud Ouest

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 13:55



 

Rachida Dati aurait insulté un de ses collègues UMP du parlement européen, à Strasbourg, selon l'envoyé spécial de France Inter repris par le Nouvel Obs.com.

La nouvelle élue du parlement européen, Rachida Dati, a insulté l'eurodéputé UMP Jean Paul Gauzès au cours d'une réunion interne du Parti populaire européen. L'ancienne ministre de la Justice a reproché Jean Paul Gauzès d'avoir convoité la rédaction d'un rapport sur les fonds spéculatifs, qu'elle-même souhaitait se voir attribuer ...

Selon France Inter, les collègues de Rachida Dati lui auraient alors proposé un autre rapport. Mais elle aurait refusé et aurait même voté contre Jean-Paul Gauzès, considéré comme le spécialiste du groupe du PPE en économie.
Pourtant, "tous les collègues étaient d'accord", déclare Jean-Paul Gauzès à France 2.

Finalement, le service de presse du groupe parlementaire a fait savoir que le PPE "a finalement confié à Rachida Dati le suivi d'un rapport 'sur la proposition de Règlement concernant le programme européen d'observation de la Terre (GMES)'".

Ce premier caprice strasbourgeois de Rachida Dati montre que l'ancienne Garde des Sceaux est vraiment déplaçé.

 

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 11:00

Au suivant !

C'est ce que l'on risque d'entendre si l'on souhaite se faire vacciner contre la grippe A. En effet, une circulaire daté du 21 août 2009, cosignée par les ministres Brice HORTEFEUX et Roselyne BACHELOT précise les modalités de la vaccination en masse celle-ci : "30 injection par heure et par agent vaccinateur".

L'acte d'injection sera découpé entre trois personnes (étudiants en médecine ou élèves infirmiers supervisés par une infirmière) : une qui prépare les injections, soit 2 flacons à mélanger pour préparer 10 seringues, une qui fait l'injection, une autre qui assure la "traçabilité", le produit des deux injections nécessaires au vaccin doit venir du même labo et le numéro du lot est essentiel si des patients souffrent d'effets secondaires.

Pour Thierry Amouroux, secrétaire général du Syndicat national des profesionnelles infirmiers (SNPI CFE-CGC) "on est totalement hors des clous. Selon les bonnes pratiques, c'est la même personne qui doit préparer, injecter et noter ce que'elle fait."

Les français sont-ils du bétail ? notre zélé Ministre de l'intérieur et sa collègue de la santé en donnent l'impression.


Partager cet article

Repost0
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 14:04



Tandis que la droite fait bloc autour de Brice Hortefeux, plusieurs témoignages viennent confirmer l’indécence des propos du Ministre de l'intérieur.


Parmi les témoins à charge contre Hortefeux, l’ancien Ministre Azouz Begag. Celui a qui Hortefeux avait lancé un cinglant « Allez dégage fissa, fissa » parce qu’il se trouvait un peut trop près de lui raconte : pour lui cela ne fait aucun doite, la vidéo nous apprend qu’ Hortefeux « est un menteur ». Et Begag poursuit : «  Ce n’est pas la première fois que j’entends des mots aux relents de colonialisme de la bouche de Brice Hortefeux. Cette réalité, je l’ai connue lorsque j’étais au gouvernement ».

 

La liste des « victimes » des dérapages verbaux d’Hortefeux est longue : Fadela Amara “qui est (selon lui) une compatriote – comme ce n’est pas forcément évident, je le précise”.

 

Les immigrés ensuite, invité de Guy Lagache dans “Capital”, sur M6, alors qu'il était ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement, celui-ci a dû réagir à différents reportages analysant les répercussions économiques de l’immigration clandestine et de sa maîtrise. Sur le plateau, le journaliste lui demandait s’il y aura “toujours des sans-papiers sur le territoire français“, il répond : “Si vous rêvez d’une société idéale dans laquelle il n’y aurait que des citoyens honnêtes, propres et s’agissant des immigrés, que ce soit uniquement des immigrés dévoués… ».

 

Et évidemment ses derniers propos où après avoir pris la pose aux côtés de Jean-François Copé et d'Amine Benalia-Brouch, un militant UMP, une autre militante s'exclame, parlant d'Amine: «Il mange du cochon et il boit de la bière», ce à quoi Brice Hortefeux rétorqua : «Il ne correspond pas du tout au prototype...» avant d'ajouter: «Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes.»

 

Pour en savoir plus ….

Ou encore

 

source : http://www.ps76.fr

 

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 15:00


Sur cette vidéo que s'est procurée "Le Monde", le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, a posé pour la photo en compagnie d'un jeune militant, samedi 5 septembre lors de l'université d'été de l'UMP, à Seignosse dans les Landes.

Alors que M. Copé taquine M. Hortefeux sur le fait qu'il est auvergnat, des personnes non visibles sur les images discutent, disant notamment : "c'est l'intégration", "lui, il parle arabe" ou encore "il mange du cochon, il boit de la bière". M. Hortefeux remarque: "Il ne correspond pas du tout au prototype alors". Tandis qu'une femme lui dit: "C'est notre petit Arabe", le ministre poursuit: "Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes".


Le ministre de l'Intérieur a pris à plusieurs reprises la parole pour expliquer en quoi ses propos n'avaient rien de raciste. Problème: ce qui est visible sur la vidéo lui donne tort.

L'entourage du ministre affirme que celui-ci "fait référence au nombre de clichés déjà pris avec des Auvergnats", après qu'il eut été "assailli" de demandes de la part de ces derniers pour poser avec eux.

Faux : Sur la vidéo, on peut entendre que la conversation ne porte plus sur les Auvergnats mais bien sur l'origine du militant. Ainsi, un participant parle de l'intégration, un autre affirme qu'il (le militant) parle arabe. Enfin, juste avant que Brice Hortefeux ne prononce sa fameuse phrase ("Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes. Allez, bon courage…"), on entend une femme dire "c'est notre petit arabe".
Il n'est donc plus du tout question des Auvergnats ici.

Selon Xavier Bertrand, réagissant aux nombreuses réactions provoquées par l'incident, ceux de l'opposition, notamment, qui appelle le ministre à démissionner, "la gauche est prête à tout pour nous nuire". Il semble bien qu'en l'occurrence, Brice Hortefeux et l'UMP n'aient eu besoin de personne.


Ce n'est pas que Brice Hortefeux qui a prononcé ces paroles, c'est aussi le Ministre de l'Intérieur de la France et cela change tout. Ce que l'on peut juger éventuellement comme une plaisanterie de fort mauvais goût, car teintée de racisme, d'un citoyen lambda ne peut être admis de la part d'un ministre de la République.
M. Hortefeux a mis un préfet à la retraite d'office pour avoir tenu des propos jugés racistes. Il ne serait que justice qu'il s'applique la même sanction.

Dernière remarque, si par exemple Jean-Marie Le Pen avait dit celà, il serait déja attaquer (à juste titre) par tous les politiques et les médias.


Vraiment dernière remarque cette fois-ci, il est curieux que dans le journal de 13h de TF1 du lendemain de la difusion de cette vidéo, Jean-Pierre Pernaut (l'animateur préféré des français, sic ...) traite de la prétendue fraude lors des dernières primaire du PS mais "oublie" de parler de la polémique de Brice Hortefeux. Quand Jean-Pierre Pernaut peut évoquer les problèmes à gauche ça va mais lorsque ça embarrasse la droite surtout avec une personnalité du gouvernement proche du Président ...


Partager cet article

Repost0

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr