Actualité/Politique


Lundi 14 juillet 2014 1 14 /07 /Juil /2014 09:23





Fête nationale depuis 1880, le 14 juillet commémore la prise de la Bastille de 1789.



La fête nationale commémore d'abord le 14 juillet 1789, première journée révolutionnaire à portée symbolique. Cet été là, une grande agitation règne à Paris. Face au mécontentement populaire, le roi a réuni les Etats généraux, une assemblée des représentants de la noblesse, du clergé et du tiers-état.

Ces derniers demandent une réforme profonde des institutions et, le 9 juillet, se proclament Assemblée nationale constituante. L'initiative inquiète le roi (Louis XVI) qui fait venir en secret des régiments suisses et allemands à proximité de Versailles. La rumeur court bientôt que les troupes royales se préparent à entrer dans Paris pour arrêter les députés. Le 12 juillet, un orateur harangue la foule qu'il appelle à réagir : c'est Camille Desmoulins, monté sur un tonneau, qui annonce une "Saint Barthélemy des patriotes".

Au matin du 14 juillet, des Parisiens en colère vont chercher des armes aux Invalides, puis se dirigent vers la vieille forteresse royale de la Bastille, en quête de poudre. Après une journée de fusillade sanglante, et grâce au ralliement de gardes nationaux, les Parisiens s'en emparent et entament sa démolition. Au final, ils ne libèrent que quelques prisonniers et malfrats sans envergure.

Mais cette vieille prison médiévale incarne l'arbitraire de l'Ancien régime. En l'abattant, les Parisiens font tomber un rempart de l'absolutisme. Et cette journée, qui marque le début de la Révolution, restera dans les mémoires comme un jour de liberté.





source : http://www.linternaute.com


Par Arnaud Mouillard - Publié dans : Actualité/Politique - Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Vendredi 6 juin 2014 5 06 /06 /Juin /2014 21:34

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/06/omaha-beach-sipa-2678388-jpg_2318201.JPG

 

 

Ce 6 Juin 2014, soixante-dix ans après le débarquement allié sur la plage d’Omaha Beach en Normandie, la France a rendu hommage aux hommes et aux femmes qui ont participé à la Libération. Entouré d’une vingtaine de chefs d’État et de gouvernement - dont la reine Élisabeth II d’Angleterre, Barack Obama, Angela Merkel et Vladimir Poutine, de près de 1800 vétérans, François Hollande a présidé les cérémonies organisées en Normandie.

 

 

Un peu d'histoire :

La bataille de Normandie est l'une des grandes batailles de la Seconde Guerre mondiale sur le théâtre militaire européen. Elle se déroule entre juin et août 1944 en Normandie, et permet aux forces alliées d’ouvrir un nouveau front en Europe, face aux troupes allemandes. Elle débute le 6 juin 1944 — appelé Jour J — par le débarquement (codé opération Neptune) et le parachutage des premières troupes alliées sur et aux abords des plages de l'ouest du Calvados et de l'est du Cotentin pour finir entre le 19 (premières unités alliées traversant la Seine) et le 21 août, ouvrant la voie à la Libération de Paris le 25 août. Certains historiens considèrent que la bataille de Normandie s'achève le 12 septembre avec la libération du Havre.

70 ans après, cette bataille reste la plus grande opération logistique de débarquement, 3 millions de soldats principalement américains, britanniques, canadiens mais aussi d'autres forces alliées (Forces françaises libres, troupes polonaises, belges, tchécoslovaques, néerlandaises et norvégiennes) traversant la Manche pour débarquer en Normandie dont plus de 150 000 le jour J.

 

 

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Normandie

 


Par Arnaud Mouillard - Publié dans : Actualité/Politique - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Samedi 10 mai 2014 6 10 /05 /Mai /2014 10:03

http://1.bp.blogspot.com/-WvBRbZHK9iU/UYzv7ah-EzI/AAAAAAAAJbo/CPghL7U8A48/s1600/esclavage-image.jpg

 

Depuis 2006, le 10 mai est la date de la célébration de l'abolition de l'esclavage.

A cette occasion, je tiens à rendre hommage à Victor Schoelcher qui fit adopter, le 27 avril 1848, abolissant définitivement l'esclavage en France et dans ses colonies. L'esclavage avait déjà été aboli en France à l'initiative de l'Abbé Henri Grégoire, pendant la Révolution française (le 4 février 1794), puis rétabli par Napoléon Bonaparte en 1802.

Par ce décret, 260.000 esclaves retrouvèrent la liberté.

N’oublions pas cette phrase de Victor Schoelcher : 

"Disons nous et disons à nos enfants que tant qu'il restera un esclave sur la surface de la Terre, l'asservissement de cet homme est une injure permanente faite à la race humaine toute entière".

 

 

A lire le très bon billet d'Elooooody sur ce sujet : http://libreaffichage.blogspot.fr

 



Par Arnaud Mouillard - Publié dans : Actualité/Politique - Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Lundi 21 avril 2014 1 21 /04 /Avr /2014 11:48

http://www.laprovence.com/media/imagecache/article_detail/hermes/2014-04/2014-04-17/20140417_1_6_1_1_0_obj6282858_1.jpg

 

A l’avant-garde des pays européens pour établir le suffrage universel masculin en 1848, la France fut un des derniers pays à reconnaître leurs droits politiques aux femmes, qui plus est par ordonnance. C'était il y a 70 ans, le 21 avril 1944.

 

 

Le communiste Fernand Grenier à l'initiative du droit de vote des femmes 

 Le résistant communiste, Fernand Grenier, défend fermement et avec obstination les droits politiques de la Française à l’assemblée.

Le 23 mars 1944, l’Assemblée consultative siégeant à Alger adopte le principe du droit de vote des femmes par 51 voix « pour » et 16 voix « contre ».

Un mois après, le 21 avril, le général de Gaulle ratifie une ordonnance qui, à l’article 17, prévoit le vote des femmes et leur éligibilité : Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes.

Les Françaises obtiennent enfin le droit de vote et celui d’être élues. Elles voteront pour la première fois en 1945 et entreront au Sénat en 1946.

 

Les Françaises votent pour la première fois, le 29 avril 1945, lors du premier tour des élections municipales, premier scrutin depuis la Libération.

Dès cette première consultation, plusieurs femmes sont élues. Certaines sont très jeunes. Beaucoup sont issues de la Résistance ainsi que du Parti communiste :

Odette Roux, 28 ans, est élue maire des Sables d'Olonne en Vendée

Pierrette Petitot à Villetaneuse en région parisienne et exercera sa fonction jusqu'en 1977

Dans la petite commune d'Echigey (Côte-d'Or), la maire et tous les membres du conseil municipal sont des femmes.

Mais ces résultats restent anecdotiques. En effet, on estime à 3% le nombre de femmes conseillères municipales en 1945. 

En 1993, elles ne sont ainsi que 5,7% à siéger au Parlement, à peine plus qu'au sortir de la deuxième Guerre mondiale. 

Pour contrer cette tendance, la France est le premier pays à adopter une législation se fondant sur le principe de parité. La Constitution est révisée et une première loi, en 2000, contraint les partis politiques à présenter un nombre égal de femmes et d'hommes lors des scrutins de liste.

Depuis, de nombreuses législations, de plus en plus contraignantes, sont venues réformer les scrutins.

Aujourd'hui je pense particulièrement à deux femmes, deux anciennes maire communiste : Andrée Oger, ancienne maire de Croth (eure) et Colette Privat, ancienne maire de Maromme (seine-maritime).

 



Par Arnaud Mouillard - Publié dans : Actualité/Politique - Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires

Jeudi 3 avril 2014 4 03 /04 /Avr /2014 20:50

 

 

Il y a 20 ans, en 1994, Pierre Bergé et Line Renaud unissaient leurs forces en créant l'association Ensemble contre le sida devenue aujourd'hui Sidaction.
 
20 ans de combat sur tous les fronts : recherche, prévention et aides aux malades. 20 ans après, Sidaction est devenue un acteur incontournable de la lutte contre le Sida.

 

sidaction-2014.jpg

 

Ce 20ème Sidaction a lieu les 4-5-6 Avril 2014.

Environ 34 millions de personnes vivent avec le virus du sida (VIH) dans le monde, dont 150.000 en France. Chaque jour le sida tue 5000 personnes.

Grâce aux trithérapies l'infection par le VIH peut être traitée comme une maladie chronique mais il est toujours impossible d'en guérir.

Les donateurs peuvent effectuer leurs promesses de dons par téléphone au 110 (numéro gratuit) ou par SMS en envoyant le mot "DON" au 33.000.

 

Le site Internet http://www.sidaction.org permet lui, l'enregistrement instantané des dons.

 

 

Le SIDA c'est quoi ?

 


Sida Info Service : 0.800.840.800




NON il n'y a pas de médicament "miracle", ni de vaccin contre le SIDA, utiliser un préservatif et la seule solution pour ne pas attraper cette maladie lors d'un rapport sexuel.

 

 


Par Arnaud Mouillard - Publié dans : Actualité/Politique - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD Blacqueville

Arnaud MOUILLARD

 

Intervenant Psychosocial ALZAMI auprès de personnes malades Alzheimer près de Rouen.

 

Blogueur membre des #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "Maintenant la Gauche" lors du dernier congrès du Parti socialiste.


contact : hern276@yahoo.fr

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés