Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 23:01

http://img.over-blog.com/500x333/3/91/44/25/wtc/29.08.attentat.11Septembre.WTC.1_scale_930_620.jpg

 

 

11 septembre 2001, un Boeing 767 de American Airlines s’écrase dans le côté nord de la tour nord du World Trade Center, il est 8 h46, heure local. A 9 h 03, un autre Boeing 767 de United Ailines, s’écrase cette fois-ci sur la tour sud. Quelques minutes plus tard un des symboles de la puissance américaine est réduit en poussière par une attaque terroriste sans précédent.

Dans le même temps, d’autres pirates de l'air ont précipité un troisième avion dans le siège du Département de la Défense des Etats-Unis, le Pentagone et un quatrième avion s'est écrasé dans un champ en Pennsylvanie alors qu’il devait viser la maison blanche.

Le bilan officiel est de 2 986 décès lors des attentats, incluant les 19 terroristes qui était affiliés à Al-Qaida, un groupe islamiste terroriste mené par Oussama Ben Laden..


13 ans plus tard, le monde n’est plus le même.

En plus de mon témoignage, j’ai souhaité témoigner et recueillir les témoignages de diverses personnes (amis, connaissances, blogueurs ... ) afin de savoir comment ils ont appris cette tragédie et comment ils l’ont vécu.

 
 
Comment avez vous vécu et le 11 septembre 2001 ?

 

 

Arnaud Mouillard, blogueur :

Au départ le 11 septembre 2001 devait être seulement le jour de mon inscription en première année de DEUG en Fac de Sociologie à Mont Saint Aignan (Seine-maritime). Malheureusement ce n’est pas ce qui est resteré dans ma mémoire.

Dans la voiture, en rentrant à Ezy sur Eure, la ville ou j’habitais, un ami m’a appelé sur mon portable et m’a expliqué que des avions avaient frappés des tours aux USA, j’ai alors allumé la radio et j’ai entendu le récit de ce qui venait de se passer.

Dès mon arrivée j’ai "sauté" vers la télé et là j’ai vu l’horreur de ces attentats.

Pleins de questions trottaient dans ma tête à ce moment là : qui a fait çà ? pourquoi ? ...

Je me rappelle aussi les 3 minutes de silence suite à ces attentats qui avait été moyennement respectées au collège ou j’étais surveillant, j’avais alors réprimandé des élèves qui ne les respectaient pas.

 

 

Juan, Sarkofrance, blogueur :

Le 10 septembre 2001, je venais d’arriver à Manhattan, pour un « voyage d’affaire. » La suite est gravée dans ma mémoire. Pendant de longues semaines, les larmes sont venues à chaque évocation télévisuelle  – et elles furent nombreuses – des attentats à New York.

Le 11 septembre 2001, j’étais New-Yorkais. Depuis, des complotistes ont tenté de me convaincre que l’administration Bush était responsable des attaques. Désolé les gars, il vous faudra beaucoup de preuves, beaucoup de persévérance, pour convaincre un gars comme moi. Je ne suis pas naïf, ni même pro-Américain. Mais vous n’y êtes pas.

Je suis arrivé à JFK Airport lundi 10 septembre 2001 au soir; nous avions deux rendez vous le lendemain. L’un chez des américains souhaitant créer une joint-venture avec nous. L’autre avec le DG de la filiale new-yorkaise d’un grand groupe français. Un voyage de 48 heures. J’avais pris ma caméra JVC, sans recharge. Le voyage était court. Retour prévu le mercredi 12 au matin.

Petit hôtel dans le centre de Manhattan. Au réveil, je descend prendre un petit dej dans un “diner” voisin. Il est 7h30 environ. Nous sommes à 43ème rue et Broadway. J’avise un café internet (pas de blackberry, twiter, 3G à l’époque). Un écran géant retransmet NYOne, le télé locale. Interruption, image du WTC, un trou au beau milieu de l’une des tours. Je cours à l’hôtel prévenir mon boss: “y a le feu au WTC !“. J’appelle ma femme: “il y a un problème ici. Ne t’inquiète pas. Je n’irai pas aux tours.“Nous voyons dans le poste le second crash d’avion. Je n’ai pu joindre la France par téléphone avant 24 heures.

Nous nous rendons chez nos hôtes américains. Une autre tour proche de Time Square. L’oeil rivé sur un poste de Tv. des bruits sourds d’avions dans le ciel. Un oeil vers la fenêtre vers le Sud en fumée. Puis une Tour tombe, devant nous. On pleure. Une secrétaire appelle ses enfants au téléphone (”get home” »). La réunion s’achève. Puis la seconde Tour s’effondre aussi. Une panique “calme”. On descend tous.

 Le soir, un ami français résident vers la 8ème rue nous permet de franchir les barrages au sud de l’île. Va et viens de camions, pompiers et volontaires déterminés à l’aller, équipes grises de poussières au retour. Des passants tendent des drapeaux et des sandwiches. Au fond, à 400 mètres, un halo de lumière à Ground Zero. Ils creusent.

 

 

Abadinte, blogueur :

Au début j'ai pas compris ce qui se passait, j'étais en cours et j'avais une heure de perm' que j'allais passer au café. Là-bas les télés étaient allumées et j'ai vu l'image de la première tour en flamme.

J'ai pas calculé que c'était New York et puis quand ils ont dit que c'était New York je me suis tout de suite dit que ça craignait tout en me disant qu'il fallait s'y attendre étant donné tout ce qui s'était passé juste avant (9 septembre assassinat de Massoud, fin aout début septembre coalition au sommet de la terre de Doha les pays arabes ont voulu faire accepter une motion visant à dire qu'Israel était nazi).

 
Et puis j'ai regardé dans le bar et tout le monde tirait une tête d'enterrement. Tout le monde sauf un. Il y avait un barbu avec une calotte et un pagne qui souriait. Quand il a vu que je l'avais vu et il a baissé la tête. Et puis la télé a balancé le coupable: Oussama Ben Laden. Et là, j'ai compris que plus rien ne serait comme avant, j'ai compris qu'il y aurait la guerre, une guerre mondiale.

J'ai compris que le but serait simple, il y a un objectif final qui est l'Arabie Saoudite et pour battre l'Arabie Saoudite il faudra mettre des amis partout autre part et après ça l'Arabie Saoudite tombera sous les bombes américaines.
Et dans le lot, il y aura des morts innocents mais un jour que les commanditaires paieront.

 

 

Rimbus, blogueur :

J'étais en stage de formation animation et graphismes web à Paris, ce jour là on travaillait sur les gif animés. Un mec est venu nous chercher pour regarder une chaine d'info. Après on est retourné travailler avec des frissons dans le dos. Moi je me souviens que j'avais fait une petite animation Gif où on voyait un avion tomber sur 2 tours. Je ne me souviens plus vraiment de ce qu'on en savait à l'époque, ni si nos pensées dépassaient la seule émotion teintée d'incrédulité : c'était tellement énorme…

 

 

El Camino, blogueur :

Je me sens un peu américain le 11 septembre, ce jour du 11 septembre 2001 m'avait profondément choqué, je me souviens avoir suivi l'information en direct du boulot par internet et plus le temps passait, plus je devenais blême. Cette ville de New York était, est et restera pour moi un rêve, cette ville que j'ai visité depuis a toujours été un mythe. Depuis tout gamin je rêvais d'aller voir cette mégalopole en vrai, la ville de toutes les séries télés, les poursuites en bagnoles au pied des tours, les belles filles, l'impression qu'il se passaient plein de choses tout les jours et surtout j'étais et je suis toujours un grand fan d'architecture.


Plus tard mon père a  eu l'occasion de faire le voyage pour son travail et le moindre souvenir ramené de là-bas était un trésor de plus dans ma collection, j'étais amoureux de cette ville et je me suis juré d'y aller un jour. Ma soeur a eu la chance d'y aller avant moi et pendant ma période très musicale, beaucoup de groupes que j'aime sont de new-york alors quand elle m'a ramené ses 400 photos argentiques de son voyage, inutile de dire que je les avais décortiqué une par une, surtout celles prises de les World Trade Center qui étaient les plus grandes tours du monde à l'époque. C'était décidé j'irais !  


Le jour du 11 septembre 2001, de voir ces avions se jeter contre ces deux symboles de NY, j'en ai eu la nausée, j'écrivais plus haut que j'étais blême mais en arrivant chez moi je crois que c'est la seul fois dans ma vie que j'ai pleuré devant devant le 20h. Ces abrutis de terroristes de mes deux avaient cassé ma ville deux jours après l’assassinat de Massoud. Je me souviens d'ailleurs que le jour de l'assassinat du Commandant Massoud, j'avais dit à celle avec qui je vivais à l'époque que cette affaire sentait mauvais. Heureusement que je n'avais pas le bouton rouge à porté de doigts, j'aurais rasé une partie du monde à ce moment là. Malheureusement les politiques de l'époque ont pris de mauvaises directions et le monde est devenu un gros bordel.


Cinq années plus tard finalement je suis enfin parti à New York, j'étais le plus heureux des hommes, je n'ai pas été déçu et  ce voyage restera gravé dans ma mémoire à jamais, cette ville est magique même si elle a été amputé de son plus grand symbole.

mrs clooney, blogueuse :

J'étais au club Med de Marrackech, partie toute seule sur un coup de tête et en pleine déprime post-séparation.
   
Ce fameux jour, on rentrait d'une virée moto dans le désert moi et ma toute nouvelle "copine" de chambre (elle aussi un choui larguée).
On était rouge de sable, on avait passé 4 heures dans les dunes, et quand on est rentré dans le hall du club, il y régnait un silence effrayant. On a d'abord cru qu'un enfant s'était noyé dans la piscine tellement les gens étaient en état de sidération, je crois qu'on a pas bien compris ce qui se passait.
   
Un homme d'affaire new yorkais, là pour bizness, avec qui tous les soirs on écumait les boites de nuit de Marrackech en fumant des cigares Romeo et Gulietta, s'est précipité sur nous "c'est la guerre les filles, c'est la guerre !! mon dieu mon dieu, j'ai tout perdu !!" (famille richissime les shampoings Head and Shoulders bref).
Il a retiré plein d'argent, il a distribué des cigares, il n'arrêtait pas de pleurer, il tentait d'appeler sa famille à NY, on ne savait plus quoi faire pour le rassurer (sic) et puis on est monté dans la chambre pour prendre une douche et alors que je tentais de faire partir tout ce rouge, la seconde tour a été percuté par un avion (moi sous la douche et la télé juste en face).   
Je n'oublierai jamais ce que j'ai ressenti à cet instant là....
   
Je crois même m'être dit "mais bordel il fait quoi Bruce Willis ????"

 

Guillaume Beaujolais, comédien :


Deux mots résume mon sentiment : Pearl Harbor...

Les langues commencent à se délier, on commence à découvrir des invraisemblances (sans parler des conflits d'intérêts, ou du fait que Mr Ben a réfuter sa participation avant de se rétracter et qu'on découvre des images "très difficile a dater" où on le voit préparer les festivités). On pourrait aussi parler du passeport retrouver heureusement intact dans les décombres (il a du passer par la fenêtre de l'avion...c'est ballot!) qui menait a un appart' dans lequel on a retrouvé un petit manuel de pilotage...c'est normal conduire un petit coucou ou un Boeing, c'est kiff kiff...).

Enfin voilà, j'ai trouvé ça assez curieux, et apparemment d'après les nouvelles données, je n'avais peut être pas totalement tord.

Je dis Pearl Harbor, sachant bien évidement que les choses n'ont jamais pu être prouvées...c'est exactement ça...ça sent bisard !

 


Richard Ledentu, sociologue :

Pour moi, le 11 septembre fut un choc. Rien de surprenant jusque là. En effet, dans la mesure où la première puissance économique mondiale pouvait être en péril par l'attaque d'un simple groupe. C'était tout simplement hallucinant. Tout ce qui semblait être si solide et de marbre pouvait en fait vaciller en très peu de temps.

Je me souviens des regards des gens de la rue. Tout le monde était sous le choc et nous nous regardions avec des regards apeurés, complices, comme si événement pouvait faire se rapprocher de parfaits inconnus.

 


Rabepic :


Lundi 10 septembre 2001 : une grande date pour moi

--> Première semaine d'un nouveau boulot
Formations et présentation aux différents services sont au menu (en compagnie de 2 collègues dans le même cas que moi). Palpitant...


Mardi 11 septembre : une grande date pour l'humanité

--> Je rentre autour de 18h chez moi et n'ayant pas écouté la radio dans la voiture (lui préférant mes Cds comme à mon habitude), je me retrouve devant la porte de la maison où j'habite avec mes parents et mes frères.
J'ouvre et là je vois mes deux parents scotchés devant l'écran un petit peu comme moi devant une séance de tirs au but en finale de coupe du monde (2006 par exemple).
Je pose mes affaires tranquillement. Mon père me dit : "Viens voir vite, c'est incroyable"
Et là en voyant les images rediffusées 200 fois sur LCI ce jour là, on se prend véritablement une des images les plus chocs dont on puisse cauchemarder.
Le poids des mots, le choc (des photos) de la vidéo !
Le soir même se dispute sans entrain un match de Ligue des Champions sur Canal+ (ou sur TF1 peu importe) remporté par Nantes 4-1. Matchs de foot qui seront tous joués ce soir alors que ceux du lendemain seront reportés, allez comprendre ...

Mercredi 12 septembre : une grande date pour l'absurdité
--> En arrivant au boulot au moment de retrouver mes compagnons de galère, l'un d'eux me lance "alors tu as vu hier ?"
Et moi de lui répondre (vraiment) sans réfléchir : "Ah oui, le foot !?"
Je venais de commettre une belle bourde avant de vite me reprendre et de commenter comme TOUT le monde l'évènement de la veille.

 

 

N'hésitez pas à laisser vos témoignages en commentaire à ce billet.

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans USA
commenter cet article
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 20:48

http://www.biography.com/imported/images/Biography/Images/Galleries/John%20F.%20Kennedy/jfk-thumb.jpg

 

50 ans jour pour jour après son assassinat, la ville de Dallas s’est figée ce 22 novembre 2013 pour rendre hommage à John F. Kennedy, à l’instant précis où cette figure mythique de l’histoire contemporaine a perdu la vie.

Un demi-siècle plus tard, l’assassinat de JFK fascine toujours autant. Si la commission Warren a conclu que le tireur, Lee Harvey Oswald, avait agi seul, les théories alternatives agitant le spectre toujours populaire du complot ont toujours le vent en poupe.

Depuis l’assassinat de JFK, le clan Kennedy a dû faire face au meurtre de son frère Bobby en 1968, au décès par overdose de David, fils de ce même Bobby, en 1984, ou encore à la mort dans un accident de ski de Michael, autre fils de Bobby, en 1997. En 1999, la mort de John John, le fils de JFK et Jackie, achève de donner corps au mythe de la malédiction.

 

Quand je pense à JFK, je ne peux m'empecher de penser à l'excellent film "JFK" d'Oliver Stone.


 

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans USA
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 06:42

http://rss.feedsportal.com/c/32395/f/463354/e/1/p/1/s/50673ad8/l/0L0Sletelegramme0N0Cimages0C20A120C110C0A70C18990A290Iobama20Bjpg/1899029_obama2.jpg

« 4 more years »

 

Et bien, c'est fait !

Barack Obama est réélu Président des USA face à Mitt Romney.

Avec cette victoire toute une partie des Etats-Unis et du monde pousse un OUF de soulagement.

Obama est l'un des seul dirigeant sortant à ne pas avoir été battu en cette période de crise.

 

Pour le plaisir la Une de Libération d'aujourd'hui :

Obama-Une-Liberation-YES.jpg

 

UMP PS : Pour annecdote le tweet posté sur le compte Twitter de Barack Obama «4 more years» (avec la photo ci-dessus) est le plus retweeté de l'histoire.


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans USA
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 12:29

http://static1.businessinsider.com/image/5089468b69bedd1d6f00000b-400-/obama-romney-debate.jpg

 

L'élection du prochain Président des USA qui opposera le Président Démocrate sortant Barack Obama au Républicain Mitt Romney aura lieu cette nuit.

Vous pourez suivre les résultats en direct à partir de 0h00 ICI

Plus d'informations suir le déroulement de cette élection ICI

 

 

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans USA
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 22:15

http://www.wespeaknews.com/wp-content/uploads/2012/05/usa-presidential-elections-2012-wespeaknews.jpg

 

 

Coup d'oeil sur le déroulement des élection américaine :

 

Chacun des cinquante États élit un nombre de « grands électeurs » égal au nombre de ses Représentants et Sénateurs soit un total de 538 (100 au titre du Sénat, 435 au titre de la Chambre des représentants, 3 pour le District fédéral de Columbia). L’État le plus peuplé, la Californie, dispose de 55 votes, alors que les huit États les moins peuplés n’en ont que 3 chacun.

De plus, dans tous les États sauf deux, le Maine et le Nebraska, le système électoral donne toutes les voix (selon le principe du « winner takes all » : le vainqueur prend tout) de l’État au candidat arrivé le premier. 
C’est ce qui explique la disparité entre les résultats populaires, qui, dans les dernières élections, étaient très proches entre Républicains et Démocrates, et les résultats des grands électeurs qui donnent une majorité souvent écrasante à l’un des candidats.

Une des critiques de ce système électoral est que le président élu peut ne pas être le candidat ayant recueilli le plus de suffrages populaires.
Théoriquement au moins, un candidat pourrait être élu avec moins de 30 % du vote populaire.

 
Lors de l’élection présidentielle de 2000, le candidat démocrate Al Gore obtint 550 000 voix de plus que son adversaire républicain Georges Bush au niveau national, mais les 550 voix d’avance que Bush a officiellement obtenues en Floride lui permirent d’obtenir tous les grands électeurs de cet État et de remporter l’élection au niveau fédéral.
Les grands électeurs se réunissent ensuite dans chacun des États pour élire officiellement le président et le vice-président des États-Unis.
Les voix sont ensuite comptées devant une session jointe du Congrès début janvier. Mais il s’agit là de pure forme le président et le vice-président étant déjà connus depuis novembre, bien que rein n’empêche un grand électeur de voter pour un autre candidat que celui sous la bannière duquel il a été elu.

Après les résultats de l'élection, le gouvernement en place a deux mois pour assurer la liaison avec la nouvelle administration. Le 20 ou 21 janvier (si le 20 est un lundi) de l'année qui suit l'élection, le nouveau président américain prête serment sur la Bible et adresse un discours à la Nation. Il est alors officiellement investi dans ses fonctions pour un mandat de 4 ans renouvelable une fois.

 


Attribution du Président :

Elu pour un mandat de 4 ans, le président des Etats-Unis est le chef du pouvoir exécutif. En raison du partage des pouvoirs ("checks and balances") le président sélectionne les candidats aux postes gouvernementaux (exécutif) mais leur nomination dépend du Sénat (législatif). De même pour les juges de la Cour suprême (judiciaire). Le président est le symbole de l'unité de la nation. Il assure la continuité et la permanence de l'Etat. Chef d'Etat et chef de gouvernement, législateur en chef via le discours sur l'Union prononcé chaque début d'année, il est également le chef de la diplomatie et le chef des armées. Son mandat est renouvelable une fois.

 

(Wikipedia)

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans USA
commenter cet article
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 07:13

http://www.pourton.info/wp-content/uploads/2010/12/Walker-Texas-Ranger-Flag.jpg

 

Chuck Norris a déjà compté jusqu'à l'infini. Deux fois.

 

Google, c'est le seul endroit où tu peux taper Chuck Norris...

 

Chuck Norris ne se mouille pas, c'est l'eau qui se Chuck Norris.

 

Jesus Christ est né en 1940 avant Chuck Norris.

 

ça ce sont les Chuck Norris Facts, et c'est très marrant.

 

La vidéo ci-dessous l'est moins, quoique :


 

Bref, Chuck Norris, l'immortel Walker Texas Ranger, est inquiet pour la liberté de son pays :

Dans une vidéo publiée sur le site conservateur World Net Daily (voir ci-dessus), où il tient également une tribune, il demande avec sa femme, aux électeurs chrétiens de rester soudés face à l’adversité : Barack Obama.

«Nous sommes ici pour parler d'une préoccupation croissante que nous partageons tous […] Si nous regardons l'histoire, notre grand pays et sa liberté sont menacés. Nous sommes à un tournant et, très probablement, notre pays comme nous le connaissons peut être perdu pour toujours si nous ne changeons pas la route vers laquelle notre pays est en train de se diriger. »

Sa femme s’inquiète plutôt du taux d’abstention:

«On estime que, lors de l'élection de 2008, 30 millions de chrétiens évangéliques sont restés à la maison le jour du scrutin et Obama a remporté l'élection avec 10 millions de voix.»

Si Chuck Norris n'appelle pas directement à voter pour Mitt Romney, il veut que ses compatriotes s’unissent contre le «socialisme»:

«Nous savons que vous aimez votre famille et votre liberté autant que Gena et moi. Et c'est à cause de cela que nous ne pouvons plus rester tranquillement assis ou rester sur la ligne de touche et regarder notre pays suivre la voie du socialisme ou de quelque chose de bien pire.»

 

Fervent chrétien, il exhorte finalement:

«Unissons-nous pour Dieu et la patrie. Et que Dieu continue de bénir les États-Unis d'Amérique. Rendez-vous dans les urnes.»

 

 

Pour conculure, comme le Tweetos  Stradefi à la vision de cette vidéo je citerai Albert Einstein : "Il y a 2 choses infinies au monde : l'univers et la bêtise humaine. Mais pour l'univers, je ne suis pas sûr".

 

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans USA
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:23

http://www.humanite.fr/sites/default/files/imagecache/home-mobile/hans_skinner_web_home.jpg

 

L'éxécution de Hank Skinner est prévue le 9 novembre alors que la justice ne s'est toujours pas prononcée sur sa demande de tests ADN.

Alors que la Cour fédérale n'a pas encore rendu de décision et que la Cour d'Etat n'a pas statué sur la nouvelle demande de tests ADN, ni sur la demande de retrait du mandat d'exécution Hank Skinner est toujours condamné à mourir par injection létale le 9 novembre.

Il est encore temps de réagir pour que Hank Skinner ne subisse pas le même sort que Troy Davis, exécuté le  21 septembre pour un crime qu’il avait toujours nié. Il est devenu un symbole de la lutte contre la peine capitale après vingt années passées dans le couloir de la mort.

Mumia Abu-Jamal comme plusieurs milliers de détenus sont toujours dans les couloirs de la mort aux États-Unis et ailleurs dans le monde.

Il reste encore 34 États à l’ONU qui continuent à tuer. 
Mais 138 ont aboli le meurtre légal.

AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD pour Hank SKINNER

Signez et faites signer la pétition en cliquant -->ici 

 

 

lien : humanite.fr

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans USA
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 15:02

http://www.amnesty-marseille.fr/IMG/gif/portait_de_troy_davis_250_343.gif

 

Malgré de très nombreuses manifestations de soutien, Troy Davis a été exécuté le 21 septembre dans l'Etat de Géorgie, aux Etats-Unis. 

Troy Davis, clamant son innocence jusqu’au bout dans l’affaire du meurtre de Mark MacPhail il y a 20 ans, a ainsi été exécuté.

Condamné à mort pour le meurtre du policier Mark MacPhail tué par balles sur un parking de Savannah en 1989, Troy Davis avait déjà échappé à trois exécutions grâce à de multiples recours évoquant des doutes quant à sa culpabilité.

Lors du procès, neuf témoins l'avaient désigné comme l'auteur du coup de feu mais l'arme du crime n'avait jamais été retrouvée et aucune empreinte n'avait été relevée. Depuis, sept témoins s'étaient rétractés, certains d'entre eux affirmant avoir été incités par la police à accuser Troy Davis.

"Une tache sur la justice des Etats-Unis", ce sont les mots de Robert Badinter, ancien garde des sceaux de François Mitterrand, qui a porté l'abloition de la peine de mort en France en 1981

 

 

 

 

 

Depuis 1976 (date du retour de la peine d emort aux USA), plus de 130 condamnés à mort ont été innocentés aux États-Unis, dont 17 en grande partie grâce à des tests ADN.

 

 

Je suis fier de vivre dans un pays ayant abolit la peine de mort.

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans USA
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 23:01

http://2.bp.blogspot.com/_Ufc_huB5thc/SMPteEhEFKI/AAAAAAAAAbE/TN8zukIYVps/s400/World_trade_center_new_york_city_demolition_street_flickr.jpg

 

 

11 septembre 2001, un Boeing 767 de American Airlines s’écrase dans le côté nord de la tour nord du World Trade Center, il est 8 h46, heure local. A 9 h 03, un autre Boeing 767 de United Ailines, s’écrase cette fois-ci sur la tour sud. Quelques minutes plus tard un des symboles de la puissance américaine est réduit en poussière par une attaque terroriste sans précédent.

Dans le même temps, d’autres pirates de l'air ont précipité un troisième avion dans le siège du Département de la Défense des Etats-Unis, le Pentagone et un quatrième avion s'est écrasé dans un champ en Pennsylvanie alors qu’il devait viser la maison blanche.

Le bilan officiel est de 2 986 décès lors des attentats, incluant les 19 terroristes qui était affiliés à Al-Qaida, un groupe islamiste terroriste mené par Oussama Ben Laden..


10 ans plus tard, le monde n’est plus le même.

J’ai souhaité témoigner et recueillir les témoignages de diverses personnes (amis, blogueurs ... ) afin de savoir comment il ont appris cette tragédie et comment ils l’ont vécu.

 
Comment avez vous vécu et le 11 septembre 2001 ?

 

 

Arnaud Mouillard, blogueur :

Au départ le 11 septembre 2001 devait être seulement le jour de mon inscription en première année de DEUG en Fac de Sociologie à Mont Saint Aignan (Seine-maritime). Malheureusement ce n’est pas ce qui est resteré dans ma mémoire.

Dans la voiture, en rentrant à Ezy sur Eure, la ville ou j’habitais, un ami m’a appelé sur mon portable et m’a expliqué que des avions avaient frappés des tours aux USA, j’ai alors allumé la radio et j’ai entendu le récit de ce qui venait de se passer.

Dès mon arrivée j’ai "sauté" vers la télé et là j’ai vu l’horreur de ces attentats.

Pleins de questions trottaient dans ma tête à ce moment là : qui a fait çà ? pourquoi ? ...

Je me rappelle aussi les 3 minutes de silence suite à ces attentats qui avait été moyennement respectées au collège ou j’étais surveillant, j’avais alors réprimandé les élèves qui ne les respectaient pas.

 

 

Juan, Sarkofrance, blogueur :

Le 10 septembre 2001, je venais d’arriver à Manhattan, pour un « voyage d’affaire. » La suite est gravée dans ma mémoire. Pendant de longues semaines, les larmes sont venues à chaque évocation télévisuelle  – et elles furent nombreuses – des attentats à New York.

Le 11 septembre 2001, j’étais New-Yorkais. Depuis, des complotistes ont tenté de me convaincre que l’administration Bush était responsable des attaques. Désolé les gars, il vous faudra beaucoup de preuves, beaucoup de persévérance, pour convaincre un gars comme moi. Je ne suis pas naïf, ni même pro-Américain. Mais vous n’y êtes pas.

Je suis arrivé à JFK Airport lundi 10 septembre 2001 au soir; nous avions deux rendez vous le lendemain. L’un chez des américains souhaitant créer une joint-venture avec nous. L’autre avec le DG de la filiale new-yorkaise d’un grand groupe français. Un voyage de 48 heures. J’avais pris ma caméra JVC, sans recharge. Le voyage était court. Retour prévu le mercredi 12 au matin.

Petit hôtel dans le centre de Manhattan. Au réveil, je descend prendre un petit dej dans un “diner” voisin. Il est 7h30 environ. Nous sommes à 43ème rue et Broadway. J’avise un café internet (pas de blackberry, twiter, 3G à l’époque). Un écran géant retransmet NYOne, le télé locale. Interruption, image du WTC, un trou au beau milieu de l’une des tours. Je cours à l’hôtel prévenir mon boss: “y a le feu au WTC !“. J’appelle ma femme: “il y a un problème ici. Ne t’inquiète pas. Je n’irai pas aux tours.“Nous voyons dans le poste le second crash d’avion. Je n’ai pu joindre la France par téléphone avant 24 heures.

Nous nous rendons chez nos hôtes américains. Une autre tour proche de Time Square. L’oeil rivé sur un poste de Tv. des bruits sourds d’avions dans le ciel. Un oeil vers la fenêtre vers le Sud en fumée. Puis une Tour tombe, devant nous. On pleure. Une secrétaire appelle ses enfants au téléphone (”get home” »). La réunion s’achève. Puis la seconde Tour s’effondre aussi. Une panique “calme”. On descend tous.

 Le soir, un ami français résident vers la 8ème rue nous permet de franchir les barrages au sud de l’île. Va et viens de camions, pompiers et volontaires déterminés à l’aller, équipes grises de poussières au retour. Des passants tendent des drapeaux et des sandwiches. Au fond, à 400 mètres, un halo de lumière à Ground Zero. Ils creusent.

 

 

Abadinte, blogueur :

Au début j'ai pas compris ce qui se passait, j'étais en cours et j'avais une heure de perm' que j'allais passer au café. Là-bas les télés étaient allumées et j'ai vu l'image de la première tour en flamme.

J'ai pas calculé que c'était New York et puis quand ils ont dit que c'était New York je me suis tout de suite dit que ça craignait tout en me disant qu'il fallait s'y attendre étant donné tout ce qui s'était passé juste avant (9 septembre assassinat de Massoud, fin aout début septembre coalition au sommet de la terre de Doha les pays arabes ont voulu faire accepter une motion visant à dire qu'Israel était nazi).

 
Et puis j'ai regardé dans le bar et tout le monde tirait une tête d'enterrement. Tout le monde sauf un. Il y avait un barbu avec une calotte et un pagne qui souriait. Quand il a vu que je l'avais vu et il a baissé la tête. Et puis la télé a balancé le coupable: Oussama Ben Laden. Et là, j'ai compris que plus rien ne serait comme avant, j'ai compris qu'il y aurait la guerre, une guerre mondiale.

J'ai compris que le but serait simple, il y a un objectif final qui est l'Arabie Saoudite et pour battre l'Arabie Saoudite il faudra mettre des amis partout autre part et après ça l'Arabie Saoudite tombera sous les bombes américaines.
Et dans le lot, il y aura des morts innocents mais un jour que les commanditaires paieront.

 

 

Rimbus, blogueur :

J'étais en stage de formation animation et graphismes web à Paris, ce jour là on travaillait sur les gif animés. Un mec est venu nous chercher pour regarder une chaine d'info. Après on est retourné travailler avec des frissons dans le dos. Moi je me souviens que j'avais fait une petite animation Gif où on voyait un avion tomber sur 2 tours. Je ne me souviens plus vraiment de ce qu'on en savait à l'époque, ni si nos pensées dépassaient la seule émotion teintée d'incrédulité : c'était tellement énorme…

 

 

El Caminio, blogueur :

Je me sens un peu américain le 11 septembre, ce jour du 11 septembre 2001 m'avait profondément choqué, je me souviens avoir suivi l'information en direct du boulot par internet et plus le temps passait, plus je devenais blême. Cette ville de New York était, est et restera pour moi un rêve, cette ville que j'ai visité depuis a toujours été un mythe. Depuis tout gamin je rêvais d'aller voir cette mégalopole en vrai, la ville de toutes les séries télés, les poursuites en bagnoles au pied des tours, les belles filles, l'impression qu'il se passaient plein de choses tout les jours et surtout j'étais et je suis toujours un grand fan d'architecture.


Plus tard mon père a  eu l'occasion de faire le voyage pour son travail et le moindre souvenir ramené de là-bas était un trésor de plus dans ma collection, j'étais amoureux de cette ville et je me suis juré d'y aller un jour. Ma soeur a eu la chance d'y aller avant moi et pendant ma période très musicale, beaucoup de groupes que j'aime sont de new-york alors quand elle m'a ramené ses 400 photos argentiques de son voyage, inutile de dire que je les avais décortiqué une par une, surtout celles prises de les World Trade Center qui étaient les plus grandes tours du monde à l'époque. C'était décidé j'irais !  


Le jour du 11 septembre 2001, de voir ces avions se jeter contre ces deux symboles de NY, j'en ai eu la nausée, j'écrivais plus haut que j'étais blême mais en arrivant chez moi je crois que c'est la seul fois dans ma vie que j'ai pleuré devant devant le 20h. Ces abrutis de terroristes de mes deux avaient cassé ma ville deux jours après l’assassinat de Massoud. Je me souviens d'ailleurs que le jour de l'assassinat du Commandant Massoud, j'avais dit à celle avec qui je vivais à l'époque que cette affaire sentait mauvais. Heureusement que je n'avais pas le bouton rouge à porté de doigts, j'aurais rasé une partie du monde à ce moment là. Malheureusement les politiques de l'époque ont pris de mauvaises directions et le monde est devenu un gros bordel.


Cinq années plus tard finalement je suis enfin parti à New York, j'étais le plus heureux des hommes, je n'ai pas été déçu et  ce voyage restera gravé dans ma mémoire à jamais, cette ville est magique même si elle a été amputé de son plus grand symbole.

mrs clooney, blogueuse :

J'étais au club Med de Marrackech, partie toute seule sur un coup de tête et en pleine déprime post-séparation.
   
Ce fameux jour, on rentrait d'une virée moto dans le désert moi et ma toute nouvelle "copine" de chambre (elle aussi un choui larguée).
On était rouge de sable, on avait passé 4 heures dans les dunes, et quand on est rentré dans le hall du club, il y régnait un silence effrayant. On a d'abord cru qu'un enfant s'était noyé dans la piscine tellement les gens étaient en état de sidération, je crois qu'on a pas bien compris ce qui se passait.
   
Un homme d'affaire new yorkais, là pour bizness, avec qui tous les soirs on écumait les boites de nuit de Marrackech en fumant des cigares Romeo et Gulietta, s'est précipité sur nous "c'est la guerre les filles, c'est la guerre !! mon dieu mon dieu, j'ai tout perdu !!" (famille richissime les shampoings Head and Shoulders bref).
Il a retiré plein d'argent, il a distribué des cigares, il n'arrêtait pas de pleurer, il tentait d'appeler sa famille à NY, on ne savait plus quoi faire pour le rassurer (sic) et puis on est monté dans la chambre pour prendre une douche et alors que je tentais de faire partir tout ce rouge, la seconde tour a été percuté par un avion (moi sous la douche et la télé juste en face).  
Je n'oublierai jamais ce que j'ai ressenti à cet instant là....
   
Je crois même m'être dit "mais bordel il fait quoi Bruce Willis ????"

 

Guillaume Beaujolais, comédien :


Deux mots résume mon sentiment : Pearl Harbor...

Les langues commencent à se délier, on commence à découvrir des invraisemblances (sans parler des conflits d'intérêts, ou du fait que Mr Ben a réfuter sa participation avant de se rétracter et qu'on découvre des images "très difficile a dater" où on le voit préparer les festivités). On pourrait aussi parler du passeport retrouver heureusement intact dans les décombres (il a du passer par la fenêtre de l'avion...c'est ballot!) qui menait a un appart' dans lequel on a retrouvé un petit manuel de pilotage...c'est normal conduire un petit coucou ou un Boeing, c'est kiff kiff...).

Enfin voilà, j'ai trouvé ça assez curieux, et apparemment d'après les nouvelles données, je n'avais peut être pas totalement tord.

Je dis Pearl Harbor, sachant bien évidement que les choses n'ont jamais pu être prouvées...c'est exactement ça...ça sent bisard !

 


Richard Ledentu, sociologue :

Pour moi, le 11 septembre fut un choc. Rien de surprenant jusque là. En effet, dans la mesure où la première puissance économique mondiale pouvait être en péril par l'attaque d'un simple groupe. C'était tout simplement hallucinant. Tout ce qui semblait être si solide et de marbre pouvait en fait vaciller en très peu de temps.

Je me souviens des regards des gens de la rue. Tout le monde était sous le choc et nous nous regardions avec des regards apeurés, complices, comme si événement pouvait faire se rapprocher de parfaits inconnus.



Agnès Rio, psychologue :


Je pense que le 11 septembre a été un événement très important et terrible mais je trouve qu'il existe tous les jours dans le monde des événements aussi terribles, dont je trouve qu'on ne parle pas assez,
et auxquels, malheureusement nous nous habituons. Deux exemples au hasard : le mur entre Israël et la Palestine et ce qui se passe au Darfour.

Voilà, parlons de tous les événements scandaleux ...

 


Rabepic :


Lundi 10 septembre 2001 : une grande date pour moi

--> Première semaine d'un nouveau boulot
Formations et présentation aux différents services sont au menu (en compagnie de 2 collègues dans le même cas que moi). Palpitant...


Mardi 11 septembre : une grande date pour l'humanité

--> Je rentre autour de 18h chez moi et n'ayant pas écouté la radio dans la voiture (lui préférant mes Cds comme à mon habitude), je me retrouve devant la porte de la maison où j'habite avec mes parents et mes frères.
J'ouvre et là je vois mes deux parents scotchés devant l'écran un petit peu comme moi devant une séance de tirs au but en finale de coupe du monde (2006 par exemple).
Je pose mes affaires tranquillement. Mon père me dit : "Viens voir vite, c'est incroyable"
Et là en voyant les images rediffusées 200 fois sur LCI ce jour là, on se prend véritablement une des images les plus chocs dont on puisse cauchemarder.
Le poids des mots, le choc (des photos) de la vidéo !
Le soir même se dispute sans entrain un match de Ligue des Champions sur Canal+ (ou sur TF1 peu importe) remporté par Nantes 4-1. Matchs de foot qui seront tous joués ce soir alors que ceux du lendemain seront reportés, allez comprendre ...

Mercredi 12 septembre : une grande date pour l'absurdité
--> En arrivant au boulot au moment de retrouver mes compagnons de galère, l'un d'eux me lance "alors tu as vu hier ?"
Et moi de lui répondre (vraiment) sans réfléchir : "Ah oui, le foot !?"
Je venais de commettre une belle bourde avant de vite me reprendre et de commenter comme TOUT le monde l'évènement de la veille.

 

 

N'hésitez pas à laisser vos témoignages en commentaire à cet article

 

 

Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans USA
commenter cet article
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 13:12

http://cdn-elle.ladmedia.fr/var/plain_site/storage/images/societe/news/michele-bachmann-l-egerie-du-tea-party-1675240/18806284-1-fre-FR/Michele-Bachmann-l-egerie-du-Tea-Party_mode_une.jpg

 

Michele Bachmann l'égérie ultraconservatrice du Tea Party, candidate à la primaire pour l'investiture Républicaine pour la présidentielle américaine de novembre 2012 affirme que Dieu lui a demandé de se présenter.

 

Donc si Dieu à demandé à Michele Bachmann de se présenter celui-ci serait plutôt anti homosexuelle, pour la peine de mort, pour la baisse des impôts pour les plus riches ...

 

Bref camarades américains, en 2012 :

 

Votez Dieu ! (ou pas) 

 


Repost 0
Published by Arnaud Mouillard - dans USA
commenter cet article

A propos de l'auteur

Arnaud MOUILLARD

 

Educateur Spécialisé près de Rouen.

 

Ancien jeune correspondant au journal l'Humanité.

 

Blogueur membre du collectif de blogueur de gauche #LeftBlogs.

 

J'ai soutenu la Motion "A Gauche pour Gagner !" à l'occasion du dernier congrès du Parti socialiste.

 

Secrétaire de la section PS de Pavilly.

 

RDV sur mon nouveau Blog : http://arnaudmouillard.fr

 

contact : hern276@yahoo.fr